Accéder au contenu principal

Davidoff Maduro 2024

Davidoff

Maduro 2024



Davidoff


Le Davidoff Maduro Edition Limitée est le successeur du Davidoff Maduro de 2008 avec un mélange modifié.

Bon ! On va mettre tout le monde d’accord dès le départ : Le temps, c’est de l’argent ! Donc oui, ce cigare a un coût important de fabrication auquel on doit ajouter le transport, les taxes, le système commercial (distributeur, distributeurs nationaux & enfin les détaillants). De ce fait, il est considéré comme cher pour un bon nombre d’amateurs ; et ils ont raison car on trouve des cigares moins chers dans la gamme Davidoff. Mais depuis l’explosion des cubains et le Covid, le temps où on fumait un cigare exceptionnel à 35€ pour une grande occasion, est révolu.

Pourquoi est-ce que j’ai commencé par parler de temps et d’argent ? Pour que vous puissiez profiter de ce cigare, Davidoff a mis la barre assez haut, et vous devez savoir qu’il y a quatre critères de qualités pour cette vitole. Si vous le permettez, nous allons en voir trois ensemble :

1.    La cape :

a.    Pour moi, deux pays sortent du lot avec des tabacs de feuilles de cape ; c’est le Cameroun et l’Equateur. Pour ce Maduro, ils ont opté pour l’Equateur, et ils ont choisi les feuilles de types Corte #7, la plus haute qualité de tabac et la partie la plus haute du plant de tabac utilisées par Davidoff. Seules deux feuilles par plante poussent dans le Corte #7 et peuvent devenir des capes Maduro. Les feuilles sont épaisses et huileuses ; elles nécessitent plus d'humidité et des températures précisément élevées pour faire ressortir tout le potentiel du soyeux de la feuille et sa saveur unique.

b.   Comme la feuille de tabac provient de la partie supérieure du plant de tabac, elle reçoit la lumière du soleil la plus directe par rapport aux feuilles inférieures.

En raison d'une photosynthèse accrue, les feuilles contiennent une quantité importante de sucre. Cette accumulation de sucre se traduit par une texture plus épaisse et une taille uniforme ; ce qui rend ces feuilles idéales pour des capes Maduro. 

2.    La fermentation :

16 mois de fermentation sont nécessaires pour révéler la plupart des notes sucrées d'une cape Maduro. Pendant ce laps de temps, le personnel agréé de la Maison mère retourne les piles de fermentation 12 fois. Je ne sais pas si vous avez conscience du travail titanesque que cela demande : il faut 4 à 5 personnes employées pendant 32h pour retourner la pile dans son entièreté. Faites le compte : cela fait 384h pour amener sa tâche à bon port.

Pendant ce temps, les maîtres mélangeurs testent les feuilles trois fois pour décider quand elles sont prêtes.

Ce processus long et d’une infime précision va permettre d’avoir des capes de couleur naturellement foncée sans aditif quelconque ou apport de chaleur extérieure.

Le tabac repose ensuite en ballots pendant deux ans afin de développer davantage son arôme.

 

Le 4ème et dernier critère est la saveur et le goût, qui sont à mon avis trop personnels pour que je m’y attarde dans cette partie de mon exposé.

Donc en résumé, Maduro ne se limite pas à une couleur, et ce n’est pas non plus un label d’intensité ; c’est simplement la maturité. Davidoff est donc parti de ce nom en espagnol pour développer la seconde gamme Maduro de son histoire avec un cigare en pleine maturité.

Celle-ci à un coût, et j’espère que vous vous en souviendrez lorsque vous achèterez votre vitole dans votre civette.

Mais assez de belles explications et paroles, place au vif du sujet !



Davidoff


J’ai une cape de couleur sombre, pourvue de deux bagues. La première classique pour la Maison, et sur l’autre, on peut lire Maduro en or sur fond noir. Le tout est entouré de deux liserés dorés. Elle a l’apparence d’une feuille de papier de soie, et est très finement huilée : bref elle est attirante !

Arrivé ici, j’ai toujours une pensée pour la Reine de cœur d’Alice quand je prends ma guillotine. A froid, l’air passe superbement et m’apporte déjà des saveurs de chocolat noir, de miel et de poivre blanc.

Lorsque mon briquet Winston rentre en scène, le pied de ma dégustation du jour s’embrase d’un rouge vif, et Hannibal L. envoie la fumée ; comme une créature lumineuse, dont la bioluminescence rappelle celle des béroés, elle monte sous forme d’une colonne et m’apporte le premier message crypté dans un langage connu par les seuls initiés au vent. Chocolat noir –Stop- Fruits secs –Stop- Noix & Crème –Stop-

Mais laissons un moment ma filmographie étendue pour revenir à la réalité du moment présent. Laissez-moi juste le temps de remercier Alice aux pays des merveilles, Le Dragon Rouge, Abbys et les Windtalkers pour leur contribution.



Davidoff


Cette dégustation commence bien en chamboulant tous mes principes et en me mettant devant la réalité : Maduro n’est pas égal systématiquement à puissance. Je viens d’arriver dans un lac de miel sur lequel flotte quelques branches de chêne. ; le tout est enfermé dans une bulle de crème des plus agréable.



Davidoff


Je continue ma pérégrination avant la première bague rencontrée (Maduro). Mais avant, un passage obligatoire par le cendrier, car ma cendre friable menace dangereusement la moquette. Je m’exfiltre du lac et me voilà rendu dans une vaste étendue plus chiadée où s’entremêlent la terre grasse, le poivre blanc & les noix de pécan grillées. Un peu comme pour me dire d’accord man, Maduro c’est aussi un chouia puissance.

Malheureusement je sens déjà les aspirations du monde extérieur et la descente s’entame lentement pour me faire atterrir pile au moment où l’écran de mon PC affiche : The End.

Les dégustations se sont faites sur deux modules Robusto de 12.7cm et un cepo de 50. Mais il est commercialisé aussi en Toro de 15.2cm pour un cepo de 54, et en Short Corona de 8.7cm pour un cepo de 43.

Cape : Maduro (Equateur).

Sous-cape : Mexique.

Tripe : Rép. dom.

Il est conseillé avec un vin de glace comme le super Vidal Icewine Grand Reserve de Reif Estate Winery (Canada) que j’ai eu la chance de déguster lors d’une foire du vin, ou un Gewurztraminer (Alsace) connu sous sélection de grains nobles récoltée en vendanges de glace.

Mais vous pouvez aussi prendre ce cigare accompagné d’un thé fumé comme le Lapsang.

Enfin l’accorder avec des mets qui demandent une préparation lente et complexe, comme un caviar ou un fromage affiné ; des aliments pour lesquels le vieillissement ou la fermentation demande du temps et de l’énergie, comme votre cigare.

En conclusion : la Maison Davidoff par cette gamme rétablit l’équilibre concernant le terme Maduro ; ils nous offrent un cigare en pleine maturité dans un équilibre parfait et un moment extrême d’évasion. Alors, comme j’ai dit au début, oui il a un coût ; mais depuis le Covid, la vie coute énormément plus chère, et ce cigare rentre dans la gamme des cigares d’exception à fumer aux moments particuliers que nous offre la vie. Pour cela il faut le découvrir dans un des 3 modules à notre disposition. Donc mes amis, prenez contact avec votre dealer Davidoff pour acquérir cette nouveauté sur le marché, et partez un bon moment hors du temps et de l’inflation.

Prix au moment de la rédaction de cet article : Robusto 50 euros, Toro 54 euros & Short Corona 43 euros.



Davidoff


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Perla de Calvano Robusto Explications officielles de la société J. Cortès concernant son premier cigare roulé à la main : "Provenant du Nicaragua et plus particulièrement de la vallée d’Esteli, Perla de Calvano incarne la tradition, la qualité et le savoir-faire d’un terroir devenu spécialiste du cigare fait main. La vallée d’Esteli, capitale nicaraguayenne du cigare, profite d’une terre riche, d’un climat propice mais aussi et surtout du savoir-faire des producteurs cubains venus dans les années 60 avec leurs graines et leurs plantes de tabac. Pour la fabrication des cigares Perla de Calvano, seules les plus belles feuilles sont sélectionnées et cueillies à la main pour en faire un cigare d’exception. Les Perla de Calvano sont fabriqués à la main selon les méthodes traditionnelles maîtrisées à la perfection par des rouleurs de cigares expérimentés de la région d’Esteli. Le résultat est à la hauteur : un cigare unique aux arômes ronds et intenses qui évolue

Le Bouton d’Or

Le Bouton d’Or C’est chez Christophe P. (JPP Cigares) que j’ai rencontré ce grand barbu pour la première fois, de suite il m’a fait penser au film Le Dernier Trappeur, cet homme des bois dans le bon sens du terme, proche de la nature et dans le respect de celle-ci. C’est ainsi que j’ai appris que cet amateur de cigares et de whiskys était le propriétaire du restaurant Le Bouton d’Or. J’ai donc décidé de lui rendre une petite visite avec quelques amis. Nous y avons fait la connaissance de Florence, l’épouse et partenaire de Roch. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. La salle est cosy, avec son mélange de

The Black Label Morphine Vintage 2020 Lancero (Nederlands)

The Black Label Morphine Vintage 2020 Lancero Zoals ik in een ander artikel al zei, de oprichter van dit merk heeft een eigenzinnige geest. Dit moet het geval zijn om de naam Morphine te geven aan een van zijn gamma's, onnodig te zeggen dat het zowel in de Verenigde Staten als hier tot controverse heeft geleid. Maar laten we positief zijn, zeker als deze sigaar net zo goed aan mijn verwachtingen voldoet als de Last Rites.   Ik ben verbijsterd door de donkere kleur van de wikkel en door de ruwe en niet vette wikkel, alsof James Brown eens te meer zijn afstandelijkheid ten opzichte van de andere producenten wilde tonen.   Ik word onmiddellijk aangetrokken door de ring die mijn proeverij van de dag siert. Het intrigeert me, het lijkt veranderd te zijn.   Na wat onderzoek ontdekte ik dat deze vintage editie in feite de 7e editie van de reeks is en dat James de gelegenheid wilde markeren. Om te beginnen ontwierp hij nieuwe illustraties. We zitten niet meer in de doodskop met gek

CAO Amazon Basin Extra Añejo

CAO Amazon Basin Extra Añejo C’est en 2017 que la folle aventure STG en Amazonie a commencé avec la version CAO Amazon Basin. Pour ceux qui s’en souviennent, la Belgique a été ignorée un moment de ce lancement ; puis quelques privilégiés ou rapides en réaction ont pu en déguster quelques-uns, car la direction belge a récupéré des boites du marché américain. Depuis nous sommes dans le planning de distribution, mais vu le nombre limité de boites, elles sont uniquement disponibles dans les 28 magasins PartnerShip. Nous avons donc eu la chance de découvrir les versions suivantes : CAO Amazon Fumo em Corda, le CAO Amazon Anaconda et le CAO Orellana. Aujourd’hui c’est la toute nouvelle gamme que je vais avoir le plaisir de vous faire découvrir. Dans un premier temps, je ne vois pas de changements, puisqu’une partie de la tripe est toujours le tabac Bragança ; tabac que General Cigar Co. tire de la forêt amazonienne, qui est toujours récolté une fois tous les 3 ans et qui sort d’Ama

Cigares linéaires ou pas ?

Cigares linéaires ou pas ? Trois tiers contre le reste du monde Depuis un certain temps je vois une guéguerre sur les réseaux sociaux (principalement Facebook) ou même sur certains blogs. La phrase que je retrouve régulièrement est ce cigare est trop linéaire. Cela m’a fait penser à un échange avec Henke Kelner (Master Blender pour la Maison Davidoff), il disait ceci : le monde change, les hommes changent, il n’y a pas de raison que le fumeur ne change pas. Cela pour expliquer pourquoi il faisait des cigares de plus en plus linéaires. Mais que pensent les autres personnes travaillant dans le monde du cigare ? J’ai commencé par demander à Marc De Coen (Cubacigar Benelux) : Je pense que c’est une volonté de Habanos, la marque de fabrique de Cuba. Tu sais c’est Cubataba qui achète le tabac, qui l’apporte à la fabrique et qui dit si tel ou tel cigare va être confectionné et donc je pense qu’ils veulent vraiment garder ce qui fait leur réputation depuis des années c