Accéder au contenu principal

Black Works Studio Intergalactic Robusto et Corona Larga

Black Works Studio

Intergalactic

Robusto et Corona Larga



Inergalactic


Des voyageurs Intergalactiques se sont implantés sur notre territoire et cela grâce à la société Media Rueda qui a réussi à avoir des boites des deux modules pour notre plus grand plaisir.

Je ne vous présente plus le boss de Oveja Negra et son irrésistible envie de faire des packagings particuliers pour le monde du cigare.

Pour cette gamme, nous avons droit à une tête de cosmonaute. Il semblerait que James Brown a porté son choix sur de vieux tabacs pour la tripe et même si la composition complète est tenue bien secrète, nous avons des indications sur la provenance des tabacs ; je vous en parlerai en fin d’article comme à mon habitude.

Alors prêts pour la balade ? Houston, ici le vaisseau Intergalactic de BWS nous commençons à amorcer notre atterrissage.

J’ai une superbe cape foncée qui est décorée d’une bague aux couleurs noir, argent et bleu. Elle se compose d’une bande qui me fait penser à un cigare avec sa tête arrondie. Elle comprend INTERGALACTIC avec en dessous Black Works Studio et un paquet d’étoiles en relief entoure le texte ; 



Black Works Studio


la fin de celle-ci est un cercle étoilé dans lequel on retrouve sur un fond bleu ciel une tête de cosmonaute. Sa visière est transparente mais je pense qu’il y a un paquet d’années qu’il est en orbite car il ne reste que son squelette. Il donne l’impression de faire un grand sourire, à croire que son périple lui a fait découvrir de belles choses dans les mystères de l’univers.

Dernière particularité de cette bague, c’est que le point de colle se trouve à cet endroit, donc on détache la bague sur le devant de notre cigare.

Il ne reste plus qu’à me poser, me replonger dans mes souvenirs spatiaux comme 2001 Odyssée de l’espace ou le 20 juillet 69 quand du haut de mes 8 ans, j’ai entendu un petit pas pour l’homme mais un grand pas pour l’humanité.



Black Works Studio


Je rate ma première coupe à cause de mon coupe cigare, qui depuis ne s’ouvre plus ; mais je constaterai plus tard que cela n’a aucun impact sur le tirage. Je craque l’allumette et amène le bout de la flamme vive vers le pied de ma vitole qui s’embrase rapidement. Avant que le pied ne soit incandescent, une belle fumée me parvient déjà en bouche.

Dès les premières aspirations je sens déjà que la puissance est présente et qu’elle n’attend que la fin du compte à rebours pour enclencher le moteur propulsant du premier étage : de la cannelle, du cèdre, du clou de girofle et de la muscade.

Mélange parfait connu sous le nom de piment de la Jamaïque, cette épice est moyennement corsée et pleine de saveurs.

Directement après c’est la fougère qui rentre dans le bal de ce mélange équilibré qui déjà me fait décoller vers de lointains souvenirs.



Intergalactic


Mais les moteurs de Vulcain 2 tournent à pleine puissance et par-dessus cet échantillon de saveurs viennent se greffer le poivre noir, la terre glaise et une sensation anisée, pas longue comme l’ouzo, mais plus comme le fenouil. On dirait que lors de son périple de construction, le cigare a été parsemé de graines d’anis étoilé. Ce qui est évidement une image, un peu comme si les graines tissaient les fils de la toile cosmique, puisque le tabac n’a subi aucune modification.

À la rétro-olfaction le poivre blanc et la crème picotent mes narines mais dans un équilibre qui fait que ce chatouillement ne soit ni dérangeant, ni agressif.

Mon voyage dans l’espace touche vers sa fin : les parachutes viennent de s’ouvrir et je redescends lentement sur terre alors que ma dégustation tire vers sa belle mort.

Les dégustations se sont portées sur 3 modèles Robusto et 2 Corona Larga, respectivement de 13.97 cm pour un cepo de 50 et 15.88 cm pour un cepo de 46.

Cape : Sumatra (Indonésie)

Sous-cape : Habano (Equateur)

Tripe : Nicaragua

En conclusion : voilà deux cigares qui seront régulièrement dans mes caves en tout cas tant que le distributeur belge saura en avoir puisque James l’a annoncé comme une Edition Limitée. Ils m’ont donné un moment de plaisir hors du temps et fait voyager dans des souvenirs liés à la course Apollo – Spoutnik, mais aussi au moment où je vis la tête dans les nuages avec les pieds bien ancrés dans le sol. J’ai plus apprécié le Robusto (pour mon palais), il me semble que le Corona Larga apporte une touche de douceur supplémentaire.



Black Works Studio


Pour la petite histoire, le créateur avait imaginé une bague nettement plus sophistiquée et d’ailleurs comme vous le voyez c’est un dessin plus symbolique qu’il a déposé pour sa marque aux U.S.A.

Comme à l’accoutumée je vous invite à vous procurer ces cigares pour vous en faire votre propre impression et à me laisser vos ressentis sous cet article.

Prix au moment de la rédaction : 12.90 euros

Je vous laisse je retourne étudier Oumuamua, l'étrange objet rocheux en forme de cigare...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le Bouton d’Or

Le Bouton d’Or C’est chez Christophe P. (JPP Cigares) que j’ai rencontré ce grand barbu pour la première fois, de suite il m’a fait penser au film Le Dernier Trappeur, cet homme des bois dans le bon sens du terme, proche de la nature et dans le respect de celle-ci. C’est ainsi que j’ai appris que cet amateur de cigares et de whiskys était le propriétaire du restaurant Le Bouton d’Or. J’ai donc décidé de lui rendre une petite visite avec quelques amis. Nous y avons fait la connaissance de Florence, l’épouse et partenaire de Roch. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. La salle est cosy, avec son mélange de

The Black Label Morphine Vintage 2020 Lancero (Nederlands)

The Black Label Morphine Vintage 2020 Lancero Zoals ik in een ander artikel al zei, de oprichter van dit merk heeft een eigenzinnige geest. Dit moet het geval zijn om de naam Morphine te geven aan een van zijn gamma's, onnodig te zeggen dat het zowel in de Verenigde Staten als hier tot controverse heeft geleid. Maar laten we positief zijn, zeker als deze sigaar net zo goed aan mijn verwachtingen voldoet als de Last Rites.   Ik ben verbijsterd door de donkere kleur van de wikkel en door de ruwe en niet vette wikkel, alsof James Brown eens te meer zijn afstandelijkheid ten opzichte van de andere producenten wilde tonen.   Ik word onmiddellijk aangetrokken door de ring die mijn proeverij van de dag siert. Het intrigeert me, het lijkt veranderd te zijn.   Na wat onderzoek ontdekte ik dat deze vintage editie in feite de 7e editie van de reeks is en dat James de gelegenheid wilde markeren. Om te beginnen ontwierp hij nieuwe illustraties. We zitten niet meer in de doodskop met gek

Cigares linéaires ou pas ?

Cigares linéaires ou pas ? Trois tiers contre le reste du monde Depuis un certain temps je vois une guéguerre sur les réseaux sociaux (principalement Facebook) ou même sur certains blogs. La phrase que je retrouve régulièrement est ce cigare est trop linéaire. Cela m’a fait penser à un échange avec Henke Kelner (Master Blender pour la Maison Davidoff), il disait ceci : le monde change, les hommes changent, il n’y a pas de raison que le fumeur ne change pas. Cela pour expliquer pourquoi il faisait des cigares de plus en plus linéaires. Mais que pensent les autres personnes travaillant dans le monde du cigare ? J’ai commencé par demander à Marc De Coen (Cubacigar Benelux) : Je pense que c’est une volonté de Habanos, la marque de fabrique de Cuba. Tu sais c’est Cubataba qui achète le tabac, qui l’apporte à la fabrique et qui dit si tel ou tel cigare va être confectionné et donc je pense qu’ils veulent vraiment garder ce qui fait leur réputation depuis des années c

Barbãr Rouge

Barbãr Rouge Brasserie Lefevbre Si vous suivez le blog, vous connaissez déjà la blonde et l’amour que je lui porte. Et bien ce soir, je teste pour vous la Barbãr Rouge. Qui dit bière aux fruits, dit obligatoirement l’avis de ma fille. Ce n’est pas du tout du machisme ; non je ne pense pas que c’est une bière de femme, mais je reste persuadé que pour ce genre de bière, un avis féminin est important. Je ne ferai pas de grands discours sur l’étiquetage car bien qu’il soit rouge, il est fort semblable à celui de la Barbãr blonde. Une grosse différence attire quand même mon attention : si sur la blonde l’étiquette met en avant le fait que c’est une bière forte et au miel, ici le forte à disparu et au miel est remplacé par aromatisée au miel. Cela demande quelques explications et c'est Cécile F. (Responsable Marketing & Communication de la brasserie) qui va me les donner, il s'agit en fait d'un problème de législation :  Sur l'étiquette, il est indiqu

Praline au tabac Macanudo Inspirado Black

C’est lors d’une soirée ChezDan que j’ai eu l’occasion de découvrir cette praline très particulière, réalisée par Frédéric Doumont. Cet ancien chimiste reconverti en chocolatier a appris que Julien faisait une dégustation de rhum et cigares, cela lui a donné l’idée de développer une praline spéciale pour l’évènement. Il m’explique que c’est un vrai travail d’alchimiste qui a demandé plusieurs tests. Au début, il a travaillé avec le tabac du macanudo inspirado black gordito et le chocolat noir, mais le résultat n’était pas satisfaisant car le tabac se faisait sentir trop bas dans la gorge, cela était désagréable et pouvait même faire tousser. Fréderic a donc modifié son chocolat pour le remplacer par un chocolat au lait. Il a commencé par fumer sa crème puis a utilisé de l’infusion de feuilles de tabacs pour l’incorporer dans sa praline. Il me conseille de mettre tout en bouche, de prime abord la praline goûte simplement le bon chocolat mais quand il commen