Balmoral Serie Signaturas Dueto Gordo

Balmoral

Serie Signaturas

Dueto

Gordo



Balmoral


Ce soir, je vais déguster un petit nouveau dans la famille Balmoral, qui est commercialisé chez nous en 3 modules : Robusto, Gordo et Gran Toro.

Serie Signaturas Dueto, qu’est-ce que c’est encore que ce nom ?

Le Signaturas Dueto est en fait un partenariat particulier entre Ernesto Pérez-Carrillo et Boris Wintermans. Particulier car ils ont sélectionné chacun leurs tabacs préférés et cueilli à la main, puis en collaboration avec Boris, Ernesto a créé un blend qui allait vraiment être un Dueto (duo) entre les caractéristiques spécifiques aux deux fabricants.

Dueto veut donc dire duo, ce qu’il leur a valu des problèmes juridiques aux States mais cela est un autre problème qui ne change en rien la qualité de la dégustation.

Pour cette gamme, Boris et Ernesto ont misé sur le noir (gris foncé) et le rouge, la terre (ou l’eau en fonction des croyances) et le feu. Une association de la robustesse élégante caractéristique des cigares Ernesto Pérez-Carrillo et l’équilibre emblématique de complexité sophistiquée et de douceur des cigares Balmoral faits à la main de Boris Wintermans.



Balmoral


C’est la société Van Heertum Design qui s’est chargée des boites et des bagues.

Rob van Heertum, directeur de la stratégie chez VHD explique : Nous avons construit les boîtes dans une forme légèrement différente d'une boîte à cigares normale et incorporé un côté droit épais comme accroche-regard supplémentaire dans les humidificateurs du magasin. En combinant deux couleurs de base, le gris et le rouge, pour symboliser la coopération entre deux parties, nous avons gardé le design très propre et moderne, afin que l'œuvre d'art de Dueto puisse vraiment se démarquer. La création principale est utilisée sur la boîte comme une étiquette imprimée avec le souci du détail, en utilisant de la dorure à chaud pour plus de visibilité. L'ensemble de la boîte, y compris l'étiquette créative et les signatures des deux aficionados, est ensuite recouvert d'une laque haute brillance pour lui donner cet aspect et cette sensation exclusifs. La boîte est fermée sur le côté droit avec une étiquette de fermeture décorative supplémentaire.



Balmoral


A l'intérieur, sur le côté droit, un espace supplémentaire a été créé pour un accès facile aux cigares. Sur le même côté, vous pouvez trouver le modèle et la taille du cigare. La boîte contient 10 cigares.

Je sors donc le Gordo de ma cave et de son cellophane, pour en admirer la cape. Elle comporte de minimes nervures, elle est assez bien remplie et dégage une odeur de cèdre. Le pied lui, me donne du poivre blanc, un côté sucré et des fruits secs.

Après l’avoir coupé, je constate un bon passage de l’air avec des sensations de poivre blanc, de terre grasse et de cèdre.



balmoral


Ma vitole est décorée de 2 bagues, une au pied (cela devient de plus en plus courant avec son côté marketing mais surtout son côté protection du pied). Un fond décoratif rouge célèbre l'héritage culturel d'Ernesto Pérez-Carrillo. Les boucles racontent secrètement l'histoire de la vie d'Ernesto Pérez-Carrillo, originaire de Cuba avec sa famille. Son premier amour était la musique jazz et il était batteur avant que son amour pour les cigares ne connaisse un grand succès. Par conséquent, vous pouvez voir des notes de musique, des baguettes et même un tambour. Sur ce fond repose un cercle en or qui rappelle qu’il s’agit d’un blend réalisé par Ernesto. Pour clôturer cette bague dans un liseret blanc et en lettre d’or nous avons le nom du module.



Balmoral


Sur la bague principale on retrouve le célèbre bouclier B dans une configuration blanche, or et grise avec les inscriptions Balmoral, Serie Signaturas et en-dessous de nouveau cette décoration cubaine avec en Blanc Dueto.

Place à la dégustation, j’aime assez bien les cigares d’Ernesto et je me demande ce que ce partenariat va apporter.

Dans un flot de fumée, cela démarre en douceur avec un aspect poivre blanc, biscuit et terre argile.

Lentement le poivre vire au noir avec des sensations de crème, de cacao et d’arachides.

Je continue ma lente avancée vers le centre de mon cigare quand je subis un nouveau changement dans le poivre, celui-ci passe au rouge avec cette longueur en bouche. Le tout accompagné de crème, de cacao mais le côté salé des arachides a disparu pour faire place aux noix.

Ma dégustation me donne une grande satisfaction au niveau du tirage et de la combustion, j’ai aussi une belle abondance de fumée.

Au niveau puissance alors que le début était doux, il est monté lentement avant de se stabiliser à doux-moyen pour finir à la fin à moyen.

Je ne vais pas vous mentir, je passe un bon moment avec ce cigare mais il me manque quelque chose, un petit truc pour que je décolle.

Mes dégustations se sont faites sur des cigares de type Gordo de 15.2 cm pour un cepo de 60

Cape : Jalapa (Nicaragua)

Sous-cape : Esteli (Nicaragua)

Tripe : Nicaragua, Mata Norte (Brésil) exclusif, récoltée sur la tige.

En conclusion : un bon cigare bien construit qui a une certaine rondeur et une intensité de moyen. Je suis incapable après deux dégustations de dire si c’est un E.P. Carrillo ou un Balmoral, rien que pour cela je dirai que le partenariat est une réussite. Ce Gordo reste un cigare accessible à tous et je vous invite à faire votre propre expérience.

J’attends vos commentaires sous cet article.

Prix au moment de la rédaction de ce message : 13.5 euros


Commentaires