Waterloo Récolte 6


Waterloo

Récolte



Waterloo beer


Après la Triple que j’ai fortement appréciée, je m’attaque maintenant à la Récolte, une bière de ferme tirée à 6%.

Si pour sa grande sœur, la Maison John Martin a mis en avant le calice et un étiquetage qui rappelle la célèbre bataille de la région, pour la Récolte, on place à l’honneur la ferme du Mont St Jean ; aussi bien par le dessin de la ferme sur la face avant de l’étiquette que par l’inscription Farm Beer.

Mais Bière de ferme, cela demande quelques explications.

Au départ ce sont des bières de type Saisons ; c’est-à-dire des bières allant de blondes à ambrées. Les saisons sont des bières de 5 à 7% d'alcool mais qui montent parfois à 8%. Bien houblonnées et utilisant des eaux dures qui accrochent l'amertume, elles ont parfois des saveurs de houblons. En général, elles sont surmontées d'une belle mousse qui colle aux parois. Dans un temps lointain, chaque ferme avait sa recette de bière et la légende dit qu’elle servait à rafraîchir les ouvriers qui travaillaient durement dans les champs, au printemps et en été. Maintenant c’est une bière estival et rafraichissante.
La base de l’étiquette est d’un jaune comme le blé dans les champs ou le soleil d’été (ainsi que la capsule de ma bouteille), avec dans une belle police et en rouge : Récolte.


Waterloo bière


Elle est servie dans un haut verre, dont une bonne partie de la base est striées et assez étroite, et qui s’élargit au-dessus des stries. Celui-ci reprend Waterloo, Récolte et un grand 6. Vous savez comme j’attache beaucoup d’importance au verre ad-hoc, mais si vous devez vraiment le remplacer, un verre à Tuborg ou Carlsberg pourrait faire l’affaire.

Je sors ma bouteille que j’ai gardé à 5°C, la décapsule et verse ma bière dans son verre. Une belle mousse se forme sur le dessus alors qu’une bière d’un jaune lumineux met les inscriptions rouges encore plus en valeurs. Elle est également légèrement trouble.
Le nez me plonge directement dans les champs en fleurs au printemps. Primevères, pissenlits, coquelicots, marguerites se mélangent dans mon esprit ; j’ai aussi une pointe de pamplemousse rose.
Une première gorgée me confirme le côté floral puissant ; cela m’intrigue et me fait faire des recherches. C’est ainsi que j’apprends que c’est principalement dû aux fleurs de houblon Extra Styrian Dana. J’ai aussi un ballet de fumé, de citron, de malté et de froment.
Je trouve cela très intéressant surtout qu’une amertume se dégage en arrière fond, mais sans être trop puissante.


Avo Domaine 50


Comme on dit chez nous : On ne marche pas sur une jambe, donc j'en débouche une deuxième ; je vais cette fois la partager avec un AVO domaine 50, qui est pour moi un mélange parfait vu le côté également floral et poivré de mon cigare.

En conclusion : j’ai une bière très florale, avec une amertume moyenne. Elle est bien maltée, très rafraichissante et très agréable par fortes chaleurs. Elle a une mousse qui accroche bien au verre. Elle est commercialisée en 33cl ou fût de 15l. Elle convient parfaitement avec des viandes rouges, du poisson ou des pâtes.

Le prix de celle-ci au moment de la rédaction de cet article ± 1.30 euros

Je tiens à remercier Monsieur Mathias Deckers de la brasserie Waterloo pour ses informations complémentaires.

Commentaires