Cao Consigliere

Associate et Soldier





En 1999 débute la série Sopranos qui raconte la vie de Tony Soprano, chef mafieux du New Jersey déprimé et angoissé. 




Le pari est réussi pour HBO qui gardera celle-ci pendant 6 saisons diffusées en huit ans. Et comme beaucoup de séries, la fin laisse présager un retour pour un deuxième bloc de saisons.




Malheureusement l’acteur principal (James Gandolfini, grand amateur de cigares) décède en 2013 d’une crise cardiaque qui enlève tout espoir de revoir un jour Sopranos sur les écrans.
Comme l’Al Capone des incorruptibles, le parrain ou bien d’autres avant lui, Tony Soprano est un grand amateur de cigare et dans les 6 saisons on l’a vu offrir une boite de Montecristo, fumer un Macanudo mais son préféré reste le CAO Maduro L'Anniversaire Robusto.
Le succès phénoménal de la série, le ballet de cigares dans les 86 épisodes et le CAO Maduro L'Anniversaire Robusto, il n’en faut pas plus pour qu’en 2005 Cao sorte un cigare Sopranos. Celui-ci sous licence avec HBO et plus principalement avec James Gandolfini. Malheureusement celle-ci prendra fin avec la mort de l’acteur.




2018, le cigare est de retour mais sous le nom Consigliere. Pour ceux qui ont connu le Sopranos, il n’y a pas de grande différence au niveau design sauf au niveau de la boite. Si l’ancienne était rouge et noir et représentait un coffre de voiture, la nouvelle est rouge et blanc et plus classique.




Le cigare a quant à lui perdu sa bague de pied Sopranos sinon l’autre bague est identique. On a du rouge et noir, un ovale noir avec le nom CAO en rouge, maintenu par deux griffes qui l’enserrent sur la cape.

Mais il est temps de passer à la dégustation des deux modules, la cape est sombre et huileuse, à froid des sensations de terre grasse, café et cèdre.




Après la préparation de mon cigare, l’allumage est simple et la combustion est bonne. Je trouve l’Associate un peu trop serré, il faut bien tirer dessus pour avoir une bonne dose de fumée. Le Soldier, plus aéré, me donne pleine satisfaction au niveau fumée.
On est vraiment dans le sens que Rick Rodriguez m’avait donné pour le cigare linéaire : un bon cigare qui reste bon du début à la fin.

Je pense que la palette des saveurs est assez classique : cèdre, cuir, café, poivre, terre. Ce qui ne le rend pas du tout monotone puisque le poivre par exemple passe du noir au rouge en redevenant blanc et le café passe de l’expresso au strong.

Ce qui est assez frappant également dans mes diverses dégustations, c’est que malgré des tabacs du Brésil et du Nicaragua, on n’a pas cette note agressive au démarrage qui s’estompe assez vite, ce Consigliere démarre en douceur pour prendre de la puissance et redevenir plus doux.
La cendre est blanche striée de gris, elle est épaisse et compacte.

En Belgique nous avons deux modules : Associate, un cigare de 12.7cm pour un cepo de 52 et le Soldier qui fait 15.2 cm pour un cepo de 54

Cape : Brésil
Sous-cape : Honduras
Tripe : Colombie, Rép. dominicaine et Nicaragua

En conclusion : lors de mes deux premiers essais de l’Associate, les cigares étaient très serrés ce qui gâchait un peu la dégustation, mais peut-être dû au transport. La dégustation du Soldier m’a apporté une pleine satisfaction.
Un cigare bien construit, avec une force moyenne à fort qui apporte de légères modifications pendant la dégustation. Je pense qu’ils se retrouveront régulièrement dans ma cave personnelle et que je le ferai découvrir à des amis.
Ce cigare est vendu au moment de la rédaction de cet article au prix de 7 euros pour le plus petit et 7.50 pour l’autre. Permettez-moi de revenir encore un moment sur le Sopranos, bonne nouvelle le Consigliere est deux euros moins cher car CAO ne doit plus payer la licence. Ils seront bientôt dans vos civettes habituelles, et rien de mieux que de se faire sa propre idée. 
  


Commentaires