Bentley


Churchill





Coco Chanel a dit : Vous n'aurez pas deux fois l'occasion de faire une première bonne impression.
Je pense que cette remarque ne s’adresse pas aux cigares car je pense avoir eu raison de donner une deuxième chance à cette marque. En effet, j’ai été un peu vite pour la sacrifier sur l’autel des cigares pas du tout à mon goût.




Ce soir je vous explique ma dégustation de la version Churchill, un des 5 modules commercialisé par la marque.




J’ai une cape assez claire avec de belles nervures, elle est décorée d’une bague au design particulier qui rappelle le logo de la célèbre marque de voiture.




Celle-ci est principalement argentée et verte, avec en blanc les inscriptions suivantes : B, Bentley et Handmade. Il y a une découpe assez compliquée à réaliser entre le Bentley et le Handmade.
Parfois les ventes se jouent sur un léger détail : c’est fou comme nous sommes dans une société du visuel ! Je me suis laissé dire que depuis que l’argenté a fait son apparition sur la bague, il y a eu une augmentation des ventes.




Comme je suis sur la bague, j’en profite pour vous dire qu’il y a une surprise qui vous attend lorsque vous retirerez celle-ci de votre vitole, puisque la société Bentley vous remercie d’avoir fumé ce cigare, cela est tellement rare que ça valait la peine de s’y attarder.

Place maintenant à la dégustation, je coupe donc une partie de la coiffe pour tirer sur ma vitole avant allumage et je constate une certaine douceur accompagnée de senteurs florales. J’amène l’allumette au pied qui s’embrase assez facilement, le tirage est facile et la combustion commence bien.
Au niveau de la puissance, je reste dans du doux à moyen et j’ai des odeurs de prairies fleuries, une touche de poivre blanc, de miel, de cèdre.
La fumée est de bonne quantité et le tirage reste facile, la combustion est partiellement bonne, sur 3 essais sur 5 j’ai dû la rectifier car mon cigare partait en biseau.
On est ici dans le cas typique d’un cigare linéaire (donc bon du début à la fin) même s’il y a une légère augmentation de la puissance dans le dernier tiers.




Ma dégustation du soir portait sur un Churchill de 17.8 cm pour un cepo 54, contrairement à ce qu’on peut lire parfois ce n’est pas un puros Nicaragua puisque :

Cape : Rosado Equateur (cape assez rare)
Sous-cape : Nicaragua Jalapa Nicaragua
Tripe : Nicaragua

En conclusion : je n’ai pas gouté de réelles différences entre les différents modules que j’ai testés. Ce cigare est un bon cigare d’apéritif par ses saveurs et sa relative douceur, sauf la version Churchill puisqu’il va vous falloir ± 90 min pour le déguster.
Le prix de ce module au moment de la rédaction de cet article est de 12 euros, les cigares sont présentés dans des boites de 5 cigares. Sur mes différents tests, je n’ai eu aucun problème de confection, roulage ou tirage, juste la combustion mais qui s’est très vite régularisée. Je pense qu’il mérite de se faire sa propre idée.

Commentaires