Accéder au contenu principal

Oettinger Davidoff



C’est dans son village que Jean-Christophe Hollay, General Manager et Vice-Président Nord Europe du groupe Davidoff, m’a fixé rendez-vous. La zone Nord Europe reprend le Benelux, la Scandinavie (à l’exception de la Finlande) et depuis le 1er février 2017 l’Angleterre.

Pourquoi dans son village et pas dans son bureau à Jette, simplement parce que la partie technique du conditionnement des boîtes et /ou des cigares est identique que chez Cubacigar Benelux, je vous invite à les relire sur cet article.

Nous commençons par allumer un merveilleux Winston ChurchillRobusto.




Jean-Christophe m’explique que le groupe Oettinger Davidoff reprend les marques suivantes : Davidoff, Camacho, Griffin’s, Avo, Cusano et Private Stock. Cela nous donne une large gamme de cigares, pour un public amateur varié aussi bien pour les terroirs que pour l’aspect financier.

De plus au niveau Benelux nous avons un partenariat avec JC Newman et nous distribuons : Diamond Crown, Diamond Crown JULIUS CAESER, Brick House.

Quand je lui demande ce qu’il répond quand on lui dit que le prix des cigares Davidoff est élevé, la réponse fuse instantanément.

Nous avons un mot d’ordre chez Davidoff, c’est la qualité, d’ailleurs tu auras très peu de cigares mal roulés chez nous. Et cette qualité a un prix. Il y a beaucoup de recherches pour sortir un nouveau cigare, par exemple la gamme Yamasa, c’est 20 ans de travail et de recherches pour avoir la cape idéale. Notre slogan From Crop to Shop est clair, nous gérons la chaîne dans son entièreté depuis la plantation de la graine jusqu’au distributeur. Nos chefs d’équipes ont passé 7 ans comme rouleurs au préalable, nos champs ne sont cultivés qu’une fois par an, tous nos cigares sont pesés avant d’être emballés, du personnel fait les boites avec des couleurs de cigares unanimes. Cela coûte de l’argent, de l’investissement et du temps.
Le monde des cigares, je le compare à celui des voitures, trop de gens disent je voudrais rouler en Porsche, mais payer le prix d’une Seat, cela n’est pas réaliste.
Oui Davidoff est un produit de luxe et nous comptons remonter la gamme de prix sur le nom de Davidoff.
Nous devons jouer notre rôle de leader du marché, c’est pourquoi nous sortons de nouveaux cigares, mais aussi de nouveaux blends, avec les gamme Nicaragua, Escurio et Yamasa, nous sommes sortis de Rep. dominicaine.

Il n’y a pas que cela, Davidoff s’est endormi trop longtemps sur ses acquis et depuis 4-5 ans un renouveau a été mis en place. Et des beaux projets ont vu le jour comme le Sablon à Bruxelles, nous avons pratiqué un démontage complet du magasin pour le remonter de façon plus moderne, comme des nouveaux distributeurs, comme aussi la mise en place de la Davidoff Academy, elle sera développée pour la formation de nos distributeurs.

Concernant les nouveaux distributeurs et contrairement aux idées reçues, il n'y a jamais eu de monopole ou exclusivité chez nous, seule une sélection très poussée de nos distributeurs sur des critères très précis et rigoureux a fait que nous n'avions peut-être qu'un seul distributeur dans certaines villes.  Ce système de distribution sélective fait partie de l'ADN de la marque depuis ses origines et sur tous les marchés.  Seuls les meilleurs qui répondent à nos critères et qui sont prêts à investir avec nous sont sélectionnés.  Le fait d'en sélectionner de nouveaux aujourd'hui reste dans cette optique et Liège est un exemple parmi d'autres.  Nous pensons qu'il existe aujourd'hui encore de bons revendeurs qui correspondent à notre exigence de qualité et de savoir-faire et qui sont prêts pour développer Davidoff avec nous ; ceci, tout en respectant les dépositaires sélectionnés auparavant, bien entendu.  La Maison du Cigare, à Liège, continue à faire de l'excellent travail avec nous d'ailleurs et nous sommes en même temps très heureux de commencer une belle histoire avec la Maison Leclercq.  Les nouveaux développements autour de notre marque depuis quatre ans ont aussi certainement amené certains clients à s'intéresser à Davidoff et à en solliciter la distribution.  Petit point supplémentaire, le système de distribution sélective n'est mis en place que pour la marque Davidoff, pas pour les autres marques de notre portfolio qui sont quant à elles distribuées plus largement.

Il y a 58 distributeurs pour le Benelux et +/- 600 dans le monde.




Pour terminer, je demande s’il y a des nouveautés de prévues et Jean-Christophe me parle de la gamme Série 702.
Celle-ci n’est pas réellement un nouveau cigare puisqu’il ressemble au N2 ou le 2000, mais avec une toute nouvelle cape Equateur Habanos, elle est issue du croisement de 3 graines cubaines qui ont été plantées en Equateur.




Notre discussion est interrompue par un mail que reçoit Jean-Christophe qui annonce qu’Avo Uvezian a rejoint les Grandes Prairies, cela nous attriste car c’était un Grand Monsieur dans le monde du cigare. 

Je remercie Jean-Christophe Hollay de ces éclaircissements et ce partage constructif. Et j’espère chers lecteurs que lorsque vous fumerez votre prochain Davidoff, vous vous souviendrez un moment de la charge de travail, de passions et d’amour que des gens ont mis pour votre moment de plaisir.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Le Bouton d’Or

Le Bouton d’Or C’est chez Christophe P. (JPP Cigares) que j’ai rencontré ce grand barbu pour la première fois, de suite il m’a fait penser au film Le Dernier Trappeur, cet homme des bois dans le bon sens du terme, proche de la nature et dans le respect de celle-ci. C’est ainsi que j’ai appris que cet amateur de cigares et de whiskys était le propriétaire du restaurant Le Bouton d’Or. J’ai donc décidé de lui rendre une petite visite avec quelques amis. Nous y avons fait la connaissance de Florence, l’épouse et partenaire de Roch. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. La salle est cosy, avec son mélange de

Cigares linéaires ou pas ?

Cigares linéaires ou pas ? Trois tiers contre le reste du monde Depuis un certain temps je vois une guéguerre sur les réseaux sociaux (principalement Facebook) ou même sur certains blogs. La phrase que je retrouve régulièrement est ce cigare est trop linéaire. Cela m’a fait penser à un échange avec Henke Kelner (Master Blender pour la Maison Davidoff), il disait ceci : le monde change, les hommes changent, il n’y a pas de raison que le fumeur ne change pas. Cela pour expliquer pourquoi il faisait des cigares de plus en plus linéaires. Mais que pensent les autres personnes travaillant dans le monde du cigare ? J’ai commencé par demander à Marc De Coen (Cubacigar Benelux) : Je pense que c’est une volonté de Habanos, la marque de fabrique de Cuba. Tu sais c’est Cubataba qui achète le tabac, qui l’apporte à la fabrique et qui dit si tel ou tel cigare va être confectionné et donc je pense qu’ils veulent vraiment garder ce qui fait leur réputation depuis des années c

Barbãr Rouge

Barbãr Rouge Brasserie Lefevbre Si vous suivez le blog, vous connaissez déjà la blonde et l’amour que je lui porte. Et bien ce soir, je teste pour vous la Barbãr Rouge. Qui dit bière aux fruits, dit obligatoirement l’avis de ma fille. Ce n’est pas du tout du machisme ; non je ne pense pas que c’est une bière de femme, mais je reste persuadé que pour ce genre de bière, un avis féminin est important. Je ne ferai pas de grands discours sur l’étiquetage car bien qu’il soit rouge, il est fort semblable à celui de la Barbãr blonde. Une grosse différence attire quand même mon attention : si sur la blonde l’étiquette met en avant le fait que c’est une bière forte et au miel, ici le forte à disparu et au miel est remplacé par aromatisée au miel. Cela demande quelques explications et c'est Cécile F. (Responsable Marketing & Communication de la brasserie) qui va me les donner, il s'agit en fait d'un problème de législation :  Sur l'étiquette, il est indiqu

Praline au tabac Macanudo Inspirado Black

C’est lors d’une soirée ChezDan que j’ai eu l’occasion de découvrir cette praline très particulière, réalisée par Frédéric Doumont. Cet ancien chimiste reconverti en chocolatier a appris que Julien faisait une dégustation de rhum et cigares, cela lui a donné l’idée de développer une praline spéciale pour l’évènement. Il m’explique que c’est un vrai travail d’alchimiste qui a demandé plusieurs tests. Au début, il a travaillé avec le tabac du macanudo inspirado black gordito et le chocolat noir, mais le résultat n’était pas satisfaisant car le tabac se faisait sentir trop bas dans la gorge, cela était désagréable et pouvait même faire tousser. Fréderic a donc modifié son chocolat pour le remplacer par un chocolat au lait. Il a commencé par fumer sa crème puis a utilisé de l’infusion de feuilles de tabacs pour l’incorporer dans sa praline. Il me conseille de mettre tout en bouche, de prime abord la praline goûte simplement le bon chocolat mais quand il commen

Furia

Un nom qui a déjà fait couler beaucoup d’encre sur les réseaux sociaux, ce qui me fait penser aux 3 passoires de Socrate, mais le but de cet article n’est pas de polémiquer mais de vous faire découvrir cette marque. Cette gamme de 3 cigares est une nouvelle marque de Didier Houvenaghel (dh Boutique Cigars), déjà bien présent dans le monde du cigare avec des marques comme La Ley, La Preferida ou Nicarao, en collaboration avec Abdel Fernandez. Didier est aussi un fan de mythologie, comme on peut s’en rendre compte avec l’habillage de la boite de La Ley ou le choix du nom Nicarao. Il ne va pas déroger à la règle pour cette gamme. Furia, Déesses sombres à deux visages de la mythologie grecque, sont aussi connues sous le nom des Bienveillantes. Elles sont chargées d'exécuter la sentence des juges. Elles poursuivent les coupables avec acharnement et ne laissent aux criminels aucun repos, elles les tourmentent sans relâche.   Mais sont aussi protectrices