Whisky August 17th



C’est au whisky live de Spa que j’ai fait la découverte de ce whisky, qui était présenté par Laurent Elvetici.  Il vient d’une distillerie de Gembloux. Son propriétaire Thierry Van Renterghem a commencé par la vodka avant de faire du whisky.
Son nom ne vous dit peut-être rien, mais c’est un ancien footballeur de Mouscron, comme de quoi n’en déplaise à certains le foot amène aussi parfois de très belles choses.
La gamme se compose d’un whisky de 3 ans qui a vieilli dans des vieux fûts de chêne qui contenaient du Porto et du Cognac. La production est assez limitée puisqu’il n’y a que 7950 bouteilles par an.
Le grand âge des fûts donne au whisky une rondeur assez particulière et très agréable, j’ai un whisky qui est doux avec une couleur ambrée.
Je retrouve aussi un côté fumé. Renseignements pris, celui-ci proviendrait de l’utilisation de blé, qui a servi pour l’élaboration de la vodka, pour le maltage de l’orge.




Je suis aussi très surpris par la longueur exceptionnelle, Laurent me l’a conseillé avec un Arturo Fuente Château Fuente King B.
Ce single malt whisky, vous le trouverez chez mon ami Philippe (La Tête d’Or, Bruxelles).
Il est, au moment de la rédaction de l’article, entre 60 et 65 euros pour une bouteille de 50 cl à 40%.
Vous savez que je reproche aux whiskys belges leur jeunesse, Donc en en parlant avec Laurent, il m’a proposé de gouter l’August 17 th Brutus.




La particularité de celui-ci est double : il a vieilli 5 ans en lieu et place de 3 ans pour la version de base et nous avons un single cask tiré à 48%. Alors là, vous prenez tout ce que je vous ai dit avant et vous faites puissances 4.
Franchement un délice et en plus, il n’est que quelques euros plus cher que le single malt

Je vous propose de suivre une petite vidéo demon ami Eric Boshman sur le 3 ans.



Commentaires