Davidoff Yamasá



C’est une toute nouvelle gamme de chez Davidoff qui attire mon attention en ce jour, la gamme Yamasá.
Elle est disponible en 4 modules différents : afin de s’assurer que chaque aficionado puisse savourer le Davidoff Yamasá de son choix, celui-ci est disponible sous 4 formats différents. Chacun d’entre eux offrira une expérience totalement unique.

Le Petit Churchill 10.2 cm pour un cepo de 48
Le Robusto 12.7 cm pour un cepo de 50
Le Toro 15.2 cm pour un cepo de 52
Le Piramide 15.6 cm pour un cepo de 52

La région Yamasá se situe au nord de la capitale Saint-Domingue. Marécageux, humide et régulièrement battu par des pluies diluviennes, le sol de cette région est doté d’un faible pH, mais il est riche en minéraux. Ces minéraux ou oligo-éléments, dont le bore, le fer et le zinc, jouent un rôle essentiel puisqu’ils contribuent à la qualité de la feuille de tabac.
Afin de révéler le véritable potentiel de la région Yamasá, Henke et son équipe durent tout d’abord apprivoiser la nature. Pour obtenir des niveaux de pH les mieux adaptés à la culture du tabac (entre 5,5 et 6,5), ils modifièrent le sol en y ajoutant du carbonate de calcium, de la chaux agricole et de la chaux éteinte/dolomitique. Ils procédèrent ainsi tous les deux mois, puis une fois par mois avant le repiquage. Le processus de sélection permettait de passer de 30 à seulement 3 semences pour ne conserver que les meilleures en termes de couleur, de brillance et de lamina. Le site de Yamasá s’étend sur 100 hectares, toutefois seuls 21 d’entre eux sont utilisés. Avec Henke, la terre est au repos entre chaque récolte, ce qui permet à la nature de suivre son cours tout en garantissant le maintien de la qualité inégalable de la feuille Yamasá pour les années à venir.




Pour cette présentation, Davidoff a misé sur des boîtes noires avec la représentation symbolique d’une étoile en relief.
Pour les cigares, la traditionnelle bague Davidoff surmonte une bague rouge avec des liserets noirs dans laquelle on retrouve en argenté le nom de la gamme Yamasá.

Ce cigare, que vous pouvez trouver chez JPP Cigares (La Louvière), Savhana (Westland Shopping, Anderlecht), Maison Leclercq (Liège), Au Plaisir de Vivre (Waterloo)…, a un prix (je dirais comme beaucoup de cigares de qualité). Celui-ci peut se justifier par le travail derrière.  En effet, la gemme Yamasá c’est 20 ans de travail et de recherches et 20 longues années de dévouement : 8 années investies dans l’optimisation du pH/la préparation du sol et 12 années consacrées au développement du tabac grâce à la sélection des semences, à l'invention de séchoirs permettant le contrôle des conditions climatiques et à la création d'un système d'irrigation et de fertilisation automatique.
Je pense que le mieux est de vous faire votre propre avis.  Pour ma part, j’ai testé le Petit Churchill et le Toro, les articles sur mes dégustations suivront bientôt. Car oui, cette gamme a vraiment des modules différents dans l’intensité.




Cape: Yamasá
Sous-Cape:  San Vicente de Yamasá
Tripe: Tabacs nicaraguayens de Condega et d’Estelí, ainsi que les tabacs dominicains Piloto et Mejorado

Commentaires