Accéder au contenu principal

Quai d’Orsay Robusto Diplomático : l’Edition Régionale 2015 du Habano a la francesa

Quai d’Orsay 

Robusto Diplomático

E. R. 2015 du Habano a la francesa





Le jeudi 26 novembre se déroulait, à l’ambassade de Cuba à Paris, le lancement du nouveau cigare Quai d’Orasy en présence de Nikos Aliagas.





Le présentateur de TF1 avait pour cet évènement mis sa casquette de photographe puisqu’il expose ses photos Visages de Cuba à l’ambassade.
Je n’étais pas à cet évènement mais Antoine Bathie, directeur de la société Seita Cigares m’a fait parvenir le dossier de presse que je me fais un plaisir de partager avec vous.




Tabac de la Vuelta Abajo,
« Totalmente a mano » en 2015 à Cuba,  série unique de 7000 coffrets de 10 robustos.
        
Hermoso n°4 d’une longueur : 127 mm pour un cepo 48
Durée : 1h environ
Disponible en civette à partir de décembre 2015,

Une production unique et inédite

Cette année, la délicate liga Quai d’Orsay s’est invitée dans les vitolas de galeras Hermosos n°4 des manufactures cubaines. Celles-là même qui d’ordinaire donnent forme aux célèbres H. Upmann Connoisseur N°1, Vegas Robaina Famosos ou Romeo y Julieta Exhibition N°4.




Il en résulte un robusto de 127 mm avec un cepo de 48, doublement bagué de sa signature jaune d’or et du Exclusivo Francia rouge par lequel Habanos distingue les éditions régionales qu’il nous destine.
« Ce Robuto Diplomatico est une production unique, en coffrets de 10 cigares, exclusivement confectionnés pour le marché français », développe Antoine Bathie, Directeur de Seita Cigares.
« Il succède au Belicoso Royal (ER 2013) et au Robusto Embajador (ER 2011) qui avaient animé la marque et rencontré un franc succès. »

Un Havane élégant, aux notes pâtissières

Dans l’exceptionnellement riche palette aromatique cubaine, Quai d’Orsay privilégie les notes précieuses, onctueuses et pâtissières comme le miel, la vanille, ou la noisette. Fraîchement roulé, le Robusto Diplomático y ajoute un beau bouquet de fleurs séchées, et un final boisé, corsé, clairement rassasiant, qui surprendra plus d’un amateur.
D’ores et déjà, l’édition 2016 du Havanoscope lui a attribué les quatre bagues qui récompensent les cigares « excellents », à égalité avec les autres vitoles Quai d’Orsay encore en civette actuellement.




Quai d’Orsay, de purs Habanos, créés à la demande de la France

Cette histoire franco-cubaine a commencé au début des années 70, par une lettre signée de Valéry Giscard d’Estaing et adressée au Service d’Exploitation Industriel du Tabac et des Allumettes, 53 Quai d’Orsay, Paris VII. Celui qui était alors ministre des Finances (et du dernier budget à l’équilibre) y écrivait :
« La France brille dans le monde entier par ses vins, sa haute couture et ses parfums, mais elle est absente dans le domaine du cigare, il serait souhaitable de remédier à cette lacune. »
C’est tout naturellement vers Cuba que la SEITA s’est alors tournée pour concevoir ce qui devait être un grand cigare dans l’esprit français du goût et du raffinement, la conclusion idéale d’un repas gastronomique, désormais inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Les Jefe de Liga de Cubatabaco ont alors assemblé ce que la Vuelta Abajo, leur grand cru, avait de plus délicat et précieux à offrir, créant en quelques sortes le blanc de blancs du cigare cubain.
Sa singularité et sa constance en ont vite fait un label prisé des puristes hexagonaux, et recherché par les aficionados du monde entier pour sa rareté et son exotisme.

Aujourd'hui, Quai d’Orsay est toujours la seule marque Hecho en Cuba initiée à la demande d’un pays ami.
Communiqué de presse du 02 novembre 2015
J’espère avoir un retour de mes lecteurs français qui auront la chance de le déguster.





















Commentaires

  1. Mais avec plaisir cher Ker ! Je l'attend avec impatience ce Quai D'Orsay...enfin si il arrive à traverser la méditerranée... car la Seita ne distribue pas la Corse mais comme c'est une ER... on devrait l'avoir...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Le Bouton d’Or

Le Bouton d’Or C’est chez Christophe P. (JPP Cigares) que j’ai rencontré ce grand barbu pour la première fois, de suite il m’a fait penser au film Le Dernier Trappeur, cet homme des bois dans le bon sens du terme, proche de la nature et dans le respect de celle-ci. C’est ainsi que j’ai appris que cet amateur de cigares et de whiskys était le propriétaire du restaurant Le Bouton d’Or. J’ai donc décidé de lui rendre une petite visite avec quelques amis. Nous y avons fait la connaissance de Florence, l’épouse et partenaire de Roch. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. La salle est cosy, avec son mélange de

Cigares linéaires ou pas ?

Cigares linéaires ou pas ? Trois tiers contre le reste du monde Depuis un certain temps je vois une guéguerre sur les réseaux sociaux (principalement Facebook) ou même sur certains blogs. La phrase que je retrouve régulièrement est ce cigare est trop linéaire. Cela m’a fait penser à un échange avec Henke Kelner (Master Blender pour la Maison Davidoff), il disait ceci : le monde change, les hommes changent, il n’y a pas de raison que le fumeur ne change pas. Cela pour expliquer pourquoi il faisait des cigares de plus en plus linéaires. Mais que pensent les autres personnes travaillant dans le monde du cigare ? J’ai commencé par demander à Marc De Coen (Cubacigar Benelux) : Je pense que c’est une volonté de Habanos, la marque de fabrique de Cuba. Tu sais c’est Cubataba qui achète le tabac, qui l’apporte à la fabrique et qui dit si tel ou tel cigare va être confectionné et donc je pense qu’ils veulent vraiment garder ce qui fait leur réputation depuis des années c

Barbãr Rouge

Barbãr Rouge Brasserie Lefevbre Si vous suivez le blog, vous connaissez déjà la blonde et l’amour que je lui porte. Et bien ce soir, je teste pour vous la Barbãr Rouge. Qui dit bière aux fruits, dit obligatoirement l’avis de ma fille. Ce n’est pas du tout du machisme ; non je ne pense pas que c’est une bière de femme, mais je reste persuadé que pour ce genre de bière, un avis féminin est important. Je ne ferai pas de grands discours sur l’étiquetage car bien qu’il soit rouge, il est fort semblable à celui de la Barbãr blonde. Une grosse différence attire quand même mon attention : si sur la blonde l’étiquette met en avant le fait que c’est une bière forte et au miel, ici le forte à disparu et au miel est remplacé par aromatisée au miel. Cela demande quelques explications et c'est Cécile F. (Responsable Marketing & Communication de la brasserie) qui va me les donner, il s'agit en fait d'un problème de législation :  Sur l'étiquette, il est indiqu

Praline au tabac Macanudo Inspirado Black

C’est lors d’une soirée ChezDan que j’ai eu l’occasion de découvrir cette praline très particulière, réalisée par Frédéric Doumont. Cet ancien chimiste reconverti en chocolatier a appris que Julien faisait une dégustation de rhum et cigares, cela lui a donné l’idée de développer une praline spéciale pour l’évènement. Il m’explique que c’est un vrai travail d’alchimiste qui a demandé plusieurs tests. Au début, il a travaillé avec le tabac du macanudo inspirado black gordito et le chocolat noir, mais le résultat n’était pas satisfaisant car le tabac se faisait sentir trop bas dans la gorge, cela était désagréable et pouvait même faire tousser. Fréderic a donc modifié son chocolat pour le remplacer par un chocolat au lait. Il a commencé par fumer sa crème puis a utilisé de l’infusion de feuilles de tabacs pour l’incorporer dans sa praline. Il me conseille de mettre tout en bouche, de prime abord la praline goûte simplement le bon chocolat mais quand il commen

Furia

Un nom qui a déjà fait couler beaucoup d’encre sur les réseaux sociaux, ce qui me fait penser aux 3 passoires de Socrate, mais le but de cet article n’est pas de polémiquer mais de vous faire découvrir cette marque. Cette gamme de 3 cigares est une nouvelle marque de Didier Houvenaghel (dh Boutique Cigars), déjà bien présent dans le monde du cigare avec des marques comme La Ley, La Preferida ou Nicarao, en collaboration avec Abdel Fernandez. Didier est aussi un fan de mythologie, comme on peut s’en rendre compte avec l’habillage de la boite de La Ley ou le choix du nom Nicarao. Il ne va pas déroger à la règle pour cette gamme. Furia, Déesses sombres à deux visages de la mythologie grecque, sont aussi connues sous le nom des Bienveillantes. Elles sont chargées d'exécuter la sentence des juges. Elles poursuivent les coupables avec acharnement et ne laissent aux criminels aucun repos, elles les tourmentent sans relâche.   Mais sont aussi protectrices