Epicure & volutes Souper du Jeudi 20 août 2015

Qu’est ce qu’il y a le 3ème jeudi du mois ? La réunion du club « Epicure & volutes », au restaurant Le Chebec à Godarville, à 19h précises.
On voit que la fin des vacances est proche car si nous n’étions que 8 en juillet, ici ce n’est pas moins de 19 personnes, président en tête, qui m’accueillent dans leur club.








Nous prendrons l’apéritif dehors, pour profiter encore des bons jours, pour moi ce sera une « Cré Tonnerre », bière au rhum. Pour accompagner celle-ci, le conseiller cigare Christophe Plétinckx (actuel propriétaire de JPP Cigares) a choisi un Griffin’s perfecto. 






Les conversations vont bon train : Rép. dominicaine, faux cigares cubains, il y a même des irréductibles qui parlent de whiskies et de football.





Pascal, le trésorier, remplit sa mission avec bravoure et récolte notre quote-part pour cet événement qui démarre dans la bonne humeur.





Nous rentrons dans l’établissement pour commencer le repas, je ne sais pas si le patron a prévu cela pour moi mais sur son assiette « mises en bouche », je retrouve une rondelle de boudin de Liège.

Comme en juillet, il nous propose le choix entre 3 services :

Assiette Nordique
          Ou
Scampis curry ananas
          Ou
Jambon serrano melon





J’ai pris les scampis avec une très bonne sauce curry « qui arrache » légèrement adoucie par les morceaux d’ananas.

Grillade de poissons
                 Ou
Brochette de boeuf aux deux poivres
                 Ou
Magret de canard aux pêches





La brochette me fait de l’œil et j’ai bien fait car la viande est superbement tendre et la sauce est poivrée mais bien dosée.

Duo de sorbets
Ou
Crème brulée à la vanille
Ou
Assortiment de fromages

J’ai entendu que le président est amateur de desserts donc je prends le duo de sorbets. Que je me fais un plaisir de lui donner, lui qui avait déjà demandé un supplément de dame blanche après son fromage…








Pour l’après repas, Christophe a prévu un Fernando Leon Reserva Family Toro que nous avons dégusté avec une bonne Orval, pour faire rincette comme on dit à Lîdje.






Le président n’est pas sur un conseil et explique aux nouveaux membres « l’art » d’allumer un cigare.
Nous avons levé le camp avant le chant du coq mais il y avait longtemps que minuit avait sonné. Je pense que ce club mérite d’être connu et ils me reverront sûrement.

Encore plus de photos sur mon groupe Facebook.

Commentaires

Publier un commentaire