Accéder au contenu principal

Chimay 150

Chimay

150



biere belge


Avant de vous parler de cette bière trappiste et de sa dégustation, je pense qu’un petit rappel et un peu d’histoire s’imposent.

C’est le 25 juillet de l’an 1850 que 17 moines de l'Ordre cistercien de la stricte observance s’établirent sur le territoire de Forges à 7 kilomètres de la ville de Chimay.

Ceux-ci sont partis de leur communauté de moines trappistes de Westvleteren (Ypres), à l’initiative de l’abbé Jourdain (prêtre de la région de Chimay) pour installer un prieuré sur des terres offertes à l’ordre par le Prince Joseph de Chimay. Dès leur arrivée, ils se sont mis à l’ouvrage comme en atteste une inscription sur les fondations : Le 25 juillet 1850 les moines cisterciens fondant l’abbaye de Scourmont commencèrent à louer Dieu et à défricher la terre.

Assez rapidement, seulement 21 ans après leur installation, le prieuré est élevé au rang d’abbaye en 1871.

Les moines doivent subvenir à leurs besoins et se lancent donc dans deux produits emblématiques des moines trappistes, si je peux m’exprimer ainsi : le fromage dont la production comment en 1876, et le sujet qui nous intéresse dans cet article, la bière dès 1862. Comme ils sont respectueux de la règle de Saint Benoit, je suppose, comme pour Orval, qu’ils ont une bière moins alcoolisée pour leur consommation personnelle d’une boisson par jour et sans obligation.

Donc ce jour, je vais vous faire part de ma dégustation de la Chimay 150, connue sous le vocable de Chimay verte.

J’ai devant mes yeux une bouteille de 75 cl d’authentique bière trappiste… Pourquoi, il y en aurait des fausses ?

Il y a en Belgique 3 catégories de bières d’abbaye : les bières d’abbaye, les bières d’abbaye reconnue et les trappistes. Il faut attendre une décision du tribunal de Gand en 1962 pour définir tout cela et avoir une protection juridique sur le sujet. Pour en savoir plus, je vous invite à lire mon article sur les dénominations.



trappiste


Mais les moines trappistes vont encore plus loin en fondant en 1997 l'Association internationale trappiste (AIT), en vue de délivrer un logo Authentic Trappist Product, garantissant le respect de certains critères spécifiques :

Ce produit doit être fabriqué au sein d’une abbaye cistercienne trappiste ;

Il doit être réalisé par ou sous le contrôle de ses moines ;

Les revenus doivent être consacrés à des œuvres à caractère social, une fois les besoins de la communauté monastique satisfaits.

L’étiquette verte nous donne de suite le diapason Bière Blonde Forte, le nom de la bière Chimay 150, puis des rappels comme le nom de l’abbaye, le pays où elle se trouve…

Je ne peux que confirmer qu’il s’agit bien d’une bière forte puisqu’elle est tirée à 10°ALC. ce qui la classe deuxième dans le degré d’alcool de la brasserie puisque les bières vont de 10.5° (la grande réserve) à 4.8° (la dorée).

Mais pourquoi 150 ?

Simplement parce que cette bière est liée à la vie de l’abbaye ; elle a été brassée en 2012 pour fêter les 150 ans de la brasserie. C’était une édition spéciale et limitée à 150.000 bouteilles. Et nous avons la chance que 10 ans après, nous la retrouvons de nouveau sur le marché. Coup purement commercial ? Sincèrement je ne le pense pas, pour deux raisons.

La première, la brasserie est encore loin d’atteindre sa quantité de production maximum mais est proche du palier de droit d’accises. Cela est long à expliquer et sans grand intérêt, sachez juste que si la production dépasse une certaine quantité d’hectolitres, le taux des taxes augmente considérablement, ce qui n’intéresse pas les moines car cela serait un travail supplémentaire pour un gain inférieur et une forte diminution des rentrées pour les œuvres caritatives.

La deuxième est que vu le succès et l’écoulement rapide des 150.000 bouteilles et la demande des amateurs de la bière de Chimay, le directeur en charge de la production a palabré avec le Père Abbé pour avoir l’autorisation d’augmenter la production et remettre cette ligne verte en chantier.

Mais assez parlé d’histoire, de taxes et de puissant breuvage, place au plaisir de la dégustation.

Comme à l’accoutumée j’utilise le verre ad hoc dans lequel je verse ma boisson.



bière belge


J’ai une bière d’une couleur doré pâle et une mousse légère avec une myriade de petites bulles ; elle est juste assez compacte pour tenir au verre et déjà dégager un aspect très attirant et irrésistible.

On sent bien le houblon accompagné de fruits secs, une touche de bergamote vient compléter le tout.

Lorsque je trempe mes lèvres, j’ai un aspect de grande amertume qui me tapisse la bouche. Je suis surpris car celle-ci devient rapidement douce et persistante.

J’ai des saveurs mentholées. Très vite la bière me renvoie à ma formation d’huiles essentielles et j’ai en fait deux sortes bien distinctes, l’eucalyptus mentholé et l’eucalyptus citronné, avec une pointe de clou de girofle.

On voyage avec cette bière faite à base d’une recette ancestrale car je suis maintenant au pays du gingembre et du romarin.

Le tout dans un mélange équilibré et très rafraichissant.



AVO21


J’ai décidé de faire un test avec un Avo 2021, celui-ci est bien plus concluant qu’avec la bière prise pour l’article sur le cigare. Vous vous souvenez que je vous ai parlé de cette douce amertume persistante. Et bien elle va me permettre de rehausser de manière sublimatoire les différentes épices de mon cigare et le mélange romarin, gingembre, eucalyptus d’un côté, et le poivre, chocolat, muscade de l’autre vont rentrer dans une harmonie parfaite.

J’ai fait la dégustation d’une bouteille de 75cl mais elle est commercialisée aussi en 33cl.

En conclusion : une bière qui a un taux assez élevé en alcool mais qui se boit agréablement avec son aspect désaltérant et rafraichissant. Elle a aussi un côté digeste par son amertume.

Je vous invite donc à vous rendre chez votre fournisseur habituel et vous faire votre propre idée sur ce breuvage divin que vous pourrez vous procurer pour ± 2.50 euros (33cl) et ± 6 euros (75cl)

J’attends avec impatience vos retours et commentaires sous cet article.

Commentaires

  1. Merci pour cette dégustation merveilleusement renseignée et à bientôt, j'espère... Amicalement. Eric de REIMS - Cercle Champenois du Cigare

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Laissez ici, vos commentaires, retour sur l'article et/ou la dégustation

Posts les plus consultés de ce blog

Le Bouton d’Or

Le Bouton d’Or C’est chez Christophe P. (JPP Cigares) que j’ai rencontré ce grand barbu pour la première fois, de suite il m’a fait penser au film Le Dernier Trappeur, cet homme des bois dans le bon sens du terme, proche de la nature et dans le respect de celle-ci. C’est ainsi que j’ai appris que cet amateur de cigares et de whiskys était le propriétaire du restaurant Le Bouton d’Or. J’ai donc décidé de lui rendre une petite visite avec quelques amis. Nous y avons fait la connaissance de Florence, l’épouse et partenaire de Roch. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. La salle est cosy, avec son mélange de

The Black Label Morphine Vintage 2020 Lancero (Nederlands)

The Black Label Morphine Vintage 2020 Lancero Zoals ik in een ander artikel al zei, de oprichter van dit merk heeft een eigenzinnige geest. Dit moet het geval zijn om de naam Morphine te geven aan een van zijn gamma's, onnodig te zeggen dat het zowel in de Verenigde Staten als hier tot controverse heeft geleid. Maar laten we positief zijn, zeker als deze sigaar net zo goed aan mijn verwachtingen voldoet als de Last Rites.   Ik ben verbijsterd door de donkere kleur van de wikkel en door de ruwe en niet vette wikkel, alsof James Brown eens te meer zijn afstandelijkheid ten opzichte van de andere producenten wilde tonen.   Ik word onmiddellijk aangetrokken door de ring die mijn proeverij van de dag siert. Het intrigeert me, het lijkt veranderd te zijn.   Na wat onderzoek ontdekte ik dat deze vintage editie in feite de 7e editie van de reeks is en dat James de gelegenheid wilde markeren. Om te beginnen ontwierp hij nieuwe illustraties. We zitten niet meer in de doodskop met gek

Cigares linéaires ou pas ?

Cigares linéaires ou pas ? Trois tiers contre le reste du monde Depuis un certain temps je vois une guéguerre sur les réseaux sociaux (principalement Facebook) ou même sur certains blogs. La phrase que je retrouve régulièrement est ce cigare est trop linéaire. Cela m’a fait penser à un échange avec Henke Kelner (Master Blender pour la Maison Davidoff), il disait ceci : le monde change, les hommes changent, il n’y a pas de raison que le fumeur ne change pas. Cela pour expliquer pourquoi il faisait des cigares de plus en plus linéaires. Mais que pensent les autres personnes travaillant dans le monde du cigare ? J’ai commencé par demander à Marc De Coen (Cubacigar Benelux) : Je pense que c’est une volonté de Habanos, la marque de fabrique de Cuba. Tu sais c’est Cubataba qui achète le tabac, qui l’apporte à la fabrique et qui dit si tel ou tel cigare va être confectionné et donc je pense qu’ils veulent vraiment garder ce qui fait leur réputation depuis des années c

Barbãr Rouge

Barbãr Rouge Brasserie Lefevbre Si vous suivez le blog, vous connaissez déjà la blonde et l’amour que je lui porte. Et bien ce soir, je teste pour vous la Barbãr Rouge. Qui dit bière aux fruits, dit obligatoirement l’avis de ma fille. Ce n’est pas du tout du machisme ; non je ne pense pas que c’est une bière de femme, mais je reste persuadé que pour ce genre de bière, un avis féminin est important. Je ne ferai pas de grands discours sur l’étiquetage car bien qu’il soit rouge, il est fort semblable à celui de la Barbãr blonde. Une grosse différence attire quand même mon attention : si sur la blonde l’étiquette met en avant le fait que c’est une bière forte et au miel, ici le forte à disparu et au miel est remplacé par aromatisée au miel. Cela demande quelques explications et c'est Cécile F. (Responsable Marketing & Communication de la brasserie) qui va me les donner, il s'agit en fait d'un problème de législation :  Sur l'étiquette, il est indiqu

Praline au tabac Macanudo Inspirado Black

C’est lors d’une soirée ChezDan que j’ai eu l’occasion de découvrir cette praline très particulière, réalisée par Frédéric Doumont. Cet ancien chimiste reconverti en chocolatier a appris que Julien faisait une dégustation de rhum et cigares, cela lui a donné l’idée de développer une praline spéciale pour l’évènement. Il m’explique que c’est un vrai travail d’alchimiste qui a demandé plusieurs tests. Au début, il a travaillé avec le tabac du macanudo inspirado black gordito et le chocolat noir, mais le résultat n’était pas satisfaisant car le tabac se faisait sentir trop bas dans la gorge, cela était désagréable et pouvait même faire tousser. Fréderic a donc modifié son chocolat pour le remplacer par un chocolat au lait. Il a commencé par fumer sa crème puis a utilisé de l’infusion de feuilles de tabacs pour l’incorporer dans sa praline. Il me conseille de mettre tout en bouche, de prime abord la praline goûte simplement le bon chocolat mais quand il commen