Accéder au contenu principal

Le Salon

Le Salon

(Les After de Denis Delporte)



Denis Delporte


Aujourd’hui c’est le retour du 1er Jeudi (prononcé le jeuderdi dans le monde obscur de notre royauté). En parfait Héraut, Denis a lancé l’appel des braves. Les aficionados se sont mis en marche : ils sont venus de Nivelles, Liège, France pour rejoindre le Pays Noir et ses Braves Carolos.

C’est la deuxième fois que je participe à cet événement. On ne peut pas vraiment parler de club mais plus d’une bande de copains qui se retrouve pour une réunion occasionnelle autour du cigare. Si cela ne se voit pas avec le temps, nous sommes en été donc c’est sur la terrasse d’un restaurant de la région que Denis nous avait donné rendez-vous. Avec bien évidement le respect des règles sanitaires et sur le tabac.

Direction donc Nalinnes et le restaurant Pallas. Pour l’occasion, nous disposons de mange-debout dans le jardin à l’arrière de l’établissement. Ainsi nous ne dérangeons personne et nous restons entre nous.



Denis delporte


Comme premier cigare, notre organisateur a prévu un Flor Dominicana Cameroon, un cigare qui récolte de très nombreux avis positifs. 



Pallas


Pendant que nous dégustons notre cigare et l’apéritif, Denis nous donne quelques informations puis nous explique que le patron a voulu absolument nous laisser le choix entre 4 entrées et 4 plats ; mais comme ce sont des spécialités grecques nous allons recevoir quelques détails sur leur composition.



Pallas


Et c’est le Boss en personne qui vient nous rejoindre ; Georgios nous décrit plat par plat et je me laisse tenter par les calamars en entrée puis le plat Zorba.

Les discussions ainsi que les rires vont bon train et je me sens parfaitement bien dans ce groupe ; on sent un esprit de camaraderie, de taquinerie et d’ambiance bon enfant.

Pour nous recevoir dignement, le patron nous a réservé une table dans son établissement. Comme dj’a ‘ne gueûye come ine clé a molète, èle va so tot (comme on dit à Lièch), très vite j’échange quelques plaisanteries avec Georgios ; puis la joie de certains, la frustration d’autres, et la tristesse du dernier Euro encore bien présent dans nos mémoires, les conversations foot reprennent le dessus. En terrasse, une dame fait un très petit malaise, ce qui permet à notre ami Jean-Pol (j’insiste bien avec un O) de nous faire une tirade sur ses souvenirs de guerre dont il a le secret, et qui placerait Edmond Rostand et son Cyrano aux oubliettes. Mais c’est cela qu’on aime chez notre brave Jean-Pol ! Et le fait que nombreux d’entre nous lui prêtent oreille est un signe que le mot d’ordre de ce groupe est Liberté (fallait bien mettre le mot le plus utilisé dans la langue française en 2020-21).



Pallas


Mais les plats arrivent, avec plusieurs choix comme le mezze froid, et mes calamars tant attendus. Calamar nature sauce crème poivron et flambé Ouzo (recette village natal).

On nous propose les vins pour accompagner cela et un silence religieux s’installe à table… Enfin presque ! Car avec cette joyeuse bande impossible de jouer au Roi du Silence.

On profite de la petite attente (bien proposée) entre les plats pour ressortir finir notre premier cigare.

Mais les fumets délicats qui sortent du restaurant nous rappellent rapidement vers notre table. Les grosses pièces sont annoncées. Waow, la beauté des assiettes mérite un moment de contemplation avant dégustation.



Pallas


Donc mon choix était le plat Zorba : PDT chemise tzatzíki, courgette et tomates farcies aux pâtes grecques, Moussaka, agneau paysan mijoté aux légumes gratinés, feta.

Comme un seul homme, le peloton du Chef Denis se lève et prend une position stratégique dans le jardin.



Trinidad


La distribution des munitions est rapide, simple et efficace ; nous aurons la chance de déguster un magnifique Trinidad Media Luna, cigare cubain qu’il a su dénicher malgré la grosse crise (bien malheureuse) qui frappe l’île bien coupée du reste du monde.

Quelques petits groupes se forment. Il faut dire que là-haut malgré le chagrin immense qui fait pleurer le ciel depuis des semaines, il trouve encore quelques gouttes pour essayer de gâcher notre bonne humeur, donc on trouve refuge sous les arbres, un coin de la terrasse avec parasols…

Denis profite du moment pour offrir un cigare et donner quelques explications sur sa dégustation, son origine, le monde des amateurs… à un monsieur qui semblait très intéressé et à qui j’ai remis ma carte de visite pour le site.

La soirée touche à sa fin et ben que nenni, car en bon chef de clan Denis nous rappelle qu’il y a le café.

Pendant que nous sirotons celui-ci, la direction nous propose le verre de la maison. C’est là que je me dis que je n’aurais jamais dû laisser ma voiture chez un frérot. Car il me regarde et la phrase magique sort : on en rallume un ? Bien évidement il connait la réponse et on se retrouve à quelques-uns en terrasse.

On dégaine nos cartouches de réserve et on continue nos conversations à tous vents.

Mais toute chose à une fin temporaire, donc il est temps pour nous de quitter cet endroit et de rejoindre mes pénates, car j’ai encore une heure de route.

En conclusion : je voudrais remercier le groupe pour sa chaleureuse ambiance, Denis pour l’organisation et le choix des cigares, et un tout grand merci à Georgios et son équipe pour la bonne humeur qu’il dégage, la qualité et la fraicheur de leurs plats et enfin l’originalité de la carte. Si vous êtes de la région de Charleroi, je vous conseille de prendre des renseignements près de Denis D. pour une éventuelle participation l’an prochain ou si l’occasion se présente ou de passer dans ce restaurant, qui en vaut vraiment la peine.

D'autres photos sur ma page Facebook.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le Bouton d’Or

Le Bouton d’Or C’est chez Christophe P. (JPP Cigares) que j’ai rencontré ce grand barbu pour la première fois, de suite il m’a fait penser au film Le Dernier Trappeur, cet homme des bois dans le bon sens du terme, proche de la nature et dans le respect de celle-ci. C’est ainsi que j’ai appris que cet amateur de cigares et de whiskys était le propriétaire du restaurant Le Bouton d’Or. J’ai donc décidé de lui rendre une petite visite avec quelques amis. Nous y avons fait la connaissance de Florence, l’épouse et partenaire de Roch. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. La salle est cosy, avec son mélange de

Cigares linéaires ou pas ?

Cigares linéaires ou pas ? Trois tiers contre le reste du monde Depuis un certain temps je vois une guéguerre sur les réseaux sociaux (principalement Facebook) ou même sur certains blogs. La phrase que je retrouve régulièrement est ce cigare est trop linéaire. Cela m’a fait penser à un échange avec Henke Kelner (Master Blender pour la Maison Davidoff), il disait ceci : le monde change, les hommes changent, il n’y a pas de raison que le fumeur ne change pas. Cela pour expliquer pourquoi il faisait des cigares de plus en plus linéaires. Mais que pensent les autres personnes travaillant dans le monde du cigare ? J’ai commencé par demander à Marc De Coen (Cubacigar Benelux) : Je pense que c’est une volonté de Habanos, la marque de fabrique de Cuba. Tu sais c’est Cubataba qui achète le tabac, qui l’apporte à la fabrique et qui dit si tel ou tel cigare va être confectionné et donc je pense qu’ils veulent vraiment garder ce qui fait leur réputation depuis des années c

Barbãr Rouge

Barbãr Rouge Brasserie Lefevbre Si vous suivez le blog, vous connaissez déjà la blonde et l’amour que je lui porte. Et bien ce soir, je teste pour vous la Barbãr Rouge. Qui dit bière aux fruits, dit obligatoirement l’avis de ma fille. Ce n’est pas du tout du machisme ; non je ne pense pas que c’est une bière de femme, mais je reste persuadé que pour ce genre de bière, un avis féminin est important. Je ne ferai pas de grands discours sur l’étiquetage car bien qu’il soit rouge, il est fort semblable à celui de la Barbãr blonde. Une grosse différence attire quand même mon attention : si sur la blonde l’étiquette met en avant le fait que c’est une bière forte et au miel, ici le forte à disparu et au miel est remplacé par aromatisée au miel. Cela demande quelques explications et c'est Cécile F. (Responsable Marketing & Communication de la brasserie) qui va me les donner, il s'agit en fait d'un problème de législation :  Sur l'étiquette, il est indiqu

Praline au tabac Macanudo Inspirado Black

C’est lors d’une soirée ChezDan que j’ai eu l’occasion de découvrir cette praline très particulière, réalisée par Frédéric Doumont. Cet ancien chimiste reconverti en chocolatier a appris que Julien faisait une dégustation de rhum et cigares, cela lui a donné l’idée de développer une praline spéciale pour l’évènement. Il m’explique que c’est un vrai travail d’alchimiste qui a demandé plusieurs tests. Au début, il a travaillé avec le tabac du macanudo inspirado black gordito et le chocolat noir, mais le résultat n’était pas satisfaisant car le tabac se faisait sentir trop bas dans la gorge, cela était désagréable et pouvait même faire tousser. Fréderic a donc modifié son chocolat pour le remplacer par un chocolat au lait. Il a commencé par fumer sa crème puis a utilisé de l’infusion de feuilles de tabacs pour l’incorporer dans sa praline. Il me conseille de mettre tout en bouche, de prime abord la praline goûte simplement le bon chocolat mais quand il commen

Furia

Un nom qui a déjà fait couler beaucoup d’encre sur les réseaux sociaux, ce qui me fait penser aux 3 passoires de Socrate, mais le but de cet article n’est pas de polémiquer mais de vous faire découvrir cette marque. Cette gamme de 3 cigares est une nouvelle marque de Didier Houvenaghel (dh Boutique Cigars), déjà bien présent dans le monde du cigare avec des marques comme La Ley, La Preferida ou Nicarao, en collaboration avec Abdel Fernandez. Didier est aussi un fan de mythologie, comme on peut s’en rendre compte avec l’habillage de la boite de La Ley ou le choix du nom Nicarao. Il ne va pas déroger à la règle pour cette gamme. Furia, Déesses sombres à deux visages de la mythologie grecque, sont aussi connues sous le nom des Bienveillantes. Elles sont chargées d'exécuter la sentence des juges. Elles poursuivent les coupables avec acharnement et ne laissent aux criminels aucun repos, elles les tourmentent sans relâche.   Mais sont aussi protectrices