Dr. Clyde Distillery

Dr. Clyde

Distillery



Clyde


C’est accompagné de 4 vaillants vikings (toujours prêts à partir en exploration et découverte) que j’ai pris la direction de Spa – Francorchamps, non pas pour nous rendre au Grand Prix mais pour nous permettre de bifurquer vers Trois-Ponts et la distillerie qui nous attendait en ce jour.

Une fois les masques obligatoires fixés, nous avons suivi un des GO de la visite.



Clyde


Pierre-Yves SMITS, le fondateur de la distillerie, nous explique que l’aventure a débuté pour lui en 2015 dans la région de Seraing. Et qu’en 2018, DR. CLYDE’SPIRITS qui avait besoin de bâtiments plus grands a déposé ses bagages à Trois-Ponts.

On sent de suite que Pierre-Yves, qui a son franc parler, est un passionné qui aime son entreprise et qui n’est pas avare de renseignements pour nous partager celle-ci.

La majorité de la visite sera axée sur le rhum, produit phare de la distillerie. Comme vous le savez ce n’est pas trop mon truc mais si je ponds un article c’est simplement par que qu’ils font également du gin et un produit qui pourrait ressembler à du whisky. Et puis c’est toujours agréable de pouvoir partager des informations sur une entreprise liégeoise.

Donc notre master Blender du jour nous explique que ses rhums sont les premiers rhums distillés en Belgique. La matière première utilisée est de la mélasse de canne biologique et issue du commerce équitable importée d’Amérique du Sud. Comme la mélasse noire du Brésil.

Il y a en premier lieu la phase de la fermentation avec le jeu des levures puis distillé avant d’être mis en fûts de chêne neuf.

Il continue son discours qui est parfois interrompu par une question, vous savez la personne qu’on retrouve dans tous les groupes, celui qui pose toujours les questions hors sujets et qui se prend meilleur que le master Blender qui est propriétaire de l’endroit. Quand il peut enfin reprendre la parole, on apprend que cette fermentation dure en moyenne 3-4 semaines pour avoir un alcool à ± 14 degrés.

Il nous explique aussi qu’il a recours à des levures sauvages et que pour un emploi optimal de celles-ci il ne faut pas renettoyer les cuves.



clyde


Avant de changer de pièce, il termine en nous signalant qu’ils font toute la production eux même depuis donc la mélasse jusqu’à l’embouteillage et étiquetage.



Clyde


On prend la direction de la salle de distillation, cette fois c’est Olivier qui prend la relève et nous parle du Pot Still, également appelé alambic charentais. La distillation dure de 12 à 18 heures et permet de produire un rhum titrant entre 60° et 65°. Ce qui d’après leur expérience est le bon taux pour avoir un maximum des arômes. Retour à l’extérieur pour qu’ils nous parlent des fûts, vous devez savoir que chaque rhum est single cask.

Permettez-moi du vous toucher un mot ou deux de leurs réalisations qui intéresseront certainement mieux les lecteurs assidus du site. Les gins et whiskys.

En effet, en plus de distiller pour leur client le Gin Luperia, la distillerie Dr Clyde distille en son nom deux gins : le Dr Clyde et le Navy Strength. Le premier, je vous en parlerai plus longuement lorsque je ferai un article spécifique suite à ma dégustation mais le Navy Strenght a la particularité d’être fait à base de mélasse donc de rhum blanc auquel ils ont juste ajouté des baies de genévrier.



Clyde


Ils font également un BBW, c’est… comme un texte bien fait vaut mieux qu’un long discours, je vous livre ci-dessus une photo des explications reprises sur le dos de la bouteille.

Nous sommes enfin passés au moment de la dégustation, au risque de m’attirer les foudres de Pierre-Yves, je suis passé directement aux Gins sans passer par la case Rhums alors que mes acolytes faisaient un parcours de combattants accompagné de nombreux Skål (prononcer Skôl).



Clyde


Enfin de celle-ci je me laisse tenter par une bouteille de Gin et une de Old Clyde.

Mais qui sont Pierre-Yves & Olivier Fossoul ?

Ce sont des compagnons d’entreprise mais surtout des compagnons de vie qui se sont lancés dans un magnifique projet qui ne correspond pas vraiment à leur formation.

Pierre-Yves est diplômé de la faculté d’Histoire de l’ULB, il quitte rapidement la capitale pour la cité ardente avec une envie d’indépendance et des rêves d’entreprise. Comme c’est aussi un amateur de produits de bouche et un épicurien dans l’âme, c’est dans la fabrication d’alcool qu’il va s’épanouir.



Clyde
On peut voir que tout ce qui sort de l'alambic est plombé et donc ils dépendent aussi du bon vouloir des accisiens 


Olivier, qui a un Master en Droit, se rend vite compte que son compagnon s’éclate dans son job mais que son activité est chronophage donc il va l’épauler dans le travail administratif (relation clientèle, les accises, la compta…) mais il a aussi une passion et il est illustrateur à temps partiel donc la partie artistique de la boite c’est son dada (étiquettes, visuels…).

Pour conclure je tiens à les remercier vivement de leur réception, des renseignements reçus ainsi que les détails pour me permettre de rédiger cet article.

Je vous invite si vous voulez en savoir plus à les suivre sur Facebook et / ou sur leur site internet. Et si vous avez l’occasion de leur rendre visite, ils font souvent des visites.

Pour notre part, nous avons repris la route pour une dégustation d’une bière spéciale de la région mais cela est une autre aventure. 

Commentaires