Accéder au contenu principal

Domaine Ruffus Septembre 2021

Domaine Ruffus

Septembre 2021



Domaine Ruffus


C’est le 19 septembre que le Dieu Dionysos envoie ses Nymphes à Venise avec l’ordre formel et militaire de ramener en urgence Lili, car elle est attendue avec un contingent pour prendre place sur le Domaine Ruffus, Vignoble des Agaises (pour les explications je vous invite à (re)lire mon article de l’année passée).

La pauvre Liliane n’a même pas eu le temps de retirer la sublime robe qu’elle portait fièrement au Carnaval de la Cité des masques qu’elle est déjà à pied d’œuvre pour déployer le bataillon d’Aficionados qui ont répondu présent à son appel.



Ruffus


Ils sont venus de partout : SIB, CLPC, L’homme et les cigares, Les Poilus qui fument, les Intra Puros…

A peine sorti des véhicules, ils se rassemblent pour passer le portique du check point, après le contrôle d’inscription et la réception du paquetage, ils s’éparpillent vers les mange-debout pour retrouver leurs amis et connaissances.

Comme j’ai été refait la dernière fois, je ne suis pas surpris de constater que le verre d’arrivée ne contient qu’une infusion non alcoolisée, pendant que nous échangeons et grignotons les croutons avec des tapenades diverses, j’ouvre ma pochette de deux cigares proposés par Cubacigar Benelux : Montecristo & Vegueros. Mais j’ai besoin de quelque chose de plus fort pour commencer la journée…



Domaine ruffus


Pendant ce temps, en arrière-plan, le Chief Enzo prépare son feu et commence à installer son matériel ; on croirait voir un Druide. 



Ruffus


Il manie avec dextérité le travail de chirurgien, de magicien, de gardien du feu, de chef d’équipe… bref je sens qu’il va encore être grandiose.

Après un court instant de flottement dans l’organisation (répartition des tables modifiée au dernier moment), très vite résolu par Lili et son fidèle Bacchus, nous pouvons nous installer. Que la fête commence !!



Ruffus


Avec l’aide de cartes, Roch va nous chercher les deux premières bouteilles de Ruffus et chasser le naturel, il revient au galop, Florence les débouche et fait le service.

Je sens rapidement que la franche rigolade est au rendez-vous et que nous allons encore passer un bon moment entre poilus mais aussi en échangeant avec moult amis ; le monde du cigare est comme une grande famille.

Alors que nous sommes à l’apéro, Marc De Coen nous explique leurs choix de cigares c’est ainsi que nous apprenons qu’il y a dans cette gamme Montecristo 5 cigares et que nous allons pouvoir déguster un n°2, un Torpedo qui est un peu le fer de lance de cette série. Le second cigare est le dernier de la gamme Vegueros, le Centrofinos (des articles plus détaillés sur ces dégustations viendront plus tard)

La ronde des verrines, assiettes, poissons, viandes, croquettes… peut commencer. Je vous livre ici un petit échantillon des 13 différentes dégustations que nous avons reçues.



Domaine ruffus

Ruffus

Domaine Ruffus


Je ne sais pas si vous vous rendez compte de la magie du service ; non seulement nous étions un nombre certain, mais tout le monde a été servi en même temps et ce qui devait être chaud l’était, et nous n’avons rencontré aucun souci avec les plats froids non plus.

Pendant ce temps tel des chrysopes qui passent de vignes en vignes, le personnel débarrasse, passe avec le vin qui coule à flot.



Ruffus


Parlant de passer, nous avons la chance d’échanger quelques mots et/ou photos avec Madame Norma Goicochea Estenoz, ambassadrice de Cuba.

C’est au tour du deuxième partenaire de la journée de se manifester.



Ruffus


Hervé nous propose à la dégustation un magnifique Winston Churchill Late Hour.

Evidement à notre table nous sommes ravis car même si nous apprécions les cigares cubains, nous aimons aussi les autres terroirs et je dois avouer que ce Davidoff est un petit bijou.

Il n’est pas loin de 18h30-19h quand on nous signale que le bar à rhums & whiskys est ouvert, ainsi que le coin des desserts.

C’est quand même bien plus tard que mon chauffeur et mon hôtelier du jour me ramènent ; et que nous finirons cette journée avec une entrecôte et des pâtes au roquefort, une bouteille de vin et un whisky, mais cela est une autre aventure.

En conclusion : il y aura toujours des insatisfaits ou des choses à améliorer mais dans l’ensemble cette rencontre sur les terres du domaine reste quand même un moment fort dans notre vie d’amateurs de cigares et épicuriens. Et je pense que j’en reverrai de très nombreux l’an prochain, car un appel de Dionysos cela ne se refuse pas.

Je voudrai terminer avec des remerciements : merci à Lili pour son organisation, merci à Enzo pour son talent et son immense travail, merci à Cubacigar Benelux et à la Maison Davidoff Benelux pour le choix de cigares (pour info, nous n’étions pas très loin des 50 euros) et surtout merci à toutes les équipes qui se sont coupées en 8 pour faire de cette journée une belle réussite. Enfin un tout grand merci aux amis qui m’ont partagé leurs photos pour cet article et dont vous pourrez en retrouver d’autres sur ma page Facebook.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le Bouton d’Or

Le Bouton d’Or C’est chez Christophe P. (JPP Cigares) que j’ai rencontré ce grand barbu pour la première fois, de suite il m’a fait penser au film Le Dernier Trappeur, cet homme des bois dans le bon sens du terme, proche de la nature et dans le respect de celle-ci. C’est ainsi que j’ai appris que cet amateur de cigares et de whiskys était le propriétaire du restaurant Le Bouton d’Or. J’ai donc décidé de lui rendre une petite visite avec quelques amis. Nous y avons fait la connaissance de Florence, l’épouse et partenaire de Roch. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. La salle est cosy, avec son mélange de

Cigares linéaires ou pas ?

Cigares linéaires ou pas ? Trois tiers contre le reste du monde Depuis un certain temps je vois une guéguerre sur les réseaux sociaux (principalement Facebook) ou même sur certains blogs. La phrase que je retrouve régulièrement est ce cigare est trop linéaire. Cela m’a fait penser à un échange avec Henke Kelner (Master Blender pour la Maison Davidoff), il disait ceci : le monde change, les hommes changent, il n’y a pas de raison que le fumeur ne change pas. Cela pour expliquer pourquoi il faisait des cigares de plus en plus linéaires. Mais que pensent les autres personnes travaillant dans le monde du cigare ? J’ai commencé par demander à Marc De Coen (Cubacigar Benelux) : Je pense que c’est une volonté de Habanos, la marque de fabrique de Cuba. Tu sais c’est Cubataba qui achète le tabac, qui l’apporte à la fabrique et qui dit si tel ou tel cigare va être confectionné et donc je pense qu’ils veulent vraiment garder ce qui fait leur réputation depuis des années c

Barbãr Rouge

Barbãr Rouge Brasserie Lefevbre Si vous suivez le blog, vous connaissez déjà la blonde et l’amour que je lui porte. Et bien ce soir, je teste pour vous la Barbãr Rouge. Qui dit bière aux fruits, dit obligatoirement l’avis de ma fille. Ce n’est pas du tout du machisme ; non je ne pense pas que c’est une bière de femme, mais je reste persuadé que pour ce genre de bière, un avis féminin est important. Je ne ferai pas de grands discours sur l’étiquetage car bien qu’il soit rouge, il est fort semblable à celui de la Barbãr blonde. Une grosse différence attire quand même mon attention : si sur la blonde l’étiquette met en avant le fait que c’est une bière forte et au miel, ici le forte à disparu et au miel est remplacé par aromatisée au miel. Cela demande quelques explications et c'est Cécile F. (Responsable Marketing & Communication de la brasserie) qui va me les donner, il s'agit en fait d'un problème de législation :  Sur l'étiquette, il est indiqu

Praline au tabac Macanudo Inspirado Black

C’est lors d’une soirée ChezDan que j’ai eu l’occasion de découvrir cette praline très particulière, réalisée par Frédéric Doumont. Cet ancien chimiste reconverti en chocolatier a appris que Julien faisait une dégustation de rhum et cigares, cela lui a donné l’idée de développer une praline spéciale pour l’évènement. Il m’explique que c’est un vrai travail d’alchimiste qui a demandé plusieurs tests. Au début, il a travaillé avec le tabac du macanudo inspirado black gordito et le chocolat noir, mais le résultat n’était pas satisfaisant car le tabac se faisait sentir trop bas dans la gorge, cela était désagréable et pouvait même faire tousser. Fréderic a donc modifié son chocolat pour le remplacer par un chocolat au lait. Il a commencé par fumer sa crème puis a utilisé de l’infusion de feuilles de tabacs pour l’incorporer dans sa praline. Il me conseille de mettre tout en bouche, de prime abord la praline goûte simplement le bon chocolat mais quand il commen

Furia

Un nom qui a déjà fait couler beaucoup d’encre sur les réseaux sociaux, ce qui me fait penser aux 3 passoires de Socrate, mais le but de cet article n’est pas de polémiquer mais de vous faire découvrir cette marque. Cette gamme de 3 cigares est une nouvelle marque de Didier Houvenaghel (dh Boutique Cigars), déjà bien présent dans le monde du cigare avec des marques comme La Ley, La Preferida ou Nicarao, en collaboration avec Abdel Fernandez. Didier est aussi un fan de mythologie, comme on peut s’en rendre compte avec l’habillage de la boite de La Ley ou le choix du nom Nicarao. Il ne va pas déroger à la règle pour cette gamme. Furia, Déesses sombres à deux visages de la mythologie grecque, sont aussi connues sous le nom des Bienveillantes. Elles sont chargées d'exécuter la sentence des juges. Elles poursuivent les coupables avec acharnement et ne laissent aux criminels aucun repos, elles les tourmentent sans relâche.   Mais sont aussi protectrices