Accéder au contenu principal

De Kelle Cigars

De Kelle Cigars

Overijse





C’est lors d’un souper Aroma G que j’ai fait la connaissance de Christof De Volder, puisque nous étions à la même table. De suite, son franc-parler sur certains cigares m’a plu, il me rappelait un président de club cigare qui était également à mes côtés (pour ceux qui auraient des doutes oui, je parle bien de ce grand amateur de cigares bien fait et de desserts). C’est d’ailleurs lui qui m’a conseillé de rendre visite à Christof.
Quelques mois plus tard, je prends donc la direction d’Overijse, pas pour rédiger un article, mais j’y avais rendez-vous avec Didier V. Houvenaghel pour un entretien. Celui-ci est bien connu de Christof puisque c’est lui qui a développé le Nicarao Petit Salomon à la demande de Chris et Alain.

La deuxième visite sera la bonne, je peux enfin m’attarder dans cet antre assez particulier pour un cigare.  En effet, je me retrouve dans les anciennes librairies de ma jeunesse avec des étagères et présentoirs bien remplis et bien répertoriés. Cela va du livre de cuisine assez rare aux bandes dessinées pour adultes en passant par des romans pratiquement introuvables. Dans le fond droit de ce magasin trône un walk-in humidor de premier choix.




Je dirais que Christof est tombé dans la librairie en étant petit, mais que sa passion première est le cigare et qu’il est superbement bien épaulé dans la gestion de ce Cigars, Books & Comics par Nancy, son épouse.




Je fais un tour de l’humidor, ici aussi le fond de commerce est bien installé puisqu’ils sont Habanos Spécialist et Puros de Nicaragua Ambassador (les premiers de Belgique, je pense). A côté de cela, vous pouvez retrouver quelques nouveautés.




Nancy m’explique que les étagères sont en fait des panneaux qui coulissent pour me permettre de découvrir encore d’autres cigares derrière.
Je trouve ce système astucieux : voilà comment avoir un très large choix et réduire le besoin d’espace.





Je choisi un cigare et nous prenons la direction du salon fumeur. Vous avez bien lu mes chers (chères) ami(e)s, ce magasin dispose d’un salon dans lequel vous pouvez déguster votre cigare, et même le faire accompagner d’un bon verre. Je vais opter pour une Omer.




Christof en profite pour m’expliquer qu’il a des problèmes avec certains cigares. Pour lui, il n’y a pas de discussions possibles : un cigare, c’est de la qualité visuelle, de la qualité gustative, fait main et de belle construction. Il sait que la perfection n’est pas possible, mais il apprécie ce qui s’y rapproche le plus. Tout en l’écoutant et prenant des notes, je constate que je me sens agréablement bien dans ce salon convivial et au bout de quelques minutes tout le monde se parle. Une fois encore, j’ai la preuve que les problèmes communautaires sont de la bêtise de politicards, car tous, nous faisons l’effort linguistique pour nous comprendre parfaitement. C’est ainsi que je me retrouve à parler de chiens de garde avec un biker néerlandophone.
Mais vous vous doutez bien que dans ce genre de salon, les conversations tournent beaucoup autour du cigare.
Je me sens tellement comme un poisson dans l’eau que je vais rechercher un deuxième module dans le walk-in humidor, recommande une bière et ne vois pas les heures passer.
Faut dire que j’ai quelques renseignements à demander à Christof comme le fait qu’on retrouve des Nicarao Petit Salomon en Allemagne. La réponse est simple : oui, tu as raison, mais ce cigare n’a pas la même composition de tripe que les nôtres.
Parlant de renseignements, il est temps de passer aux questions.

      1.  Depuis quand votre maison est-elle ouverte et pouvez-vous en faire un bref historique ?
C’est en 1991, que mes parents reprennent le fond de commerce d’un marchand de journaux dans le centre d’Overijse, De Kelle. C’est en fait une source d’Overijse qui aurait donné son nom au magasin. En 2002, ils me le cèdent et petit à petit je vais y apporter ma griffe en développant la collection de livres et de bandes dessinées. En 2012 alors que les éditeurs et les marchands de journaux vivent une crise à cause du numérique et du digital, nous sommes en progression grâce à notre spécialisation et nos recherches constantes pour dénicher des perles rares. C’est cette année-là qu’avec Nancy, nous avons décidé de déménager dans un espace plus grand. Il y avait déjà un moment que le côté cigares m’appelait, mais j’avais toujours reporté à cause du manque de place. Les nouveaux locaux allaient me permettre de réaliser mon rêve. Plus d’une fois depuis, j’ai voulu abandonner la librairie et me consacrer pleinement aux cigares, mais chaque fois, j’ai été rattrapé par l’héritage de mes parents, les vendeurs de journaux ferment les uns après les autres dans la région et par soucis du bien-être des clients, nous ne pouvons pas les laisser tomber.

      2.  Avez-vous des projets au niveau agrandissement, aménagement… ?
Oui dans un espace-temps de 2-3 ans, je voudrais agrandir l’humidor, peut-être aussi y rentrer d’autres marques de qualité. Par contre, nous tenons à ce que le fumoir reste convivial et ouvert. J’ai constaté que les gens qui ne doivent pas y être ne se sentent pas bien et ne restent pas, je dirais qu’une sélection naturelle se fait et c’est bien ainsi.

      3.   Lorsqu’on a une PME, on souhaite souvent que l’entreprise continue une fois retraité ; avez-vous        déjà pensé à la continuité de la vôtre ?
Bonne question, comme il n’y a pas de descendant, je me verrai dans l’obligation de remettre à un inconnu, je ne suis pas spécialement attaché à la marque De Kelle mais je tiens à remettre à un passionné, un connaisseur. Ce n’est pas donné à tout le monde de vendre des cigares. C’est un Art qui ne doit jamais se faire au détriment de l’amateur.

      4.  Quel "plus" apportez-vous à votre clientèle ? Pourquoi un amateur de cigares irait-il dans votre           civette plutôt que dans une autre ?
Je dirais en premier pour le service d’un passionné pour des passionnés, un service à la hauteur de la demande et des envies de mes clients, terme que je n’apprécie pas trop.  J'oserais les nommer mes dégustateurs car je pense que j’ai une autre relation avec quelqu’un qui vient m’acheter un cigare plutôt qu’avec quelqu’un qui vient pour un journal ou un livre. Tu sais, Patrick, et je ne vais pas me faire des amis, je vends des cigares pour satisfaire ma clientèle et pas pour gagner un voyage avec tel ou tel fournisseur. Je fournis de bons produits qui me plaisent au palais, mais surtout qui plaisent à ma clientèle, mais mon palais est le premier critère. Je ne dis pas que mes goûts sont ceux de tout le monde, loin de là, mais lors d’un conseil et lors du choix de mon assortiment, je suis plus à l'écoute de mon palais que de mon portefeuille.

      5.  Quel est votre cigare préféré ?
Pour le moment, j’aime beaucoup les Ramon Allones, le Vive Le Roi et le PDR Maduro

Après avoir fait une commande, je prends congé de mes hôtes en sachant que je reviendrai. Merci Nancy et Christof pour votre dévouement, votre sympathie et votre professionnalisme. 


Mise à jour de Novembre 2020

En 2016, Christof me disait qu’il avait des projets d’ici deux – trois ans, et bien il a été au bout de ses rêves, puisque dans le premier trimestre de 2020 c’est un tout nouveaux walking humidor qui nous attendait à Overijse.

Vous avez bien lu un tout nouveau, Nancy et lui ne se sont pas contentés d’agrandir l’ancien, ils ont fait placer un tout nouveau système.

Ma première réaction a été : Oh My God, je suis dans la caverne d’Ali Baba…

Pour atteindre leurs objectifs, ils ont dû prendre des décisions pas toujours faciles, vous avez lu que l’héritage des parents de Christof lui colle à la peau. Donc ils ont gardé les livres, mais sacrifié les bandes dessinées et enfin fortement réduit les rayons.



Overijse


Quand vous rentrez dans l’humidor vous avez sur la droite des étagères avec des boites de cigares. Celles-ci recouvrent pratiquement toute la vitre de l’humidor.



De Kelle Overijse


Et sur votre gauche, ils ont gardé le système de panneaux coulissants, mais ceux-ci sont beaucoup plus hauts, ils ont même dû prévoir une échelle.

Il faut dire que chez De Kelle Cigars, il y a du choix, même des cigares qu’on ne trouve nulle part ailleurs comme la marque Viking par exemple. Et qu’en plus d’être Habanos Spécialist et Puros de Nicaragua Ambassador, ils sont maintenant Dealer Davidoff.



De Kelle Overijse


Mais ils n’en sont pas restés là puisqu’il y avait de la place à l’emplacement de l’ancien humidor, ils ont développé ce qu’ils appellent Alcool Fort, vous y trouverez des gins, des rhums, des whiskys… Et qui sait vous y dénicherez peut-être la perle rare pour vous faire plaisir. J’ai pris une bouteille de rhum Plantation Isle of Fiji qui a été fortement apprécié de mes amis.

Quand on change on change, car un autre coin attire mon attention, le Concept Store.



De Kelle Overijse

De Kelle Overijse


Vous y trouverez tous les accessoires nécessaires pour une bonne dégustation de votre cigare : briquet, coupe cigare, Boveda butler mais aussi bougies parfumées, lampe Berger…

Pour finir, le salon fumoir a aussi été réaménagé et cela me demandera une nouvelle mise à jour qui j’espère pourra voir le jour rapidement car avec cette pandémie, Nancy et Christof ont temporairement fermé l’accès à celui-ci.

Si vous avez encore envie d’en savoir plus sur ce magasin qui reste au top de mes visites, je vous invite à passer voir leur site internet ou carrément de vous munir de votre masque et vous rendre à la boutique…    


De Kelle Cigars, Overijse

Ouvert Lun - Ven : 06h00 - 19h00
             Sa : 06h00 - 18h00
Fermé le dimanche et jours fériés


Mes impressions : un peu loin pour y passer régulièrement et c’est dommage, mais quand j’ai une après-midi à tuer, j’y retournerai, car franchement, le fumoir et l’ambiance sont vraiment au top. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le Bouton d’Or

Le Bouton d’Or C’est chez Christophe P. (JPP Cigares) que j’ai rencontré ce grand barbu pour la première fois, de suite il m’a fait penser au film Le Dernier Trappeur, cet homme des bois dans le bon sens du terme, proche de la nature et dans le respect de celle-ci. C’est ainsi que j’ai appris que cet amateur de cigares et de whiskys était le propriétaire du restaurant Le Bouton d’Or. J’ai donc décidé de lui rendre une petite visite avec quelques amis. Nous y avons fait la connaissance de Florence, l’épouse et partenaire de Roch. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. La salle est cosy, avec son mélange de

Cigares linéaires ou pas ?

Cigares linéaires ou pas ? Trois tiers contre le reste du monde Depuis un certain temps je vois une guéguerre sur les réseaux sociaux (principalement Facebook) ou même sur certains blogs. La phrase que je retrouve régulièrement est ce cigare est trop linéaire. Cela m’a fait penser à un échange avec Henke Kelner (Master Blender pour la Maison Davidoff), il disait ceci : le monde change, les hommes changent, il n’y a pas de raison que le fumeur ne change pas. Cela pour expliquer pourquoi il faisait des cigares de plus en plus linéaires. Mais que pensent les autres personnes travaillant dans le monde du cigare ? J’ai commencé par demander à Marc De Coen (Cubacigar Benelux) : Je pense que c’est une volonté de Habanos, la marque de fabrique de Cuba. Tu sais c’est Cubataba qui achète le tabac, qui l’apporte à la fabrique et qui dit si tel ou tel cigare va être confectionné et donc je pense qu’ils veulent vraiment garder ce qui fait leur réputation depuis des années c

Barbãr Rouge

Barbãr Rouge Brasserie Lefevbre Si vous suivez le blog, vous connaissez déjà la blonde et l’amour que je lui porte. Et bien ce soir, je teste pour vous la Barbãr Rouge. Qui dit bière aux fruits, dit obligatoirement l’avis de ma fille. Ce n’est pas du tout du machisme ; non je ne pense pas que c’est une bière de femme, mais je reste persuadé que pour ce genre de bière, un avis féminin est important. Je ne ferai pas de grands discours sur l’étiquetage car bien qu’il soit rouge, il est fort semblable à celui de la Barbãr blonde. Une grosse différence attire quand même mon attention : si sur la blonde l’étiquette met en avant le fait que c’est une bière forte et au miel, ici le forte à disparu et au miel est remplacé par aromatisée au miel. Cela demande quelques explications et c'est Cécile F. (Responsable Marketing & Communication de la brasserie) qui va me les donner, il s'agit en fait d'un problème de législation :  Sur l'étiquette, il est indiqu

Praline au tabac Macanudo Inspirado Black

C’est lors d’une soirée ChezDan que j’ai eu l’occasion de découvrir cette praline très particulière, réalisée par Frédéric Doumont. Cet ancien chimiste reconverti en chocolatier a appris que Julien faisait une dégustation de rhum et cigares, cela lui a donné l’idée de développer une praline spéciale pour l’évènement. Il m’explique que c’est un vrai travail d’alchimiste qui a demandé plusieurs tests. Au début, il a travaillé avec le tabac du macanudo inspirado black gordito et le chocolat noir, mais le résultat n’était pas satisfaisant car le tabac se faisait sentir trop bas dans la gorge, cela était désagréable et pouvait même faire tousser. Fréderic a donc modifié son chocolat pour le remplacer par un chocolat au lait. Il a commencé par fumer sa crème puis a utilisé de l’infusion de feuilles de tabacs pour l’incorporer dans sa praline. Il me conseille de mettre tout en bouche, de prime abord la praline goûte simplement le bon chocolat mais quand il commen

Furia

Un nom qui a déjà fait couler beaucoup d’encre sur les réseaux sociaux, ce qui me fait penser aux 3 passoires de Socrate, mais le but de cet article n’est pas de polémiquer mais de vous faire découvrir cette marque. Cette gamme de 3 cigares est une nouvelle marque de Didier Houvenaghel (dh Boutique Cigars), déjà bien présent dans le monde du cigare avec des marques comme La Ley, La Preferida ou Nicarao, en collaboration avec Abdel Fernandez. Didier est aussi un fan de mythologie, comme on peut s’en rendre compte avec l’habillage de la boite de La Ley ou le choix du nom Nicarao. Il ne va pas déroger à la règle pour cette gamme. Furia, Déesses sombres à deux visages de la mythologie grecque, sont aussi connues sous le nom des Bienveillantes. Elles sont chargées d'exécuter la sentence des juges. Elles poursuivent les coupables avec acharnement et ne laissent aux criminels aucun repos, elles les tourmentent sans relâche.   Mais sont aussi protectrices