Accéder au contenu principal

AVO SEASON EL 23 FALL

AVO SEASON LIMITED EDITION 2023

FALL (AUTOMNE)



Avo Cigar


Alors que de Stonehenge (GB), Carnac (Morbihan), Wéris (Belgique) ou en Asturies on se prépare à la nuit des esprits et au retour de la saison sombre ; alors que l’ours polaire s’apprête à étendre son manteau blanc sur la Terre Mère ; deux hommes se réchauffent autour d’un brasero. Ils ont des mines patibulaires avec leur gavroche sur la tête. Les palabres, qui allaient bon train depuis un moment, cessent brutalement, on est proche de la clôture, il ne reste plus que le crachat et la poignée de main pour sceller à tout jamais cette transaction. Si vous tendez bien l’oreille, et avec le manque de vent d’automne cette année, vous entendrez : ok, on fait ainsi, je te transmets mes impressions sur cette dégustation. Maintenant on va boire un coup. Yes ! Sors le cavalier roi et les verres. Mais avant j’ai ceci pour toi. Celui qui vient de parler sors de sa poche revolver deux cigares et me les tend. Waow ! J’ai dans la main la 3ème version de la gamme Saisons.

Et oui, nous venons à peine de finir les cérémonies ancestrales d’Alban Elfed, de Mabon ou de l’équinoxe d’automne que la Maison Davidoff nous le rappelle avec son édition limitée fall.

Comme à l’accoutumée, le format est un Diadema.



Avo


Le cigare est présenté dans une boite fermée par un plexiglas aux couleurs brun et orangé, les couleurs des arbres lors de l’été indien. Sur ce couvercle, on peut lire Avo seasons, ainsi que le logo repris sur la bague, et une feuille de tabac plus repliée sur elle-même ; avec le cercle qui l’entoure, on pourrait même penser à une noisette.



Avo


Le cigare a une cape assez sombre, parcourue de jolies nervures bien écrasées, car oui, le tabac est un végétal nervuré qui subit un écôtage de la tige centrale, mais oui, c’est normal qu’il reste des nervures.



Avo Cigare


Elle possède deux bagues : une classique Avo et une autre plus fine avec le logo et les couleurs de la série.

Un dernier regard me plonge directement dans nos forêts ardennaises avec sa multitude de couleurs lorsque l’automne fait son office. Je pratique une coupe droite et puisque cette marque a de superbes allumettes, je les utilise pour embraser le pied de ma vitole.

Oui je sais, pas de tirage à froid cette fois, juste une envie de ne pas influencer ma dégustation par un apport extérieur de sensations nasales.

Diadema, ah cette gamme qui apporte son lot de précision d’allumage si on ne veut pas fumer de la cape noircie par la flamme. Tout un moment de calme et de douceur qui nous plonge dans un état méditatif.

La fumée me ramène sur terre avec ses senteurs de saisons : noix, noisettes, amandes, clou de girofle, muscade et cannelle, le tout dans un cocon crémeux très onctueux. L’avantage de cette gamme est que les tabacs de la tripe ont jusqu’à 14ans de vieillissement ; on a donc une parfaite absence de saveurs agressives ou métalliques dérangeantes.

Il ne m’en faut pas plus pour augmenter le volume de Alnobak (groupe musical de la Nation Abenakis) et m’envoler vers la forêt boréale.

A chaque bouffée, mon cigare libère la beauté éphémère de l’automne, rendant vraiment cette dégustation en accord avec la saison et les moments qui nous attendent avant le retour de la lumière.

J’avais eu une belle surprise avec le Spring, un coup de cœur avec le Summer, mais la rétrospection avec celui-ci est assez particulière, au point de le mettre à mes yeux au-dessus de la marque.

Lentement, je rentre dans le monde de la nécessité, et je sors la tête des nuages alors que mon enveloppe charnelle est toujours bien dans la fumée de ma vitole ; mais il y a déjà un moment que les warnings retentissent Alerte risque de moustache en feu. Je dépose donc mon mégot, qui ira rejoindre les autres en don à la Terre Mère.



Davidoff


Les dégustations se sont donc faites au nombre de deux sur des cigares Diadema de 16.8 cm pour un cepo de 50.



Avo


Cape : Maduro de San Andres (Mexique).

Sous-cape : San Vicente seco (Rép. dom).

Tripe : San Vicente seco, San Vicente visus, Piloto seco and hybrid 192 visus (Rép. dom.).

En conclusion : voici un cigare qui devrait ravir aussi bien les passionnés par les souvenirs de l'année écoulée, ceux qui portent un toast traditionnel avec leurs proches, les amateurs avertis, que tout amateur cherchant à élargir son palais.

Malheureusement, comme toute édition limitée le nombre n’est pas légion et comme il n’y a eu que 40.000 cigares pour le monde, il ne faut vraiment pas tarder pour vous en procurer dans vos civettes favorites.

Pour ma part je vais aller en rechercher quelques uns.

Prix au moment de la rédaction : 23€.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Perla de Calvano Robusto Explications officielles de la société J. Cortès concernant son premier cigare roulé à la main : "Provenant du Nicaragua et plus particulièrement de la vallée d’Esteli, Perla de Calvano incarne la tradition, la qualité et le savoir-faire d’un terroir devenu spécialiste du cigare fait main. La vallée d’Esteli, capitale nicaraguayenne du cigare, profite d’une terre riche, d’un climat propice mais aussi et surtout du savoir-faire des producteurs cubains venus dans les années 60 avec leurs graines et leurs plantes de tabac. Pour la fabrication des cigares Perla de Calvano, seules les plus belles feuilles sont sélectionnées et cueillies à la main pour en faire un cigare d’exception. Les Perla de Calvano sont fabriqués à la main selon les méthodes traditionnelles maîtrisées à la perfection par des rouleurs de cigares expérimentés de la région d’Esteli. Le résultat est à la hauteur : un cigare unique aux arômes ronds et intenses qui évolue

Le Bouton d’Or

Le Bouton d’Or C’est chez Christophe P. (JPP Cigares) que j’ai rencontré ce grand barbu pour la première fois, de suite il m’a fait penser au film Le Dernier Trappeur, cet homme des bois dans le bon sens du terme, proche de la nature et dans le respect de celle-ci. C’est ainsi que j’ai appris que cet amateur de cigares et de whiskys était le propriétaire du restaurant Le Bouton d’Or. J’ai donc décidé de lui rendre une petite visite avec quelques amis. Nous y avons fait la connaissance de Florence, l’épouse et partenaire de Roch. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. La salle est cosy, avec son mélange de

The Black Label Morphine Vintage 2020 Lancero (Nederlands)

The Black Label Morphine Vintage 2020 Lancero Zoals ik in een ander artikel al zei, de oprichter van dit merk heeft een eigenzinnige geest. Dit moet het geval zijn om de naam Morphine te geven aan een van zijn gamma's, onnodig te zeggen dat het zowel in de Verenigde Staten als hier tot controverse heeft geleid. Maar laten we positief zijn, zeker als deze sigaar net zo goed aan mijn verwachtingen voldoet als de Last Rites.   Ik ben verbijsterd door de donkere kleur van de wikkel en door de ruwe en niet vette wikkel, alsof James Brown eens te meer zijn afstandelijkheid ten opzichte van de andere producenten wilde tonen.   Ik word onmiddellijk aangetrokken door de ring die mijn proeverij van de dag siert. Het intrigeert me, het lijkt veranderd te zijn.   Na wat onderzoek ontdekte ik dat deze vintage editie in feite de 7e editie van de reeks is en dat James de gelegenheid wilde markeren. Om te beginnen ontwierp hij nieuwe illustraties. We zitten niet meer in de doodskop met gek

Cigares linéaires ou pas ?

Cigares linéaires ou pas ? Trois tiers contre le reste du monde Depuis un certain temps je vois une guéguerre sur les réseaux sociaux (principalement Facebook) ou même sur certains blogs. La phrase que je retrouve régulièrement est ce cigare est trop linéaire. Cela m’a fait penser à un échange avec Henke Kelner (Master Blender pour la Maison Davidoff), il disait ceci : le monde change, les hommes changent, il n’y a pas de raison que le fumeur ne change pas. Cela pour expliquer pourquoi il faisait des cigares de plus en plus linéaires. Mais que pensent les autres personnes travaillant dans le monde du cigare ? J’ai commencé par demander à Marc De Coen (Cubacigar Benelux) : Je pense que c’est une volonté de Habanos, la marque de fabrique de Cuba. Tu sais c’est Cubataba qui achète le tabac, qui l’apporte à la fabrique et qui dit si tel ou tel cigare va être confectionné et donc je pense qu’ils veulent vraiment garder ce qui fait leur réputation depuis des années c

CAO Amazon Basin Extra Añejo

CAO Amazon Basin Extra Añejo C’est en 2017 que la folle aventure STG en Amazonie a commencé avec la version CAO Amazon Basin. Pour ceux qui s’en souviennent, la Belgique a été ignorée un moment de ce lancement ; puis quelques privilégiés ou rapides en réaction ont pu en déguster quelques-uns, car la direction belge a récupéré des boites du marché américain. Depuis nous sommes dans le planning de distribution, mais vu le nombre limité de boites, elles sont uniquement disponibles dans les 28 magasins PartnerShip. Nous avons donc eu la chance de découvrir les versions suivantes : CAO Amazon Fumo em Corda, le CAO Amazon Anaconda et le CAO Orellana. Aujourd’hui c’est la toute nouvelle gamme que je vais avoir le plaisir de vous faire découvrir. Dans un premier temps, je ne vois pas de changements, puisqu’une partie de la tripe est toujours le tabac Bragança ; tabac que General Cigar Co. tire de la forêt amazonienne, qui est toujours récolté une fois tous les 3 ans et qui sort d’Ama