Accéder au contenu principal

Davidoff Verano

Davidoff

Verano



Davidoff


Alors que le soleil pointait son nez au-dessus de l’horizon pour ce qui devait être une belle journée de l’été indien, la nouvelle s’est répandue comme une trainée de poudre. La foule scandait son nom : small batch, small batch…

Les gardes suisses sont en état d’alerte niveau 4, les hallebardes ont été remplacées par des kalachnikovs.

La tension est à son comble ; les yeux du monde entier sont rivés sur l’entrée du tunnel au cœur de la plus haute montagne de Bâle, à côté du quartier général de Oettinger Davidoff AG.

La foule, agglutinée près des barrières, propage les rumeurs en attendant un communiqué officiel : small batch #16, alignement des prix sur le marché cubain, rachat de la filiale par l’illustre E. Musk…

Les hauts parleurs réclament un peu de calme pour entendre le discours qui va être prononcé dans quelques instants. Un silence religieux s’installe rapidement car les amateurs veulent écouter attentivement les nouvelles.

Dans un costume trois pièces digne des plus grandes maisons de couture, le gardien du temple fait son apparition et s’exprime devant les gens et des millions de téléspectateurs qui ont le regard rivé sur leur écran.

Très chers Aficionados, tôt ce matin nous avons procédé à l’ouverture du coffre-fort le mieux gardé du monde (pire que Fort Knox), nos experts devaient y faire un prélèvement. Après conciliabule et fouille minutieuse, ils ont arrêté leur choix sur un cigare de 2016 ; bien qu’il sera distribué en très petite quantité (seulement 7010 cigares pour le monde), il ne rentrera pas dans la gamme Small Batch puisqu’il s’agit bien d’un vintage au doux nom de Verano, en hommage à la période estivale dominicaine qui est un moment hors du temps. Le coffre-fort a été refermé et scellé ; la zone est sécurisée jusqu’à une nouvelle ouverture.



Verano


Je vois une palette avec des sachets en papier précautionneusement empilés les uns sur les autres ; je me glisse furtivement comme un Palmchat entre les palmiers pour en savoir plus. Je suis près assez pour distinguer le paquet du dessus, on peut y lire : qu’ils ont bien été fabriqués en 2016, qu’il s’agit bien d’un Small Batch, que le paquet a une capacité de 10 cigares, qu’il s’agit de cigares DAV (Davidoff) SB (Small Batch) Verano, que ce sont des Gordo. Les initiales du rouleur et le numéro du paquet complètent l’étiquette. 

Mais refermons le décor pour nous concentrer sur le cigare ! Avant tout pour une bonne compréhension, vous devez savoir que la tripe est faite uniquement de tabac visus : Davidoff est toujours le seul producteur à utiliser ce type de niveau foliaire visus.



Verano


J’ai une cape assez brute avec des nervures qui sont un régal visuel ; elle est assez huileuse et mise en valeur par deux bagues aux couleurs or et blanc. La première serait une traditionnelle de la marque si le nom du module n’était pas remplacé par Edition Limitée ; la suivante porte le nom de la gamme Verano.

Je pratique une coupe droite ; je prends mon briquet Davidoff et commence mon rituel personnel d’allumage. Je vous conseille d’avoir le vôtre quand vous fumez un cigare de qualité et/ou quand vous prenez le temps d’être hors du monde de la nécessité.

Je remercie la plante qui a donné sa vie pour mon plaisir. Je remercie les nombreuses personnes qui ont œuvré pour ce moment particulier hors du temps, et j’avance le pied du cigare vers la flamme en le tournant progressivement pour que l’allumage soit doux et uniforme.

Quand mon pied s’est bien embrasé, la première bouffée me scotche sur ma chaise ! Si j’étais un film, j’hésite entre Marverick qui vient de se prendre un 9G ou le Grand bleu qui vit l’ivresse des profondeurs. J’ai l’impression qu’un garde suisse m’a vidé un chargeur en rafale dans la gorge. Petit retour en arrière : rien que du visus dans la tripe, des cigares de 2016, quand on sait que les tabacs chez Davidoff sont souvent âgés de 5 ans, on a donc des tabacs de 2011, qui ont été gardés dans les meilleures conditions et sous surveillance. Donc, dès la première aspiration, j’ai une bonne dose de nicotine accompagnée d’une sensation de vieux tabac presque dérangeante ; en fait, elle est agréable mais nous sommes tellement peu habitués à ce goût que cela en devient déstabilisant. Bien évidemment, pas de sensation d’agressivité comme sur certains cigares plus jeunes.



Davidoff


Heureusement, cette dose puissante s’estompe après quelques aspirations.

Une fois que mon palais s’est habitué à ce nouveau challenge, je peux explorer les autres saveurs que sont le chêne, le café strong, le poivre noir.



Verano


La combustion et le tirage sont parfaits ; la cendre est compacte et comme soudée au cigare.

Je me lance dans la rétro-olfaction : cela est piquant mais supportable.

J’ai un léger duvet de sel qui se dépose sur les lèvres, alors que ma dégustation libère une poussée de chêne, du cèdre en moindre densité, de la basse-cour et du café expresso.

Je continue tranquillement pas vite ma découverte : la terre sèche et grasse me rappelle que je suis bien dans un été sec avec juste le bon taux d’humidité et chaud, pas dans l’été de la St Martin.

Je me fais la réflexion que certains cigares me font décoller, me font voyager ; celui-ci a l’effet inverse, il m’ancre dans le sol, me fait rentrer dans la Terre Mère. Il me fait revivre la tradition, les méthodes à l’ancienne, quand on avait le temps et pas l’heure.

La Maison Davidoff, et à leur époque peut être encore plus Zino & Henke, a vraiment compris le sens de la plante sacrée offerte par les Dieux.

La chaleur, qui commence à se faire sentir au niveau de la moustache, donne le signe de la lente remontée vers le monde de la nécessité ; et à coup sûr encore, un mégot qui ne finira pas dans la poubelle mais retournera à la Terre.

Pour terminer, j’ai eu une dégustation chargée en nicotine, où l’astringence et l’amertume n’ont pas leur place. Un cigare qui a une puissance qui reste dans le moyen-fort, mais avec une intensité de fort.

Les dégustations se sont portées sur deux Gordo de 15.2 cm pour un cepo de 60.

 

Cape : Equateur

Sous-cape : Hybrid 238 seco (Rep. Dom.)

Tripe : San Vicente visus, Piloto visus, Yamasa visus (Rep.Dom.)

En conclusion : je ne vais pas encore et encore vous expliquer le pourquoi du comment du prix de ce cigare ; vous savez maintenant que tout le processus coûte cher, que l’état qui veut protéger notre santé se sucre royalement au passage, et que le système de vente en Belgique fait que le produit fini augmente de 80% avant qu’il arrive chez le consommateur… mais bon, c’est la crise, et oui, il a un prix de 39 euros. Mais ± 75 min hors du temps, avec un moment incomparable, sera plus bénéfique qu’une séance de méditation, de psy ou de gourou.

Cette dégustation faite sur un cigare avec des tabacs pratiquement 100% Davidoff, composé de feuilles longuement vieillies puis encore reposées sous la forme de cigare pendant 6 ans, va vous apporter joie, bonheur et un moment des plus plaisant au milieu de la nature ensoleillée.

Maintenant, vu la petite quantité mis mondialement sur le marché (7000 puisqu’avec des potos, on en a déjà acheté 10) je vous conseille vivement de tracer la route vers votre dealer et faire votre propre dégustation. N’oubliez pas de me laisser votre avis et vos impressions sous cet article.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le Bouton d’Or

Le Bouton d’Or C’est chez Christophe P. (JPP Cigares) que j’ai rencontré ce grand barbu pour la première fois, de suite il m’a fait penser au film Le Dernier Trappeur, cet homme des bois dans le bon sens du terme, proche de la nature et dans le respect de celle-ci. C’est ainsi que j’ai appris que cet amateur de cigares et de whiskys était le propriétaire du restaurant Le Bouton d’Or. J’ai donc décidé de lui rendre une petite visite avec quelques amis. Nous y avons fait la connaissance de Florence, l’épouse et partenaire de Roch. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. La salle est cosy, avec son mélange de

The Black Label Morphine Vintage 2020 Lancero (Nederlands)

The Black Label Morphine Vintage 2020 Lancero Zoals ik in een ander artikel al zei, de oprichter van dit merk heeft een eigenzinnige geest. Dit moet het geval zijn om de naam Morphine te geven aan een van zijn gamma's, onnodig te zeggen dat het zowel in de Verenigde Staten als hier tot controverse heeft geleid. Maar laten we positief zijn, zeker als deze sigaar net zo goed aan mijn verwachtingen voldoet als de Last Rites.   Ik ben verbijsterd door de donkere kleur van de wikkel en door de ruwe en niet vette wikkel, alsof James Brown eens te meer zijn afstandelijkheid ten opzichte van de andere producenten wilde tonen.   Ik word onmiddellijk aangetrokken door de ring die mijn proeverij van de dag siert. Het intrigeert me, het lijkt veranderd te zijn.   Na wat onderzoek ontdekte ik dat deze vintage editie in feite de 7e editie van de reeks is en dat James de gelegenheid wilde markeren. Om te beginnen ontwierp hij nieuwe illustraties. We zitten niet meer in de doodskop met gek

Cigares linéaires ou pas ?

Cigares linéaires ou pas ? Trois tiers contre le reste du monde Depuis un certain temps je vois une guéguerre sur les réseaux sociaux (principalement Facebook) ou même sur certains blogs. La phrase que je retrouve régulièrement est ce cigare est trop linéaire. Cela m’a fait penser à un échange avec Henke Kelner (Master Blender pour la Maison Davidoff), il disait ceci : le monde change, les hommes changent, il n’y a pas de raison que le fumeur ne change pas. Cela pour expliquer pourquoi il faisait des cigares de plus en plus linéaires. Mais que pensent les autres personnes travaillant dans le monde du cigare ? J’ai commencé par demander à Marc De Coen (Cubacigar Benelux) : Je pense que c’est une volonté de Habanos, la marque de fabrique de Cuba. Tu sais c’est Cubataba qui achète le tabac, qui l’apporte à la fabrique et qui dit si tel ou tel cigare va être confectionné et donc je pense qu’ils veulent vraiment garder ce qui fait leur réputation depuis des années c

Barbãr Rouge

Barbãr Rouge Brasserie Lefevbre Si vous suivez le blog, vous connaissez déjà la blonde et l’amour que je lui porte. Et bien ce soir, je teste pour vous la Barbãr Rouge. Qui dit bière aux fruits, dit obligatoirement l’avis de ma fille. Ce n’est pas du tout du machisme ; non je ne pense pas que c’est une bière de femme, mais je reste persuadé que pour ce genre de bière, un avis féminin est important. Je ne ferai pas de grands discours sur l’étiquetage car bien qu’il soit rouge, il est fort semblable à celui de la Barbãr blonde. Une grosse différence attire quand même mon attention : si sur la blonde l’étiquette met en avant le fait que c’est une bière forte et au miel, ici le forte à disparu et au miel est remplacé par aromatisée au miel. Cela demande quelques explications et c'est Cécile F. (Responsable Marketing & Communication de la brasserie) qui va me les donner, il s'agit en fait d'un problème de législation :  Sur l'étiquette, il est indiqu

Praline au tabac Macanudo Inspirado Black

C’est lors d’une soirée ChezDan que j’ai eu l’occasion de découvrir cette praline très particulière, réalisée par Frédéric Doumont. Cet ancien chimiste reconverti en chocolatier a appris que Julien faisait une dégustation de rhum et cigares, cela lui a donné l’idée de développer une praline spéciale pour l’évènement. Il m’explique que c’est un vrai travail d’alchimiste qui a demandé plusieurs tests. Au début, il a travaillé avec le tabac du macanudo inspirado black gordito et le chocolat noir, mais le résultat n’était pas satisfaisant car le tabac se faisait sentir trop bas dans la gorge, cela était désagréable et pouvait même faire tousser. Fréderic a donc modifié son chocolat pour le remplacer par un chocolat au lait. Il a commencé par fumer sa crème puis a utilisé de l’infusion de feuilles de tabacs pour l’incorporer dans sa praline. Il me conseille de mettre tout en bouche, de prime abord la praline goûte simplement le bon chocolat mais quand il commen