Accéder au contenu principal

Brasserie Liégeoise

Brasserie Liégeoise

Guillemins Liège



Brasserie liégeoise


Le quartier des Guillemins est un côté de la cité ardente qui me tient à cœur car j’y ai tellement de souvenirs. Et il est connu de nombreux d’entre vous que cela soit pour les gaufs de Bernard Eggen, pour le grand choix de cigares de la Maison Demoulin ou encore pour nos nombreuses soirées cigares à la Brasserie de l’Univers.

Mais ce jour, je vais vous parler d’un autre établissement la Brasserie Liégeoise.

Ce restaurant est fondé sur les bases d’une vieille enseigne du quartier Chez Crommen (ma mère y a fait un stage quand elle était à l’école d’hôtellerie) qui a fait les beaux jours du quartier depuis les années 50 jusqu’à bien tard fin des années 90.



Brasserie Liégeoise


2005, le quartier vit un bouleversement, la nouvelle direction rénove complètement l’établissement et y installe un décor style chalet comme j’en ai visité plus d’un lors de mes ballades en Alsace.

Très vite le côté ambiance familiale, chic, terroir liégeois conquirent la population de la cité ardente.

Mais rentrons dans le vif du sujet, car ce jour j’ai rendu visite à l’établissement accompagné de mes deux lascars habituels pour une sortie de la Tic, Tac, Toc Society.



Brasserie Liégeoise


Une fois la Mercedes rangée dans le parking privatif du restaurant (ce qui n’est vraiment pas négligeable dans le quartier) nous nous somme dirigés vers la terrasse couverte et abritée du vent. Lors de ma réservation, j’avais signalé que nous étions 3 grands amateurs de cigares, et déjà la réponse, « cela ne pose aucun problème », m’avait emballée.



Brasserie Liegeoise


Nous étions juste installés un peu à l’écart mais ce qui restait une place de choix.



Brasserie Liégeoise


La carte en main, j’ai remarqué qu’il y avait un beau paquet de bières en bouteilles, de la Chouffe et Carlsberg au fût, ainsi que quelques gins basiques mais nous nous sommes décidés pour l’apéritif maison à base de Cointreau et de… (je vous laisse la surprise de cette découverte, attention cela se boit comme du ptit lait). Je l’ai dégusté avec un très bon El Bâton de J. C. Newman.

La carte nous donne un moment d’hésitation car cela est varié en restant correct, un critique culinaire m’a dit un jour : Ker, méfie-toi des restaurants où il y a une trop grande quantité d’ingrédients sur la carte, car cela sent la bouffe industrielle. Ici mis à part les spécialités de la maison ou du terroir comme les plats savoyards ou les rognons, on reste dans le classique bœuf, agneau, volaille, pâtes, salades, escalopes et deux poissons.

Je me permets de revenir sur les spécialités bien entendu le boulet liégeois, le filet américain préparé par leurs soins (oui je sais c’est la mode maintenant du préparé devant vous, mais un chef étoilé expliquait être contre cette pratique car on ne sait jamais retrouver la même saveur dans deux assiettes différentes, cela va dépendre de la main du serveur sur les épices, d’un serveur à l’autre…, j’aime assez cette remarque donc oui préparé par le Chef en cuisine cela me plait bien), le rognon de veau à la liégeoise (déjà testé lors d’une autre visite, il est juste incroyable) et du côté savoyard : tartiflette, fondue alsacienne ou savoyarde et la raclette.

On décide de se laisser tenter par le barbecue sur table pour 3 personnes.

Un léger point négatif, j’avais demandé que le temps d’attente de 20 min renseigné sur la carte soit ramené à 30 mais le message n’est pas bien passé. Cela n’est pas trop grave : combien de fois en soirée ne déposons-nous pas notre cigare pour le reprendre par la suite entre les plats ?



Guillemins


Donc notre service arrive, en commençant par un plat copieux de 3 belles viandes mixtes accompagné de salade dans un ravier à part, et suivi de 3 sauces froides et de frites à volonté.



Guillemins


Enfin notre ustensile de cuisson, et quel ustensile puisqu’il s’agit d’un barbecue fait d’une grosse cuve style fonte avec des boulets coco sans odeur et pratiquement pas de fumée.

Le tout surmonté d’une grille de cuisson. On s’est régalé.

Puis en finissant notre vin rouge, nous avons allumé un second cigare et cette fois mes frérots ont opté pour un Los Duenos.

Un café et puis il était déjà le temps d’un pousse. Comme à notre grand regret la carte des whiskys était vraiment trop basique pour nous, nous sommes rabattus sur un cognac.

Il était temps de reprendre la route, après un moment convivial dans une belle énergie, un super repas et encore un tas de souvenirs en tête.

En conclusion : encore une Brasserie qui fait la renommée du quartier et que je vous invite à découvrir, je pense que vous ne serez pas déçus

La Brasserie Liégeoise se situe rue des Guillemins au numéro 119.

Vous pouvez faire vos réservations par téléphone ou via leur site : brasserieliegeoise.be

L’établissement est ouvert du dimanche au vendredi de 11h30-15h et de 17h30-22h et le samedi de 17h30 à 23h

Vous pouvez également les suivre sur Facebook et y voir qu’ils organisent le 28 juillet un concert piano/voix avec Fanny Kaim.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le Bouton d’Or

Le Bouton d’Or C’est chez Christophe P. (JPP Cigares) que j’ai rencontré ce grand barbu pour la première fois, de suite il m’a fait penser au film Le Dernier Trappeur, cet homme des bois dans le bon sens du terme, proche de la nature et dans le respect de celle-ci. C’est ainsi que j’ai appris que cet amateur de cigares et de whiskys était le propriétaire du restaurant Le Bouton d’Or. J’ai donc décidé de lui rendre une petite visite avec quelques amis. Nous y avons fait la connaissance de Florence, l’épouse et partenaire de Roch. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. La salle est cosy, avec son mélange de

The Black Label Morphine Vintage 2020 Lancero (Nederlands)

The Black Label Morphine Vintage 2020 Lancero Zoals ik in een ander artikel al zei, de oprichter van dit merk heeft een eigenzinnige geest. Dit moet het geval zijn om de naam Morphine te geven aan een van zijn gamma's, onnodig te zeggen dat het zowel in de Verenigde Staten als hier tot controverse heeft geleid. Maar laten we positief zijn, zeker als deze sigaar net zo goed aan mijn verwachtingen voldoet als de Last Rites.   Ik ben verbijsterd door de donkere kleur van de wikkel en door de ruwe en niet vette wikkel, alsof James Brown eens te meer zijn afstandelijkheid ten opzichte van de andere producenten wilde tonen.   Ik word onmiddellijk aangetrokken door de ring die mijn proeverij van de dag siert. Het intrigeert me, het lijkt veranderd te zijn.   Na wat onderzoek ontdekte ik dat deze vintage editie in feite de 7e editie van de reeks is en dat James de gelegenheid wilde markeren. Om te beginnen ontwierp hij nieuwe illustraties. We zitten niet meer in de doodskop met gek

Cigares linéaires ou pas ?

Cigares linéaires ou pas ? Trois tiers contre le reste du monde Depuis un certain temps je vois une guéguerre sur les réseaux sociaux (principalement Facebook) ou même sur certains blogs. La phrase que je retrouve régulièrement est ce cigare est trop linéaire. Cela m’a fait penser à un échange avec Henke Kelner (Master Blender pour la Maison Davidoff), il disait ceci : le monde change, les hommes changent, il n’y a pas de raison que le fumeur ne change pas. Cela pour expliquer pourquoi il faisait des cigares de plus en plus linéaires. Mais que pensent les autres personnes travaillant dans le monde du cigare ? J’ai commencé par demander à Marc De Coen (Cubacigar Benelux) : Je pense que c’est une volonté de Habanos, la marque de fabrique de Cuba. Tu sais c’est Cubataba qui achète le tabac, qui l’apporte à la fabrique et qui dit si tel ou tel cigare va être confectionné et donc je pense qu’ils veulent vraiment garder ce qui fait leur réputation depuis des années c

Barbãr Rouge

Barbãr Rouge Brasserie Lefevbre Si vous suivez le blog, vous connaissez déjà la blonde et l’amour que je lui porte. Et bien ce soir, je teste pour vous la Barbãr Rouge. Qui dit bière aux fruits, dit obligatoirement l’avis de ma fille. Ce n’est pas du tout du machisme ; non je ne pense pas que c’est une bière de femme, mais je reste persuadé que pour ce genre de bière, un avis féminin est important. Je ne ferai pas de grands discours sur l’étiquetage car bien qu’il soit rouge, il est fort semblable à celui de la Barbãr blonde. Une grosse différence attire quand même mon attention : si sur la blonde l’étiquette met en avant le fait que c’est une bière forte et au miel, ici le forte à disparu et au miel est remplacé par aromatisée au miel. Cela demande quelques explications et c'est Cécile F. (Responsable Marketing & Communication de la brasserie) qui va me les donner, il s'agit en fait d'un problème de législation :  Sur l'étiquette, il est indiqu

Praline au tabac Macanudo Inspirado Black

C’est lors d’une soirée ChezDan que j’ai eu l’occasion de découvrir cette praline très particulière, réalisée par Frédéric Doumont. Cet ancien chimiste reconverti en chocolatier a appris que Julien faisait une dégustation de rhum et cigares, cela lui a donné l’idée de développer une praline spéciale pour l’évènement. Il m’explique que c’est un vrai travail d’alchimiste qui a demandé plusieurs tests. Au début, il a travaillé avec le tabac du macanudo inspirado black gordito et le chocolat noir, mais le résultat n’était pas satisfaisant car le tabac se faisait sentir trop bas dans la gorge, cela était désagréable et pouvait même faire tousser. Fréderic a donc modifié son chocolat pour le remplacer par un chocolat au lait. Il a commencé par fumer sa crème puis a utilisé de l’infusion de feuilles de tabacs pour l’incorporer dans sa praline. Il me conseille de mettre tout en bouche, de prime abord la praline goûte simplement le bon chocolat mais quand il commen