Accéder au contenu principal

Black Label Memento Mori Lonsdale

Black Label

Memento Mori

Lonsdale



Black Label


James Brown, nous a habitué à des cigares corsés et en rapport proche avec sa vie, je pense que ce Memento Mori sera dans les mêmes catégories.

Qui ne connait pas la phrase Ave Imperator, morituri te salutant ? Mais ici c’est d’une autre mort que nous parle James ; on est loin des gladiateurs et des arènes de Rome, il nous parle de notre mort qui se rapproche chaque jour.

En fait, il explique qu’il a perdu ses parents très jeune, que cette douleur lui a fait comprendre que la vie pouvait être courte et qu’il fallait non seulement la vivre pleinement, mais aussi se battre pour ses rêves et atteindre ses objectifs. Chaque jour qu’on se réveille est un cadeau mais qu’en sera-t-il demain ?

Voilà la signification du choix du nom de cette gamme Memento Mori qui se traduit par Souviens-toi que tu vas mourir.

Comme à l’accoutumée, James opte pour seulement 3 modules (deux commercialisés en Belgique : Robusto et Lonsdale). Il explique encore qu’au début c’était un cigare d’usine, mais qu’il l’a tellement aimé qu’il a voulu le partager avec les amateurs que nous sommes.

Attention pour la suite, ce cigare est strictement interdit aux fumeurs de foin, aux débutants et aux personnes qui n’ont rien sur l’estomac, comme dirait mon ami Yves Bran : cela démarre fort et il monte encore en puissance.



Black Label


J’ai une cape vraiment noire avec une bague, que je qualifierais de traditionnelle pour ceux qui connaissent les cigares Black Label. Elle est de couleur noir et blanc avec sa célèbre tête de mort et le nom de la gamme. 



Memento Mori


Ce qui interpelle le fumeur que je suis, et d’ailleurs beaucoup de mes amis, c’est la montre sur le côté. On dirait une montre à gousset avec un chronomètre. Les aiguilles sont arrêtées sur 7 heures 29.

Mais pourquoi cette heure ? Elle doit être significative puisque même le brevet de la marque le stipule : une horloge à cadran entre les deux (NDA le crâne et les os), dont les aiguilles indiquent approximativement l'heure 7:29.

C’est Angela Brown qui va m’apporter la réponse : Ce cigare a une grande signification personnelle, mais pas l'heure précise indiquée. Voilà j’espère ne pas vous avoir trop déçu.

En faisant une analyse personnelle, en fait si on regarde de plus près, cette horloge ou montre n’a pas de remontoir comme c’était le cas dans le temps. Elle me fait plus penser à un sablier du temps ; le temps qui file sans arrêt vers le moment prévu pour notre Grand Voyage. Je pense que l’heure a été figée par le dessin mais qu’en réalité les aiguilles tournent non-stop et que le chrono va en sens contraire et décompte seconde par seconde notre temps.

Il est temps pour moi de me lancer vers la petite mort alchimique qui devrait être procurée par cette dégustation.

Je fais donc une coupe droite, j’embrase le pied qui s’allume comme une torche dans la nuit.

La fumée arrive. J’en profite pour vous dire que je n’ai pas fait volontairement de tirage à cru car je sais ± ce qui m’attend et je veux garder la surprise de la découverte. Celle-ci m’apporte un mélange surprenant : je retrouve du poivre noir dès le début de ma dégustation, mais aussi du cacao et une belle sensation de pruneaux.

Cette vitole est un concept audacieux, surtout qu’à la rétro-olfaction le poivre devient plus adouci, du poivre blanc et on retrouve également de la cannelle.



Balck Label


Pour l’instant, tout se passe de manière juste et parfaite, un sublime équilibre, un tirage et une combustion parfaite. Je suis dans une intensité moyen-fort.

Ma dégustation se poursuit tout en douceur car ce n’est vraiment pas le genre de cigare qu’on dévore : il faut prendre son temps, ne pas oublier que si la vie défile, il faut aussi profiter de ses bons moments.

Je quitte le cacao pour rentrer dans une vaste étendue de chocolat noir minimum 75%, de la terre grasse, du caramel, de la cannelle et toujours le poivre fort persistant (poivre rouge).

L’intensité quitte la zone moyen pour rentrer dans celle de fort et entraine avec elle la palette de saveurs qui n’est certes pas très variée, mais cela est nettement compensé par son équilibre et sa richesse.

Je suis déjà hors du temps depuis un moment, pas dans mes souvenirs mais plus dans un état modifié de conscience. Le temps file toujours mais cela n’a plus aucun impact sur mes sensations, je suis zen, calme et relax.

Cela est assez paradoxal avec un cigare aussi puissant mais oui, il me relaxe ; ou alors c’est la dose de Nicotine qui m’embrouille le cerveau pour le déposer sur un cocon d’ouate.

C’est au moment où je vais me bruler la moustache que j’atterris et que la magie se brise, mais les saveurs resteront encore un bon moment.

Mes trois dégustations se sont faites sur un format Lonsdale de 16.51 cm pour un cepo de 46.

Cape : Maduro Broadleaf Pennsylvanie (U.S.A.)

Sous-cape : Habano (Equateur)

Tripe : Nicaragua

En conclusion : encore un super cigare élaboré par James Brown qui va ravir tous les amateurs avertis qui recherchent des sensations dans une certaine puissance.

J’ai hâte de faire la découverte de la version Robusto, mais en attendant, je vais sans hésiter avoir en stock quelques exemplaires de ce très bon Lonsdale.

Et je ne peux franchement que vous inviter à faire comme moi, foncer dans votre civette pour découvrir ce cigare et vous faire votre propre découverte.

Prix au moment de la rédaction : 16.90€

N’hésitez pas à me laisser vos impressions de dégustation sous cet article.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le Bouton d’Or

Le Bouton d’Or C’est chez Christophe P. (JPP Cigares) que j’ai rencontré ce grand barbu pour la première fois, de suite il m’a fait penser au film Le Dernier Trappeur, cet homme des bois dans le bon sens du terme, proche de la nature et dans le respect de celle-ci. C’est ainsi que j’ai appris que cet amateur de cigares et de whiskys était le propriétaire du restaurant Le Bouton d’Or. J’ai donc décidé de lui rendre une petite visite avec quelques amis. Nous y avons fait la connaissance de Florence, l’épouse et partenaire de Roch. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. La salle est cosy, avec son mélange de

The Black Label Morphine Vintage 2020 Lancero (Nederlands)

The Black Label Morphine Vintage 2020 Lancero Zoals ik in een ander artikel al zei, de oprichter van dit merk heeft een eigenzinnige geest. Dit moet het geval zijn om de naam Morphine te geven aan een van zijn gamma's, onnodig te zeggen dat het zowel in de Verenigde Staten als hier tot controverse heeft geleid. Maar laten we positief zijn, zeker als deze sigaar net zo goed aan mijn verwachtingen voldoet als de Last Rites.   Ik ben verbijsterd door de donkere kleur van de wikkel en door de ruwe en niet vette wikkel, alsof James Brown eens te meer zijn afstandelijkheid ten opzichte van de andere producenten wilde tonen.   Ik word onmiddellijk aangetrokken door de ring die mijn proeverij van de dag siert. Het intrigeert me, het lijkt veranderd te zijn.   Na wat onderzoek ontdekte ik dat deze vintage editie in feite de 7e editie van de reeks is en dat James de gelegenheid wilde markeren. Om te beginnen ontwierp hij nieuwe illustraties. We zitten niet meer in de doodskop met gek

Cigares linéaires ou pas ?

Cigares linéaires ou pas ? Trois tiers contre le reste du monde Depuis un certain temps je vois une guéguerre sur les réseaux sociaux (principalement Facebook) ou même sur certains blogs. La phrase que je retrouve régulièrement est ce cigare est trop linéaire. Cela m’a fait penser à un échange avec Henke Kelner (Master Blender pour la Maison Davidoff), il disait ceci : le monde change, les hommes changent, il n’y a pas de raison que le fumeur ne change pas. Cela pour expliquer pourquoi il faisait des cigares de plus en plus linéaires. Mais que pensent les autres personnes travaillant dans le monde du cigare ? J’ai commencé par demander à Marc De Coen (Cubacigar Benelux) : Je pense que c’est une volonté de Habanos, la marque de fabrique de Cuba. Tu sais c’est Cubataba qui achète le tabac, qui l’apporte à la fabrique et qui dit si tel ou tel cigare va être confectionné et donc je pense qu’ils veulent vraiment garder ce qui fait leur réputation depuis des années c

Barbãr Rouge

Barbãr Rouge Brasserie Lefevbre Si vous suivez le blog, vous connaissez déjà la blonde et l’amour que je lui porte. Et bien ce soir, je teste pour vous la Barbãr Rouge. Qui dit bière aux fruits, dit obligatoirement l’avis de ma fille. Ce n’est pas du tout du machisme ; non je ne pense pas que c’est une bière de femme, mais je reste persuadé que pour ce genre de bière, un avis féminin est important. Je ne ferai pas de grands discours sur l’étiquetage car bien qu’il soit rouge, il est fort semblable à celui de la Barbãr blonde. Une grosse différence attire quand même mon attention : si sur la blonde l’étiquette met en avant le fait que c’est une bière forte et au miel, ici le forte à disparu et au miel est remplacé par aromatisée au miel. Cela demande quelques explications et c'est Cécile F. (Responsable Marketing & Communication de la brasserie) qui va me les donner, il s'agit en fait d'un problème de législation :  Sur l'étiquette, il est indiqu

Praline au tabac Macanudo Inspirado Black

C’est lors d’une soirée ChezDan que j’ai eu l’occasion de découvrir cette praline très particulière, réalisée par Frédéric Doumont. Cet ancien chimiste reconverti en chocolatier a appris que Julien faisait une dégustation de rhum et cigares, cela lui a donné l’idée de développer une praline spéciale pour l’évènement. Il m’explique que c’est un vrai travail d’alchimiste qui a demandé plusieurs tests. Au début, il a travaillé avec le tabac du macanudo inspirado black gordito et le chocolat noir, mais le résultat n’était pas satisfaisant car le tabac se faisait sentir trop bas dans la gorge, cela était désagréable et pouvait même faire tousser. Fréderic a donc modifié son chocolat pour le remplacer par un chocolat au lait. Il a commencé par fumer sa crème puis a utilisé de l’infusion de feuilles de tabacs pour l’incorporer dans sa praline. Il me conseille de mettre tout en bouche, de prime abord la praline goûte simplement le bon chocolat mais quand il commen