Accéder au contenu principal

Neos Maxi Blue & Red

Neos 

Maxi

Blue & Red



Neos


Je publie rarement sur des cigares short fillers et encore moins sur des cigares naturels (dont la sous cape est en HTL, tabacs reconstitués). Alors me direz-vous quelle mouche t’a piqué ce jour ?

Laissez-moi vous conter une histoire…

Tout a commencé un début de soirée en août 2021 dans la ferme de tabac d’Ivan Vandaele en Flandres. C’est là que la société VCF nous avait donné rendez-vous.

Ah oui, vous n’êtes peut-être pas encore au courant mais la société J. Cortès est devenue VCF, Vandermarliere Cigar Family. Il faut dire que leur portefeuille en short fillers ou longfillers est vraiment important donc il était temps de regrouper tout cela sous le même nom. Et puis ceux qui ont eu la chance de rencontrer Fred savent ce que le mot famille veut dire pour lui, cela va bien plus loin que le clan familial. Et cela me sera souvent confirmé au cours de la soirée, j’entends régulièrement nous sommes une famille.

Donc si j’ai décidé de me rendre pas loin de Bruges et de vous partager ma découverte c’est simplement parce que pour la première fois VCF va utiliser du tabac belge dans deux gammes de cigares Neos.



Fred Vandermarliere


Après la dégustation de deux bières de la brasserie Hedonis (les articles suivront), les mots de remerciement par le Boss en personne, nous rentrons dans le vif du sujet.



Neos


Bernard Isebaert nous parle de la marque que nous allons pouvoir découvrir.

Il reste deux régions en Belgique qui produisent du tabac c’est La Semois et la Flandre Occidentale soit un total de 24 producteurs. Planter du tabac en 2021 et en Belgique n’est pas chose facile entre le climat et les normes anti-tabac qui sont de pire en pire… Voilà pourquoi VCF s’est dit : et si on leur donnait un coup de pouce qui serait un win-win.

Le tabac belge n’a pas la beauté qui permettrait de faire des capes pour longfillers mais il a incontestablement sa place dans un blend avec la particularité de son intensité.

Ce qui fait dire à Bernard : le tabac belge est comme un cube bouillon, bien dilué il améliore le goût et donne un peu de punch à ma cuisine, mais seul ce n’est pas très agréable.

Pourquoi deux couleurs Blue et Red ? Il y a une gamme naturelle (Blue) et une aromatisée à la vanille (Red).

Mais place à la dégustation de la gamme Blue.



Neos


J’ai une boite en carton, par soucis d’écologie VCF a décidé de ne plus recourir aux boites en étain pour cette gamme de cigare. Elle est d’un beau bleu nuit avec des stries et des reflets plus clairs en son centre. Le sommet de la face avant a le logo de Neos avec Maxi marqué dessous, VCF étant toujours à l’écoute de sa clientèle a opté cette fois pour un cigarillo plus long ce qui change pour la marque habituée au mini.

Sur la droite un rappel du tabac belge utilisé avec la carte de notre pays avec le noir, jaune rouge et au centre une belle feuille de tabac.

En bleu et or et en relief le nom de la marque Neos, enfin en argent Blue. La boite contient 10 cigarillos.

A l’ouverture de la boite, une inscription me rappelle que ce cigare contient du tabac belge. Une odeur de noix sort de la boite ainsi que de la terre. C’est assez surprenant car même si ma tasse de thé c’est le longfillers, je fume régulièrement des cigarillos 100% tabac (actuellement 100% Rép. dom) et je n’ai pas cette sensation d’odeur à l’ouverture alors que ma boite contient 50 cigarillos.

J’ai une cape assez foncée et rêche.

Ma dégustation a une très bonne longueur de bouche et on sent une belle dose d’intensité apportée en partie par le tabac belge.

J’ai un cigarillo de 9.9 cm pour un cepo de 22

Cape : Besuki (java)

Sous-cape : HTL

Tripe : Belgique, Indonésie, Brésil, Rep. dom.

Pour la gamme Red, concernant la boite vous gardez la même chose que la Blue sauf que vous changez par Red.



Neos


Avant l’ouverture de la boite, la sensation de vanille est bien présente, je dois vous avouer que j’ai perso des difficultés avec cet arôme qu’on retrouve de plus en plus dans le milieu épicurien.

Ma cape cette fois est très claire.

Bon, inutile d’enfoncer le clou, on est bien dans la saveur de vanille et de vanille. Mais à la retro olfaction on a des sensations de terre, d’épices avec un très léger piquant.

Piquant que je retrouve aussi sur la pointe de la langue, pas dérangeant mais un peu comme : attention c’est du tabac, pas une friandise à la vanille.

La longueur et le cepo sont identiques dans cette version que pour la Blue.

Cape : Equateur

Sous-cape : HTL

Tripe : Belgique, Indonésie, Brésil, Rep. dom.

En conclusion : cet article a le seul but de mettre à l’honneur le tabac belge produit air-cured (séché à l’air) et ses deux variétés utilisées dans ce cigarillo : Philippin, typiquement belge et le Burley dont l’origine remonte au Kentucky. Il y a une troisième variété qui est air-cured Semois qui n’est pas utilisée ici.

Et la participation de VCF dans le regain des fabricants pour le tabac belge. Et comme Fred est un visionnaire pourquoi pas dans quelques années un long filler Oliva avec du tabac belge dans la tripe.

Je sais que certains d’entre vous craque pour un short, même si les longfillers restent notre passion alors si un jour chez votre fournisseur (civette, librairie, grande surface…) vous tombez sur une boite de Neos Blue, je vous invite à la tester et pourquoi pas si vous cédez à l’effet de mode vanille, ne pas prendre une Red.

Prix au moment de cet article : 3.60 euros la boite de 10.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le Bouton d’Or

Le Bouton d’Or C’est chez Christophe P. (JPP Cigares) que j’ai rencontré ce grand barbu pour la première fois, de suite il m’a fait penser au film Le Dernier Trappeur, cet homme des bois dans le bon sens du terme, proche de la nature et dans le respect de celle-ci. C’est ainsi que j’ai appris que cet amateur de cigares et de whiskys était le propriétaire du restaurant Le Bouton d’Or. J’ai donc décidé de lui rendre une petite visite avec quelques amis. Nous y avons fait la connaissance de Florence, l’épouse et partenaire de Roch. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. La salle est cosy, avec son mélange de

Cigares linéaires ou pas ?

Cigares linéaires ou pas ? Trois tiers contre le reste du monde Depuis un certain temps je vois une guéguerre sur les réseaux sociaux (principalement Facebook) ou même sur certains blogs. La phrase que je retrouve régulièrement est ce cigare est trop linéaire. Cela m’a fait penser à un échange avec Henke Kelner (Master Blender pour la Maison Davidoff), il disait ceci : le monde change, les hommes changent, il n’y a pas de raison que le fumeur ne change pas. Cela pour expliquer pourquoi il faisait des cigares de plus en plus linéaires. Mais que pensent les autres personnes travaillant dans le monde du cigare ? J’ai commencé par demander à Marc De Coen (Cubacigar Benelux) : Je pense que c’est une volonté de Habanos, la marque de fabrique de Cuba. Tu sais c’est Cubataba qui achète le tabac, qui l’apporte à la fabrique et qui dit si tel ou tel cigare va être confectionné et donc je pense qu’ils veulent vraiment garder ce qui fait leur réputation depuis des années c

Barbãr Rouge

Barbãr Rouge Brasserie Lefevbre Si vous suivez le blog, vous connaissez déjà la blonde et l’amour que je lui porte. Et bien ce soir, je teste pour vous la Barbãr Rouge. Qui dit bière aux fruits, dit obligatoirement l’avis de ma fille. Ce n’est pas du tout du machisme ; non je ne pense pas que c’est une bière de femme, mais je reste persuadé que pour ce genre de bière, un avis féminin est important. Je ne ferai pas de grands discours sur l’étiquetage car bien qu’il soit rouge, il est fort semblable à celui de la Barbãr blonde. Une grosse différence attire quand même mon attention : si sur la blonde l’étiquette met en avant le fait que c’est une bière forte et au miel, ici le forte à disparu et au miel est remplacé par aromatisée au miel. Cela demande quelques explications et c'est Cécile F. (Responsable Marketing & Communication de la brasserie) qui va me les donner, il s'agit en fait d'un problème de législation :  Sur l'étiquette, il est indiqu

Praline au tabac Macanudo Inspirado Black

C’est lors d’une soirée ChezDan que j’ai eu l’occasion de découvrir cette praline très particulière, réalisée par Frédéric Doumont. Cet ancien chimiste reconverti en chocolatier a appris que Julien faisait une dégustation de rhum et cigares, cela lui a donné l’idée de développer une praline spéciale pour l’évènement. Il m’explique que c’est un vrai travail d’alchimiste qui a demandé plusieurs tests. Au début, il a travaillé avec le tabac du macanudo inspirado black gordito et le chocolat noir, mais le résultat n’était pas satisfaisant car le tabac se faisait sentir trop bas dans la gorge, cela était désagréable et pouvait même faire tousser. Fréderic a donc modifié son chocolat pour le remplacer par un chocolat au lait. Il a commencé par fumer sa crème puis a utilisé de l’infusion de feuilles de tabacs pour l’incorporer dans sa praline. Il me conseille de mettre tout en bouche, de prime abord la praline goûte simplement le bon chocolat mais quand il commen

Furia

Un nom qui a déjà fait couler beaucoup d’encre sur les réseaux sociaux, ce qui me fait penser aux 3 passoires de Socrate, mais le but de cet article n’est pas de polémiquer mais de vous faire découvrir cette marque. Cette gamme de 3 cigares est une nouvelle marque de Didier Houvenaghel (dh Boutique Cigars), déjà bien présent dans le monde du cigare avec des marques comme La Ley, La Preferida ou Nicarao, en collaboration avec Abdel Fernandez. Didier est aussi un fan de mythologie, comme on peut s’en rendre compte avec l’habillage de la boite de La Ley ou le choix du nom Nicarao. Il ne va pas déroger à la règle pour cette gamme. Furia, Déesses sombres à deux visages de la mythologie grecque, sont aussi connues sous le nom des Bienveillantes. Elles sont chargées d'exécuter la sentence des juges. Elles poursuivent les coupables avec acharnement et ne laissent aux criminels aucun repos, elles les tourmentent sans relâche.   Mais sont aussi protectrices