Bruichladdich The Organic 2010

Bruichladdich

The Organic 2010



Organic


C’est mon ami Pat qui m’a fait découvrir ce whisky et je tiens à l’en remercier.

La boite métallique a une inscription qui attire de suite mon regard, NON TOURBE. Voilà déjà une particularité pour un whisky d’Islay surtout quand on sait que la distillerie fabrique aussi les marques Octomore et Port Charlotte.

Les patrons de la distillerie ont décidé de faire deux gammes non tourbées, les whiskys THE CLASSIC LADDIE & THE ORGANIC.

Il est intéressant de savoir avant de passer à la dégustation que Bruichladdich est l’une des seules distilleries à entièrement imaginer, distiller, vieillir et embouteiller ses Whiskies et son Gin sur l’île d’Islay, petite île reculée au large des côtes écossaises, à l’écosystème unique. La production annuelle est estimée à moins de 1% des volumes des grandes distilleries, garantissant une attention particulière sur chacune des bouteilles.

C’est avec la ferme Mid Coul qu’ils vont s’associer pour produire l’orge nécessaire, l’agriculteur William Rose est non seulement cultivateur bio mais il tient farouchement à son cycle agricole de sept ans.



Organic


Qu’est-ce que la boite ou la bouteille me révèlent encore comme secret : Single Malt non tourbé fabriqué à partir de 100% d’orge biologique issue de la ferme du Mid Coul à Dalcross. Son vieillissement de 8 ans dans d’anciens fûts de chêne américain ayant contenu du Bourbon lui apporte beaucoup de richesse et d’élégance.

Passons donc à la dégustation, je me sers un verre de dégustation et prépare l’eau et la pipette.

Au nez : des fruits comme le melon et l’abricot mais aussi la poire et la pomme, du miel, des notes florales, un peu de vanille enrobée de caramel.

En bouche : le malt est bien présent avec une note de chêne et de vanille douce.

Je place 3-4 gouttes d’eau et les saveurs se libèrent : je retrouve la poire, le caramel et une sensation de pain grillé, cela me fait immédiatement penser au pain grillé au feu de bois que Mamou achetait lors de ses nombreuses années de régime. En général, je ne suis pas pro bio mais je trouve ici qu’il y a une explosion plus forte des saveurs fruitées et mon verre a une texture assez huileuse.

Final : un aspect de citron tapisse la bouche, avec un côté marin comme quand on se promène sur la plage à marée basse entre les algues et que le vent apporte les odeurs du large lors de l’étale. Le mélange bois de chêne et malt font aussi son office en restant assez longuement en bouche.

J’ai fait une troisième dégustation avec un cigare Skull77 El Unico. S’il n’y a pas eu de fusion entre les deux, j’ai constaté que la cohabitation des saveurs se faisait bien et que l’un ne cherchait pas à prendre le dessus sur l’autre.

En conclusion : un whisky que je suis heureux d’avoir découvert et qui mérite de s’y attarder, je pense que la distillerie a réussi haut la main la distillerie de cette gamme non tourbée. Un whisky qui me rapproche un peu plus de la valeur du bio et qui restera dans la catégorie très bon souvenir.

Encore merci Pat pour cette merveilleuse découverte.

Prix au moment de la rédaction : ± 90 euros

Commentaires