DIESEL HAIR OF THE DOG TORO

DIESEL

HAIR OF THE DOG

TORO



Diesel


La marque Diesel (commercialisée par STG) a une fois de plus fait appel à Tabacalera AJ Fernandez Cigars de Nicaragua S.A. pour agrandir sa gamme avec un nouveau cigare au drôle de nom puisqu’on peut le traduire par Poil de Chien. Il s’agit en fait d’une abréviation de Hair of the dog that bit you, c’est une expression familière de la langue anglaise qui désigne principalement l'alcool consommé dans le but d'atténuer les effets d'une gueule de bois. Chez nous, on dirait en buvant une bière le lendemain, il faut guérir le mal par le mal.

Cette expression viendrait de la mythologie ougaritique (région de Syrie) qui dit qu’un jour le Dieu Créateur, père de Baal, avait la gueule de bois après une cuite... Le texte comprend une recette pour un baume à appliquer sur le front du dieu, qui consiste en "poils de chien" et en partie d'une plante inconnue mélangée à de l'huile d'olive.

Ok on pourrait aisément le transposer au cigare, qui ne s’est jamais levé en disant : j’ai trop fumé hier. Et bien faut guérir le mal par le mal donc un Diesel Hair of Dog sera parfait.



Diesel


En attendant, je vais déguster celui-ci dans de meilleures conditions. J’ai une cape assez caramel avec de belles veines,



Diesel


une bague qui me fait penser à un très vieux journal. Elle comporte en son centre le D de diesel puis HAIR OF THE DOG. Sur le côté en lettres blanches Diesel.

Une pression sur la cape ne me donne qu’une fine résistance, pas que le cigare soit mal rempli, pas du tout, c’est une caractéristique classique des cigares box-pressed, ils sont un peu mous.

Je vais m’attaquer au rituel de coupe et d’allumage, moment devenu presque sacré dans mes dégustations. Sans hésitation, je pratique une coupe droite. Celle-ci fait tomber un morceau de la tête du chien dans le cendrier. Cela me fait sourire de vous l’écrire ainsi, j’espère ne pas avoir la protection animale sur le dos, ni les puritains si je dis yes ! j’ai scalpé mon chien.

Trêve de plaisanterie, les saveurs que je reçois lors d’un tirage à froid sont du poivre blanc, légèrement crémeux et noix.

Je ne fais aucune observation négative au niveau du tirage.

Dès les premières bouffées je suis dans le poivre noir. Cela devient récurent sur les nouveaux cigares. La fumée est assez abondante quand on tire sur celui-ci.

Par contre j’ai eu le même effet dans mes 3 tests, la cendre friable tombe après un bon centimètre. On dirait que cela sonne comme un signal, le poivre devient blanc et ma dégustation libère des saveurs en vrac mais super bien combinées : de la crème, du bois noble qui sort de la scierie, des noisettes grillées…

Je dépose mon cigare dans le cendrier pour me désaltérer, et alors que cela ne s’était pas encore fait ressentir, une saveur s’en dégage comme une odeur de feu de camp, si je ferme les yeux je pourrais entendre les tambours ou même les chants scouts les soirs de veillées.

Subitement le poivre noir revient sur le devant de la scène, ce qui rehausse le niveau de puissance des saveurs. Mais il n’est pas seul, le bois est bien présent avec une dose de crème au miel et de noisettes.

J’ai la langue qui picote, mais c’est plus que raisonnable, puisque je dépose mon mégot juste avant de me bruler les doigts.

Ma dégustation m’a donné assez bien de similitudes, tout en restant différent, avec un autre cigare d’A.J., le Man Of War. Cendre qui tombe sans signes apparents, superbe construction et combustion, poivre noir, noisettes…

 

Ma dégustation s’est faite sur 3 échantillons de ce Toro de 15.2 cm pour un cepo de 54.

 

Cape : Equateur

Sous-cape : Sumatra (Indonésie)

Tripe : Nicaragua



Diesel


En conclusion : même si je n’ai pas décollé, j’ai passé un très agréable moment avec cette dégustation. La construction et la combustion sont juste parfaites. Il y a longtemps que je n’avais plus dit qu’STG savait quand même commercialiser de bonnes vitoles à moins de 10 euros.

Ce cigare a la patte du maitre A.J. tout en restant une nouveauté, je pense que j’en aurai régulièrement dans ma cave.

Je ne peux que vous encourager à faire votre propre opinion et vous conseiller de vous rendre dans vos civettes pour en acquérir.

Prix : 9.9 euros

J’attends vos retours et commentaires sous cet article.

Commentaires