Ventura Cigar PSyKO Seven Toro Maduro

Ventura Cigar

PSyKO Seven

Toro Maduro



Ventura Cigar


Je ne vais pas vous parler aujourd’hui de Pokemon, quoique ce cigare pourrait diminuer nos défenses un peu comme une attaque PSYKO dans le multigaming. Ni vous parler de psychologie ou encore moins de psychique.

Mais vous verrez en me suivant dans cette dégustation que mon introduction n’est pas si débile que cela.

La marque PSyKO fait partie du portefeuille de Ventura Cigar Co., une nouvelle société de Californie.

Ventura est une filiale de Kretek International Group Inc., une entreprise de Moorpark, en Californie, qui vend des produits du tabac depuis trois décennies mais son président et chef de la direction, un ancien chiropracteur, le Dr Mark Cassar, a toujours voulu fabriquer sa propre marque de cigare. Sa famille connaît la famille Plasencia depuis de nombreuses années. Il a un jour déclaré : Chaque année, Nestor et moi nous réunissions. Le troisième jour d'un long voyage, j’ai remarqué un cigare qui sortait de la poche de chemise de Nestor Plasencia Sr., je lui en demande un, le fume et l’apprécie et je dis : C'est ce que je veux. Quelques réunions plus tard, il créait la Ventura Cigars. Ventura est nom du comté de Californie où la famille Cassar a toujours vécu.

Dans son développement, la société Ventura a voulu faire une nouvelle gamme et c’est vers Henke Kelner qu’ils se sont tournés pour la production.

De Henke à Davidoff, il n’y avait plus qu’un pas et cela s’est fait naturellement avec un partenariat de distribution d’abord avec la Suisse et maintenant chez nous.

Mais celui-ci risque d’aller encore plus loin car Gerhard Anderlohr, directeur général de Davidoff de Genève Suisse a dit ceci : Il y a quelque chose de vraiment unique dans les cigares PSyKO Seven. Nous avons été impressionnés par leur qualité et leur succès de longue date et sommes heureux de travailler avec Ventura Cigars pour introduire cette marque chez les détaillants. Je suis convaincu qu’il sera bien reçu et j’ai hâte de développer encore plus notre partenariat.

Cette gamme est manufacturée en 4 séries : Nicaragua, Natural, Connecticut, Maduro. Nous n’avons seulement pour le moment que les 3 dernières sur le marché belge.

Ce soir je m’attaque à la marque au slogan : Déconnectez-vous du chaos et de l'agitation, soignez votre esprit avec PSyKO SEVEN. 



Ventura Cigar


Plus spécialement à la série Maduro et son module Toro.

L’ancien docteur nous prépare donc à lâcher prise, à atteindre un état modifié de conscience. Est-ce que lors de ma dégustation, je vais me transformer en Lt Mike Blueberry quand il prend le peyotl ou en Caterpillar, du récit de Lewis Carroll Les Aventures d'Alice au pays des merveilles ? Wait and see.

Il y a multitude façon de protéger les cigares chez Ventura et on a choisi la formule grande bande en papier vernis.



Ventura Cigar


Celle-ci en noir et blanc comporte plusieurs inscriptions, que nous allons voir ensemble en commençant du haut vers le bas.

En tout premier, nous avons un avertissement qui me dit que je dois retirer l’étiquette avant d’allumer mon cigare. Nous sommes bien dans un cigare pour le marché us avec toutes leurs prescriptions afin d’éviter toutes sortes de procès. Cela me rappelle une anecdote : un jour, avec une équipe, nous faisions un tas de tests de nouvelles antennes radio, l’armée voulait améliorer sa vitesse d’escape mais aussi son niveau de qualité des transmissions. Je prends un sac us avec une antenne en micro fibre ultra léger, et dessus il était marqué en grandes lettres Ce sac doit être porté par deux hommes, un soldat américain avait fait un procès car il disait qu’il s’était blessé au dos en transportant ces sacs tout seul.

Ensuite on trouve la marque ainsi que la compagnie du producteur, puis Maduro, le blend et enfin le logo de la compagnie. Quand je regarde cette bande, je pense qu’elle pourrait ressembler à une prescription médicale avec sa partie écriture calligraphique de type toubib.



Ventura Cigar


Je ne suis pas si loin puisqu’au Etats-Unis, la bande est carrément une prescription médicale pour soigner son esprit.

Une fois celle-ci retirée j’ai un cigare un peu plus classique avec une bague à sa place normale.

J’ai une cape maduro qui a l’air assez rêche mais en passant les doigts dessus on ressent son côté huileux et je peux constater que j’ai bien une cape vraiment maduro, puisque mes doigts restent propres. Oui petit truc que nous avons appris lors d’une des vidéo conférence que j’ai organisée lors du confinement, il y a des sociétés sans scrupules qui baignent leurs feuilles de cape dans des bains pour leur donner un aspect maduro.

Mon cigare a très peu de nervures et la bague rouge et blanche renforce encore son côté sombre.

Il est temps de commencer mon traitement et de soigner mon esprit, je coupe une fine partie de la tête.

Le tirage à froid me donne satisfaction et m’apporte une saveur sucrée, le pied, lui,  sent le chocolat, le cèdre.

La mise à feu se passe parfaitement et une belle fumée s’installe dans ma salle de dégustation.

Je suis dans un cigare doux avec du cacao, du café léger, du poivre blanc et du cuir.

Cette relative douceur est un leurre car après un bon centimètre, le poivre vire au noir, le clou de girofle fait son apparition.

Je ne sais pas si cela fait effet sur mon esprit mais je pense qu’il commence à me jouer des tours. Les épices ont disparu et le sucre, le toast reviennent en force au premier plan.

Il ne faut pas longtemps pour que la contre-attaque du poivre, du café fort se fasse ressentir avec en supplément un côté salin.

Il n’en faut pas plus pour que le flux et le reflux m’emportent et que mon esprit vagabonde. Je me demande son effet dans l’antre du dragon accompagné du son du tambour sacré.



Ventura Cigar


Je sens que l’atterrissage en douceur s’annonce et j’en profite pour faire jouer mes détecteurs de saveurs, il me semble qu’une saveur de cerise est présente avec une belle crème mais le temps de le noter je suis reparti vers les hautes cimes car cette fois, la puissance de mon cigare est encore montée d’un cran, je suis entouré de poivre rouge, de paprika, de cannelle avec un canoë de terre et de chocolat au lait.

Ce saisissant mélange a été bien calculé pour que tout rentre dans un équilibre parfait.

Encore deux, trois tirages puis mon indicateur de danger brulure de moustache se déclenche, il est grand temps de revenir sur terre et quitter cet océan dans un sentiment de travail bien accompli.

Ma dégustation s’est portée sur un Toro de 15.87 cm pour un cepo de 48.

Avant de vous parler de sa composition, je dois revenir un moment sur le seven qui fait partie de son nom, c’est parce que ce cigare a été élaboré avec 7 tabacs différents venant de 6 pays.

Cape : San Andres (Mexique)

Sous-cape : Sumatra (Mexique)

Tripe : Nicaragua, Pérou, Honduras, Rép. dominicaine, U.S.A.

En conclusion : un cigare parfaitement construit qui passe de moyen à moyen-haut (très limite même de haut), j’ai reconnu le slogan de Henke avec un cigare bon du début à la fin. On ne peut pas dire qu’il m’a fait le même effet que le peyotl ou l’Ayahuasca mais il a facilement réussi à me faire rentrer en moi et à laisser tourner la roue de vie dans un moment de bonheur hors du temps.

Ce cigare sera régulièrement dans mon humidor et je pense même le fumer lors d’exercices de méditation ou lors de visites sur des sites sacrés.

Prenez le temps de soigner votre esprit et rendez-vous dans vos civettes pour vous faire votre propre idée, je vous conseille juste de ne pas le fumer en guindaille, à jeun ou lors d’une grosse fatigue physique mais profitez du moment présent et videz-vous l’esprit.

J’attends vos retours et commentaires sous cet article.

Prix au moment de la réalisation de cet article : 10.50 euros.


Commentaires