Guinness Draught


Guinness

Draught



Canette


Arthur Guinness, un irlandais qui est né en 1725, hérite de la somme de 100 £ qu’il investit dans une brasserie.
Le 31 décembre 1759, Arthur signe un bail de 9 000 ans sur une petite propriété désaffectée et mal équipée à St. James’s Gate et commence à brasser de la bière.
Il faudra encore attendre 10 ans pour que les premiers fûts quittent Dublin et s’exportent vers l’Angleterre.


Guinness extra


En 1862, le label devient une marque déposée, il comprend une couleur de fond (le chamois), la harpe symbole de l’Irlande et la signature d’Arthur.
La harpe est celle de Brian Boru, une des trois seules harpes gaéliques jamais retrouvée à ce jour. La marque Guinness utilise pour la promotion de sa célèbre bière noire un dessin stylisé de la harpe vue sur le côté droit.

En 2009, Guinness fête 250 ans de brassage et lance un remarquable toast mondial - rejoint par 50 millions de personnes - et un fonds Arthur Guinness de 2,5 millions d'euros est lancé, créé pour autonomiser les entrepreneurs sociaux à travers l'Irlande.

La marque compte actuellement 12 bières différentes, chez nous on retrouve principalement la Special Export et la Draught.

Personnellement, je préfère la Draught et je rejoins mon ami Philippe Bidaine : j’accompagne mon Irish Stew d’une Guinness Draught, la Special Export étant plus appropriée dans la cuisine.


La Louvière


Je la déguste au pub et principalement le 17 mars lors de la Saint Patrick mais aussi dès que j’en ai l’occasion.

Mais avant de vous parler de dégustation, il me faut revenir sur un fait important.

Qu’est ce qui fait de Guinness une bière spéciale ?

C’est une combinaison habile d'azote gazeux et de dioxyde de carbone. Se distinguant par sa légendaire vague orageuse lors de la coulée (j’y reviendrai plus tard). Ce procédé unique a fait la renommée de Guinness dans le monde.

Pour servir une bonne Draught, il faut comme toujours le verre adapté et 5 autres opérations que nous allons voir ensemble.

Donc un verre à Guinness propre et surtout débarrassé de toute forme de graisse, on incline le verre à 45 degrés sous la pompe et on sert jusqu’à la harpe en redressant lentement le verre, on laisse reposer ± 2 minutes. C’est là que la première magie s’opère la fameuse vague orageuse, ma bière ressemble plus à un lait russe qu’à une bière. Elle est trouble et d’une couleur brune claire avec un peu de mousse au-dessus. Petit à petit, pendant que le temps s’écoule, ma bière devient d’un beau noir rubis. L’étape suivante consiste à remplir le vide, on garde le verre droit et on verse doucement jusqu’au bord du verre. Et enfin on n’a plus qu’à déguster.

Si la Special Export est une Stout d’Irlande avec ses 8% ALC., la Draught, nettement plus légère est tirée à 4.2%. on la retrouve en fût et en canette, on la sert de la même façon.




Widget

Widget Rocket


Car les ingénieurs de chez Guinness ont mis au point un gadget fusée qui est une bille qui flotte dans la boite. Cette ingénieuse capsule (fusée) remplie d'azote se gonfle de bulles lorsque la cannette est ouverte.


GUINNESS


Inventée en 1988, ce procédé en 1991 reçoit le Queen’s Award for Technological Achievement, comme la plus grande invention des 40 dernières années, les votants anglais l’ont ainsi préféré à l’invention d’internet. Les chercheurs de la société travaillent depuis sur une fusée gadget pour les bouteilles.


Guinness


Place à la dégustation : j’ai une bière qui a des senteurs de café, de malt qui une fois en bouche marie avec perfection le sucré et l’amertume. Lors de ma dégustation des saveurs de réglisse viennent compléter cette palette.


Guinness

Guinness

Guiness

Guiness



Je l’ai déjà partagé avec de nombreux cigares comme le Hamlet, le Macanudo black...




En conclusion : pari tenu pour cette brasserie qui travaille avec du malt torréfié qui nous sort une bière en canette comme si elle venait directement de la pompe, cette bière légère de 4.2% AlC. est une bière rafraichissante mais aussi nourrissante.

Je l’apprécie beaucoup et j’ai hâte de connaitre votre avis en commentaire de cet article.

Commentaires

  1. Buveur de bière récent, environ 4 années, la GUINNESS, essayée une seule fois, n'est pas mon breuvage préféré puisque très perturbant pour le néophyte que je suis ! Trop épaisse, pas de bulles, lourde, j'ai eu du mal à terminer ma chope mais, bon, je réessaierai un de ces jours et on verra bien !!! Les vitoles accompagnantes sont de bons moments dans mes souvenirs. Merci encore...

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire