Arturo Fuente Gran Reserva Cañones


Arturo Fuente

Gran Reserva

Cañones



Arturo Fuente


Ce soir, je me lance dans la dégustation d’un Gran Reserva, la 1ère gamme chez Arturo Fuente. Mais vous savez comme moi que la gamme de base est déjà une série de cigares de très grande qualité, mais ce sont des cigares qui varient entre ± 8 à 13 euros et se compose de 6 cigares actuellement. Certains diront qu’il y en a beaucoup plus mais c’est parce qu’ils y ajoutent la gamme Gran Reserva Château Fuente.

Pour ceux qui ne le sauraient pas, Gran Reserva est la réserve familiale réservée uniquement pour les cigares Arturo Fuente.
Ils sont reconnaissables avec leur bague.

Celle-ci se compose :

• D’un cercle rouge qui contient une couronne surmontant un voile de rideau ouvert dévoilant AF.
• Au-dessus de la couronne, les inscriptions A. Fuente
• En dessous de la couronne, les inscriptions Gran Reserva
Et la bague est toujours terminée par un liseret vert.


Arturo Fuente


Ma dégustation se portera sur la Canõnes, un cigare assez impressionnant par sa longueur.
Je ne m’attarde pas trop sur la cape, car je suis en vidéo conférence mais j’ai quand même le temps de voir qu’elle est assez lisse, légèrement huilée et qu’elle me semble juste parfaite.
Je lui coupe un petit bout et je suis assez surpris par la facilité avec laquelle l’air traverse cette longueur importante.

Encore quelques moments de patience et je peux enfin tirer quelques bouffées de ma dégustation. Je suis dans des noisettes, du sucré, du crémeux et de la terre grasse.
Au fur et à mesure que la combustion se fait, je découvre du poivre blanc, du cèdre et je me mets à rêver de frangipanes.
Ma vitole garde le cap et reste dans une gamme léger-moyen, mais c’est un moment agréable.
Je reviens sur le passage de l’air, cela se confirme lors de la dégustation car malgré que je fume lentement, mon cigare se consume assez rapidement.
Si j’étais seul, comme souvent pour des dégustations tests, et que je laissais gambader mon esprit, je serais surement dans une pâtisserie de luxe avec un bon café 100% arabica du Brésil et une La Mascotte : biscuit de Savoie, crème pâtissière, meringue italienne, cerises et amandes grillées.

J’accompagne ma dégustation d’un singlemalt Robert Burns, le mélange est juste magique.

Mon cigare a une très bonne combustion pour un cigare de cette taille et les cendres sont assez opaques sur le cigare mais s’effritent rapidement lorsqu’elles vont rejoindre leurs prédécesseurs dans le cendrier.
C’est ± 120 min plus tard que la chaleur aux lèvres me rappelle, que le Canõnes a fait son temps et qu’il doit mourir de sa belle mort dans le cendrier.

La dégustation du soir s’est faite sur un Arturo Fuente Canõnes de 21.5 cm pour un cepo de 52.

Cape : Equateur
Sous-cape : Rép. dominicaine
Tripe : Rép. dominicaine

En conclusion : un cigare assez léger mais qui est rassasiant par sa longueur et le temps pour le fumer. Une palette assez simple mais équilibrée et qui donne un cigare très bon du début à la fin. Je lui préfère des A.F. un peu plus fort mais j’y reviendrai très volontiers.
Prix au moment de la rédaction de cet article : 12.60 euros.
N’hésitez pas à laisser un commentaire sous l’article et / ou me donnez vos retours de dégustation.

Commentaires

  1. Je suis étonné que les cigares ne sont pas cellophane?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je dois t'avouer que la photo de la boite je l'ai prise sur le net pour meubler l'article, mais je te confirme que chez nous ils sont bien sous cello avec d'ailleurs le nom du cigare sur la cellophane

      Supprimer


    2. Voilà ce cigare et en plus tu as Carlito Fuente en bonus. Mais je ne sais pas poster la photo.

      Supprimer
    3. merci et oui on parle bien du même cigare avec cello et le nom sur la cello

      Supprimer
  2. Toujours séduit par vos CR qui vont à l'essentiel. Si un jour, vous passez par REIMS, faites moi signe !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. cela serait un beau projet après ce confinement mais je ne sais pas à qui je parle lol

      Supprimer
  3. Un de mes préférés, pour des après-midis de farniente, étant donné le temps qu'il faut pour le déguster.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui comme bcp de cigares, il faut prendre le temps de savourer, j'ai par le passé fumé trop vite et cela m'a joué des tours dans la qualité de mes dégustations

      Supprimer

Publier un commentaire