CAO Session Garage & Shop

CAO 

Session

Garage & Shop



CAO  Session Garage & Shop


Si vous suivez un peu l’actualité de CAO, vous devez savoir que le Master Blender est Rick Rodriguez. Ricky a passé une grande partie de sa vie dans le monde du cigare mais c’est il y a 15 ans qu’on a sorti ce brillant représentant du marché de la vente pour l’initier à l’art de tabac. Son apprentissage, il l’a fait avec Yuri Guillen. Ce nom ne vous dit peut-être rien. Youri est le responsable de la plus grande fabrique de cigares au monde : General Cigar Dominicana. Il gère la fabrication de Macanudo mais aussi Cohibas, Partagas (marques de Rep. dominicaine pour le marché U.S.A) et il est fortement impliqué dans La Gloria Cubana (connu chez nous comme El Credito)

15 ans plus tard, alors qu’il repense à cette période, Ricky se dit que c’est à créer des cigares dans son Garage (son atelier, son lieu de travail) qu’il a passé les meilleurs moments de sa vie.
Il a donc décidé de faire un cigare de tous les instants qu’on soit à l’atelier, au magasin (heu, mauvais exemple avec cette chère loi anti-tabac), dans son jardin, à la pêche… c’est ainsi que le CAO Session est né.

Mais il va plus loin, il décide de faire 3 modules : Garage, Bar, Shop (le Bar n’est pas encore disponible chez nous) et de retourner à la source, vers celui qui lui a tout appris, son nouveau cigare sera confectionné en République dominicaine aux côtés de Yuri et de son équipe d'origine.

Ricky ne fait jamais les choses à moitié donc il a misé sur un packaging très coloré, une boite à majorité orange vif avec des bagues rouge et blanche. Il fallait quelque chose qui attire le regard et qui tranche avec la cape du cigare qui est assez foncée.

Si à InterTabac de Dortmund, j’avais dégusté le Garage, ce soir c’est le Shop que je vais prendre pour vous rédiger un article qui j’espère vous plaira et vous en apprendra plus sur cette gamme.



CAO Session Garage & Shop


Donc j’ai un Toro avec une cape brune assez sombre, elle est décorée d’une bague qui ne nous apprend pas grand-chose mis à part le nom de la marque et de la gamme, je dis cela parce que CAO nous a déjà habitués à des bagues remplies de détails intéressants comme sur la gamme CAO Pilõn. Parlant de bague, dans la gamme américaine, le cigare a une deuxième bague avec : Sit, Smoke, Chill. Je regrette qu’elle ne soit pas chez nous car celle-ci reflétait vraiment bien l’optique de Ricky quand il a créé ce cigare : Asseyez-vous, fumez et détendez-vous.
Donc c’est parti pour un moment de détente…



CAO Session Garage & Shop


Je prends donc mon coupe cigare, mon cendrier, mes allumettes et je pratique le rituel de la coupe, du tirage à cru et de l’allumage et puis, je m’installe tranquillement avec un bon match de football. Non au secours, on a dit détendez-vous, je coupe la tv pour mettre un fond sonore plus apaisant, plus méditatif, je pars sur un album du poète et activiste John Trudell.

La musique douce de John remplit la pièce en même temps que la fumée de mon session, je constate que je dois fortement tirer sur ma vitole tellement elle est serrée. Mais je persiste et après un bon 2 cm, celui-ci va se libérer et s’ouvrir pleinement à la découverte de ses saveurs.

Je suis dans du cèdre, du chocolat, des sensations de terre grasse et du poivre blanc.
La fumée et les tambours de la musique m’entrainent vers un voyage dans les méandres de mes souvenirs, je suis sur la route entre Eupen et le Signal de Botrange, en contrebas, les odeurs caractéristiques de la Chocolaterie Jacques montent jusqu’à moi et s’entrelacent parfaitement avec les odeurs de la foret toute proche.
Je me retrouve d’un coup dans chez Mokaturc quand j’allais chercher le café pour la cafeteria de mon ancien et que la torréfaction de café artisanale me remplissait les narines.
En effet mon cigare prend des allures d’expresso corsé, d’humus, d’un léger côté de fougère, ce pack est enveloppé d’un aspect poivre noir et chocolat. Je m’imagine carrément une praline à la crème qui libère ses saveurs quand on mord dessus.
Mon voyage dans mes souvenirs continue et je me retrouve maintenant au Vieux Tancrémont, spécialiste de tartes, bien connu des liégeois et verviétois. Les saveurs de cannelle, d’amande se mélangent dans ma tête et dans ma dégustation.
Une odeur de poudre de cacao se fait aussi ressentir, ce mélange est des plus agréable.

Je pense que le pari de Ricky dans un cigare pour se poser et se détendre est réussi, concernant la puissance je suis assez dubitatif car je le trouve plus moyen-fort que moyen même si le poivre et les épices étaient bien retenues par la crème sucrée et chocolatée.
Voilà donc un cigare de tous les jours, de tous les moments.



CAO Session Garage & Shop


Permettez-moi de vous parler un court moment du Garage, mis à part son temps de dégustation et un très léger changement au niveau de la puissance, je ne m’étendrai pas plus car je les trouve fort semblables.

Mes différentes dégustations pour cet article se sont portées sur le Shop, un cigare de 15.2 cm pour un cepo de 60 alors que le Garage fait 10.8 cm pour un cepo de 54

Cape : Connecticut Broadleaf (U.S.A)
Sous-cape : Vega Especial (Rep. dominicaine)
Tripe : Piloto Cubano (Rep.dominicaine) et Esteli (Nicaragua)

En conclusion : un cigare qui pourrait donner une impression de problème de tirage, mais qui a juste un pied assez serré qui se libère après un moment, étrangement si celui-ci est un peu plus sec, il va se fumer plus facilement. Un cigare de tous les jours, avec une palette de saveurs assez classique mais qui relève le défi de se poser et fumer.
Il nous offre un moment hors du temps, qu’on soit seul ou en groupe.
J’ai eu l’occasion de la partager avec une bonne vingtaine de personnes chez Dan, et il a été super bien reçu par la totalité des participants.
Prix au moment de la rédaction : le Shop est à 9.90 et le Garage à 9.20

Commentaires