Zino Platinium Z Class Series 550 R


Zino Platinium

Z Class Series

550 R



zino


C’est lors d’une soirée club en 2016 que j’ai découvert ce cigare. Alors que je le trouvais très agréable et sans savoir pourquoi je l’ai rarement racheté pour ma cave perso. Comme il n’y a pas de hasard, il m’est revenu régulièrement lors de diverses soirées club cigares.


Zino


Cette gamme faite au départ pour le marché américain, rentre parfaitement dans la gamme Zino Platinum avec le design de la boîte : une belle boîte grise métallisée rehaussée d’une représentation de la bague en noir et argenté.
J’ai une cape huileuse et de couleur brun clair qui est mise en valeur par une bague de couleur platinum (de teinte métallique de blanc grisâtre pâle) et noir.


Zino


Celle-ci reprend le nom de la gamme, le logo Z (pour Zino) avec dessous l’inscription Class, un rappel que le cigare est fait à la main et 550 R. Cela nous indique que nous avons un Robusto de 12,7 cm (5 inchs) et un cepo de 50. Ce qui n’est pas tout à fait exact, puisque la taille donnée par le fabricant est exactement de 4 inchs 7/8 mais ne chicanons pas.

Je me rappelle que la première dégustation devait être mon premier contact avec un cigare des temps modernes. En effet, le monde change, les gens et les habitudes changent ; il n’y a pas de raison que l’amateur de cigares ne change pas ! Fini le temps des trois tiers et place aux cigares linéaires.

Go pour l’allumage : à cru, un très bon tirage avec des saveurs de chocolat au lait et de poivre blanc.
Le pied s’embrase parfaitement et le flot de fumée est imposant.
Mon cigare, dès le début me donne une belle palette de poivre blanc, chocolat au lait, humus, noisettes.


Zino


La combustion est parfaite ; la cendre reste assez blanche, elle est ferme et tient particulièrement bien au cigare.
Arrive au moment parfois mortel pour nos dégustations, le retrait de la bague. Qui n’as pas connu la colle de trop sur la bague qui déchire lamentablement notre cape ?
Et bien comme sur d’autres cigares de qualité, la bague est bien plus large que le diamètre de la vitole, donc les deux parties se superposent pour éviter les débordements, et la quantité de colle est calculée avec parcimonie.
Donc opération bague : check et sans anicroche.

Une fois arrivé au niveau de celle-ci, ma dégustation augmente un peu en puissance et libère une nouvelle saveur de pain brioché. Juste pour avoir un cigare bon du début à la fin et qui ne devient pas laçant car trop linéaire sans la moindre modulation.

J’ai donc dégusté un minimum de 4 tests avec toujours le même plaisir ; mes dégustations portaient sur un module Robusto d’un cepo de 50 pour une longueur de 12.38 cm

Cape : Rép. dominicaine
Sous cape : Pérou
Tripe : Nicaragua, Rép. dominicaine et Honduras.

En conclusion : Un cigare moderne, bien construit et qui développe une palette peu variée mais intense, et qui me plait énormément. Il a une puissance moyen-fort.
J’ai hâte de le déguster dans de meilleures conditions de tranquillité et/ou méditation, même si les soirées cigares avec des potes sont toujours un moment privilégié.
prix au moment de la rédaction de cet article : 10.2 euros

Commentaires