A. J . Fernandez San Lotano Oval Habano Robusto

A. J . Fernandez

San Lotano

Oval Habano Robusto



San Lotano


Et c’est reparti pour de nouveaux tests que je prends toujours plaisir à partager avec vous.
Ce soir, je commence la 3 ème dégustation de ce cigare qui fait partie de la réputation de A. J. Fernandez.

Celui-ci a déjà une particularité visuelle, c’est qu’il n’est ni rond, ni box pressed mais ovale (d’où son nom), cela va-t-il influencer le tirage ?


San Lotano


J’ai donc une cape assez claire avec de très fines nervures, elle est dotée d’une bague, en partie de la même couleur que la cape et rehaussée de dorure. Sur celle-ci, en partant du haut, nous avons SAN LOTANO qui surplombe le dessin d’une maison de type colonial. De chaque côté de celle-ci la représentation d’une pièce de monnaie avec au centre AJ dans le prolongement de celle de gauche on a HAND et celle de droite Made. En dessous de celle-ci une deuxième bague dans les mêmes teintes reprend A. J. FERNANDEZ.
Dessous on peut lire les inscriptions suivantes : PREMIUM AGED TOBACCO et FROM NICARAGUA. Et pour terminer sur la face inférieure OVAL.

Une recherche s’impose, pourquoi avoir marqué premium aged tobacco ? La réponse me vient directement de Philippe V. Wilderode, Business Developer Belux Pemium Cigars, et représentant de la marque : les feuilles de cape ont un vieillissement de minimum 4 ans.


San Lotano


A cru, mon cigare a déjà un très bon tirage, et des sensations de douceurs épicées.

Place au sacro-saint moment de l’allumage, dès le début j’ai un gros flot de fumée et des odeurs de cuir, de piment, de café et de pemmican. Il ne m’en faut pas plus pour m’envoyer au bord du lac, où j’ai passé 14 jours lors de mon voyage dans la forêt boréale. Je suis assis au pied du feu, pendant que Montana prépare le pemmican à base de viande d’orignal, castor et des baies de cranberry, et que le vieux Buck va cuire sur le feu de bois…
Ce cigare a aussi un aspect de raisin blanc et chêne, ce qui fera dire à certains qu’il développe une saveur de cognac.
Cette dégustation a un démarrage assez puissant mais après la fin du premier tiers celle-ci diminue pour rester moyen-fort.
Lentement au fur et à mesure de ma dégustation, les saveurs deviennent plus sucrées, plus cacao, café crème, chocolat au lait.
Au moment de retirer la bague principale, l’intérieur de celle-ci attire mon attention, elle est signée de la main d’Abdel.
Ce cigare complexe a des sensations de saveurs particulières qui se mêlent dans une harmonie parfaite.

Je suis enthousiasmé par mes dégustations. Lors de la dernière, les 7 fumeurs qui m’accompagnaient ont également apprécié le moment de détente.

Mes dégustations portaient sur un cigare de 13.97 cm pour un cepo 54, composé de :

Cape : Habano 2000 (Equateur)
Sous-cape : Nicaragua
Tripe : Nicaragua, Honduras

Conclusion : la forme particulière de ce cigare joue sur le tirage (moins qu’un box pressed) malgré qu’il a une combustion lente. Moi qui aime tourner mon cigare lors de la dégustation, je trouve cette opération plus simple ici que dans un box pressed.
Un cigare avec une grande complexité dans les saveurs qui passent du pimenté au sucré, du puissant au crémeux…
Alors envie de vous faire votre propre idée ? On le trouve dans toutes les bonnes civettes au prix de 12.5 euros au moment de la rédaction de cet article.




Commentaires