Macanudo Inspirado Red Gigante & Robusto


Macanudo Inspirado

Red

Gigante & Robusto



Macanudo


L'histoire du Macanudo Inspirado commence en 2014, avec la gamme Orange, elle se poursuit avec la Black et la White.


Macanudo


En Exclusivité pour ses partenaires, la gamme s’agrandit encore en 2019 avec deux modules Red. Le Robusto box pressed et le Gigante.

Pour la petite blague envers mes amis Piet, Yves et Thierry, un cigare avec une belle bague Rouge, cela m’inspire directement.

Avec cette gamme, la société Macanudo vise sur le poivre et les épices, avec des tabacs anciens et rares comme un Nicaragua Ometepe âgé de 12 ans et un Nicaragua Estelí de 5 ans d'âge.


Macanudo


Ma dégustation va se porter sur le Gigante, j’ai une cape huileuse et de belle fabrication. 


Macanudo


Elle est décorée d’une bague d’un orange foncé et chaud qui tire vers le rouge. Ce choix n’est pas le fruit du hasard puisqu’il est un hommage à la cape Rosada de la vallée d'Olancho San Augustin au Honduras, celle avec qui l’aventure Inspirado a débuté. Cette couleur rouge est renforcée par des bandes argentées.

Je décide de pratiquer une coupe, et d’allumer ma vitole avec une allumette. Avant je vérifie le tirage à cru, il me semble bon, cela me donne aussi des mentions sur le poivre et les épices qui sont déjà bien présents. Le démarrage est parfait et je me retrouve rapidement avec un beau flot de fumée, j’ai un bon tirage et une combustion qui est très bonne. J’ai un pack brut de saveurs variées comme la cannelle, le cuir, le chêne… je parle de brut car aucune de celles-ci ne prennent le dessus, elles se marient dans un flot de saveurs enveloppé dans une belle couche de poivre rouge. J’apprécie particulièrement la puissance qui se manifeste dès le début de la dégustation.

Un peu plus tard, d’autres sensations font leur apparition comme le chocolat noir 70%, le café strong ou de crème mais la majorité reste dans l’épicé, le poivré et l’amertume. Cette dernière n’est pas due à un tabac jeune ou avec trop de javel, elle est juste apportée par les sensations de fève de café ou de chocolat noir avec une bonne dose de fève de cacao.

Je trouve que pour un cigare qui se veut nicaraguayen (même sa fabrication qui ne se fait pas en Rép. dominicaine comme le reste de la gamme, mais dans l’usine STG Esteli), ceux-ci sont un parfait équilibre de saveurs. On a un poivre bien présent, qui varie du noir au rouge avec également un mélange plus terreux, chocolaté et boisé.

Comme vous l’avez compris, mon top de la gamme va se modifier, je dirais donc le red, le black, l’orange et enfin le white.
Je termine tranquillement ma dégustation, pas de voyage, pas de décollage mais simplement un tout bon moment de détente.

Les dégustations portaient sur un Gigante de 15.2 cm pour un cepo de 60


Cape : Habano Ligero (Equateur)
Sous-cape : Jalapa (Nicaragua)
Tripe : Ometepe et Esteli (Nicaragua)

J’ai également dégusté le Robusto qui est un box pressed de 12.7 cm pour un cepo de 50, le peu de différence entre les deux ne nécessite pas d’article. Peut-être malgré la feuille en moins dans le box pressed, un peu plus de puissance que le Gigante.

En conclusion : au risque de me répéter à chaque nouveauté de la gamme, ce Red est pour moi le meilleur de la gamme. J’ai un cigare bien construit, malgré que mon ami Roch à qui j’ai fait découvrir la gamme, a eu une grosse nervure qui empêchait une bonne combustion, sur 5 tests effectués, nous n’avons eu qu’un seul petit problème que nous avons réglé rapidement. Celui-ci est de bonne puissance de moyen-fort (vraiment à l’extrême limite de fort) avec un mélange des saveurs qui est scientifiquement calculé pour qu’aucune ne prenne le dessus sur les autres. Alors foncez chez votre dealer partenaire de STG pour les découvrir et faire votre propre opinion. Je vous conseille quand même de ne pas le déguster le ventre vide.
Prix au moment de la rédaction de cet article : 7.50 euros. Et le Robusto est à 6.5 euros

Commentaires

  1. Super CR. J'ai fumé le mien hier soir. Je suis a peu près dans le même chemin que toi. D'ailleurs j'ai donné le petit nom de odyssée du poivré a ce voyage fort sympathique, auquel je ne suis normalment pas le plus grand fan. Effectivement également j'ai remarqué une construction juste superbe. Un cendre parfaitement maintenue et une superbe cape. Bref cigare sympa pour une petite soirée sans prétention. Je valide. ( Romain Valicon )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui pas un cigare dans le top mondial mais pour sa construction, ce qu'il m'a apporté et son prix, je valide aussi

      Supprimer

Publier un commentaire