Gurkha Heritage Robusto Corto


Gurkha

Heritage

Robusto Corto



Gurkha Heritage Robusto Corto


Pour comprendre la genèse de ce cigare il faut remonter en 1814 lors de la guerre anglo-gurkha. Durant celle-ci, les Britanniques sont si impressionnés par la vaillance des guerriers ghurkhas qu’ils vont plus tard et avec l’accord du premier ministre du Népal, les recruter régulièrement comme mercenaires au sein de leur armée coloniale.
De nos jours, ils sont devenus un régiment reconnu de l’armée anglaise (également de l’armée indienne) et sont toujours recrutés une fois par an au Népal.
En 1887, les coloniaux fabriquent leurs cigares avec des tabacs locaux, ce sont ces légendaires soldats népalais qui leur ont insufflé l’idée de donner le nom de Gurkha à ceux-ci.
Un siècle plus tard, les Ghurkha Cigars renaissent et prennent une renommée importante aux States, en Angleterre et autres pays du monde, au point que Kaizad Hansotia (CEO et président de Gurkha Cigars) les présente comme Rolls Royce des cigares et appréciés par de nombreuses élites du monde, notamment des membres de la royauté, de l'armée, des hauts responsables gouvernementaux et des célébrités.


Gurkha Heritage Robusto Corto


Le logo de la marque représente un soldat muni de son large couteau traditionnel recourbé appelé khukuri, un rappel de 1887 et le nom du by K. Hansotia & Co.


Gurkha Heritage Robusto Corto


Ce soir, je m’attaque à la gamme Heritage, avec sa bague de pied de couleur verte. Le reste du cigare est en partie recouvert d’une bague imposante qui rappelle l’origine de la marque et des indications comme LIMITED RELEASE ou PRIVATE COLLECTION. Enfin le reste du cigare est protégé par une feuille de cèdre.
Une fois la cape débarrassée du cèdre et du capuchon de pied, elle se dévoile dans un brun clair avec des reflets rouges, elle est aussi assez huileuse. Bref une cape de luxe.

Le rituel de la coupe passé, j’ai un cigare qui a des saveurs de poivre blanc, de cèdre et même en arrière une sensation d’acérola. Il est temps pour moi de craquer l’allumette, et d’embraser le pied. Cela se fait d’une manière très appréciable et le tirage du début est parfait.
Lentement le poivre vire au noir et le chocolat noir fait son apparition accompagné de café fort et toujours cette cerise des Antilles.
La fumée est d’une bonne densité et je passe un très bon moment, je n’ai pas une grande complexité de saveurs mais on sait que les fabricants partent plus vers un cigare bon du début à la fin qu’un cigare en 3 tiers.


Gurkha Heritage Toro


C’est chez mon ami Johan (Maison Dhondt, Tournai) que j’ai découvert ce cigare plus exactement le module Toro, mais mon article porte sur les deux dégustations que j’ai faites ensuite sur le Robusto Cordo.

J’ai un cigare qui est d’une bonne puissance moyenne-fort, avec des saveurs de bases mais au goût très agréable. Il a un équilibre parfait et un excellent tirage. La combustion est restée plus que raisonnable même si j’ai dû la rectifier une fois sur un test.

Ma dégustation du jour portait sur un cigare de 11.43 cm pour un cepo 48

Cape : Rosado Habano (Equateur)
Sous-cape : Nicaragua
Tripe : Pennsylvanie (U.S.A.), Rép. dominicaine et Nicaragua

En conclusion : un cigare de belle construction, un équilibre parfait et un bon moment de détente. Le prix au moment de la dégustation : 8.20 euros
Pour info, il est aussi commercialisé chez nous en robusto (12.7 cm pour 55) au prix de 11.9 euros et le Toro (16.51 pour 54) est à 13.5 euros.

Commentaires