Oliva Serie V Melanio Edition Limitée 2018


Oliva Serie V Melanio

Edition Limitée 2018

Robusto



Oliva Serie V Melanio Edition Limitée 2018 Robusto


Oliva me surprend toujours avec sa gamme Melanio que j’ai dégusté en Robusto Maduro ou en Gran Reserva Limitada Figurado.

Cela sera-t-il encore le cas avec cette édition 2018 ?

Oliva Serie V Melanio Edition Limitée 2018 Robusto


Permettez-moi comme à l’accoutumée de commencer par une petite description de la boite qui contient 10 cigares. Elle est noire laquée et ressemble assez fort à une boite de chocolat fin (Lindt ou autre artisan chocolatier), on y retrouve tous les renseignements sur les cigares qu’elle contient avec sur le couvercle et en lettres d’or Oliva, Serie, Melanio, Edicion Limitada 2018, Robusto et Esteli Nicaragua. Et sur la face avant : Oliva Serie V Melanio. 


Oliva Serie V Melanio Edition Limitée 2018 Robusto


A l’intérieur, les cigares sont protégés par un papier de soie et un ruban permet de les sortir sans les abîmer.
Je prends donc un cigare hors de sa boite et retire la cellophane, j’ai une cape de belle construction avec un brun assez intense, qui est pratiquement recouverte par les bagues puisqu’en plus de la bague imposante de la gamme, on a une bague de pied d’un rouge vif et qui reprend toujours en lettre d’or l’année 2018.
Mon pote Cédric me disait qu’il appréciait ce genre de bague car cela protège le pied du cigare, je ne peux que lui donner raison.

Place enfin à la première dégustation : je retire le plus délicatement possible la bague de pied, cela serait idiot au vu de toute la protection de le niquer juste avant d’allumer cette vitole. Pour cette première dégustation je reviens à mes anciennes habitudes et je le punch à l’aide du plus gros emporte-pièce disponible sur le briquet Oliva. A cru, je détecte déjà le poivre (classique du terroir nicaraguayen) et le chocolat (non pas celui de la boite, lol).
L’allumage se fait parfaitement et le tirage est aisé en gardant une certaine résistance, je veux dire par là que j’ai un cigare bien rempli mais pas trop serré.
Pendant l’allumage, je constate une chose, qui me plonge dans mes anciens articles, c’est bien ce qu’il me semblait alors que le OlivaSerie V Melanio Robusto est box pressed, cette édition 2018 est ronde.

Ma dégustation prend des allures de cèdres, de chocolat raffiné, de café moka.
Je suis dans une sorte de palais des douceurs avec un contour épicé et poivré. En fait, le poivre noir est bien présent mais il est dilué comme enrobé de douceurs.


Oliva Serie V Melanio Edition Limitée 2018 Robusto


La cendre est solide, ferme et colle presque au cigare, elle est aussi particulièrement blanche, signe d’un très bon équilibre.
Je me laisse bercer par cette douceur quand mon palais est titillé par une nouvelle saveur, je suis dans les fruits rouges. Pas sucré ou mielleux mais plutôt la saveur juteuse du fruit. 

Et boum, c’est le décollage, je me revois dans les plaines du champ de tir à Elsenborn quand gamin, on profitait que les tirs étaient suspendus pour le week-end et qu’on partait à la recherche des fraises sauvages, des mures ou des framboises, ma dégustation me renvoie en pleine tête un autre souvenir, celui de la récolte de baies de sureau avec ma grand-mère.

Mais le poivre noir me rappelle à l’ordre et je reviens à ma dégustation, cela me permet d’être scotché par la superbe construction de ma vitole. La combustion et le tirage sont simplement parfaits.


Swaf


Pour ma deuxième dégustation, j’ai décidé de la partager avec mon frérot Roch, qui avait quelque chose à fêter. Nous l’avons dégusté avec une bière Swaf. Son côté rafraichissant se mélange parfaitement avec la fausse douceur de notre cigare. Entre deux gorgées, Roch me dit : ce cigare a une puissance qui n'a d'égal que son subtil équilibre, ce qui me fait rire sur le moment (plus par sa façon de le dire que le contenu). Mais avec le recul, il avait franchement raison.

L’avantage du partenariat entre Cortes et Oliva est que cette édition exclusive a été faite pour l’Europe, nous ne subissons donc pas le goût des amateurs américains.
L’inconvénient c’est que comme toute édition spéciale, la production est limitée il y a eu seulement 10000 cigares de produits avec 500 petits cigares pour la Belgique.

Mes tests se sont faits sur un cigare de 12.7 cm pour un cepo de 52

Cape : Equateur (graine exclusive pour Oliva)
Sous-cape : Nicaragua
Tripe : Nicaragua

En conclusion : comme je disais pour la version limitée de l’an passé, ce cigare n’est pas un cigare de tous les jours, c’est une dégustation qui demande qu’on se pose, qu’on prenne le temps de le fumer calmement et dans les meilleures conditions. Rien que le travail de construction, d’équilibrage sans parler des saveurs méritent son prix. Mes cigares avaient une puissance de moyen – fort et une saveur fruits rouges qui fût une belle découverte.
Prix d’achat lors de la rédaction de cet article : 20 euros


Fred Vandermarliere


Laissez-moi, prendre congé de vous avec un tweet de Fred Vandermarliere (CEO de J. Cortés) : Désormais, on savoure systématiquement un cigare en conscience. Ça ne doit pas devenir une addiction. Modération et bon sens doivent guider tout fumeur de cigare qui se respecte.

Commentaires