Room 101 Farce

Room 101

Farce





Prenez un bijoutier un peu excentrique, biker et tatoué. 





Ajoutez-lui un aspect de visionnaire dans les cigares et vous avez Matt Booth avec sa gamme Room 101.
Matt a d’abord collaboré avec Camacho, puis quand Camacho a été repris par Davidoff, il a tout naturellement continué sa collaboration avec eux pendant 8 ans.

Maintenant, il vole de ses propres ailes et sort son premier cigare réalisé en Rép. dominicaine, Farce.

J’ai fait 2 tests de ce cigare avant de le proposer en soirée club.




J’ai une cape assez foncée décorée de deux bague assez simple, la première, en partant du pied, est assez fine et porte l’inscription FARCE, l’autre plus grande porte en son centre un sakura stylé (fleur du cerisier japonais). Le sakura rappelle de façon spirituelle que la vie est courte et belle, tout comme la fleur de cerisier qui tombe simplement après quelques jours. Et de part et d’autre, FARCE & ROOM 101.
Cette cape est soyeuse et légèrement huilée et de belle construction. Je lui coupe un très léger morceau de la tête. A cru des odeurs douces de cèdre, chocolat au lait et vieux cuir tanné et une pointe de poivre blanc.
J’allumage se fait parfaitement et le tirage est aisé alors que j’ai un cigare assez serré. Je découvre un peu de terre, avec un léger paprika doux et toujours mon poivre blanc en arrière-goût.
J’apprécie assez celui-ci car il a une bonne dose de puissance amenée par de la nicotine plus que par le poivre mais qui amène quand même mon cigare à moyennement fort avec une mention plus. Lors de ma dégustation, le poivre vire un peu vers les noirs et une touche de cannelle vient parfumer le côté crémeux.
J’ai maintenant dépassé une bonne moitié de ma dégustation et je suis toujours dans un poivre qui varie de blanc à noir et vice versa, ainsi qu’un aspect de pain grillé et d’humus. La puissance est passée à forte et m’oblige à ralentir la cadence.
Je note dans un coin de mon cerveau, qu’il faudra absolument que je parle de la nicotine lors de la dégustation club car nous avons des débutants dans nos membres.
Pas de décollage pour moi, mais un très bon moment de dégustation, et ce cigare me plait.

Mes dégustations portaient sur un cigare de cepo 54 pour une longueur de 15.87 cm

Cape : Equateur
Sous-cape : Indonésie
Tripe : Nicaragua, Pennsylvanie, Rép. dominicaine et un autre pays gardé secret par le constructeur.

En conclusion : un cigare très bien construit, avec une puissance forte et des saveurs de base mais pas très recherchées, un bon moment de dégustation. Lors de la soirée club, plusieurs personnes ont trouvé qu’il était cher pour le résultat, je ne peux pas leur donner tort mais je commence à revenir à des cigares moins chers qui ont pour certains de plus en plus de problèmes de construction ou de tirage.

Prix au moment de la rédaction de cet article : 14 euros




Commentaires