Rencontre avec Robert Caldwell

Rencontre avec Robert Caldwell

De Kelle Cigars

Overijse



rencontre avec Robert Caldwell


Ce samedi 29 septembre, j’ai pris la direction d’Overijse pour aller à la rencontre du Stéphane Bern du cigares, Robert Caldwell connait toutes les familles royales…
Mais pas toujours dans de bonnes conditions : the king is dead, the last tsar, Anastasia, Long Live The King…

C’est la première fois que je participe à un meeting organisé par Christof et Nancy et j’ai hâte de les voir à l’œuvre ! Je sais que je ne serai pas déçu puisque Chris, on peut dire que le cigare, il est tombé dedans en étant petit, ce n’est plus une passion, c’est carrément une vocation.

Je suis tellement content d’être arrivé que je me fais remarquer dès le départ. Nancy a mis sur la porte et en 3 langues dont le français qu’ils nous reçoivent à l’arrière du magasin et il faut comme un benêt que je frappe à la porte. Me voici enfin dans l’antre du jour, une grande tonnelle avec mange debout et canon à chaleur. Un rapide coup d’œil et je retrouve des têtes connues et sympathiques : mon ami Yves accompagné de Mieke (et oui il sait vivre sans Michel), Daniel (président du club les Intras puros) avec son bras droit Christophe et une délégation de leur club, Hervé (de Epicure & Volutes), Alain et Chantal (Philbo Cigars, Vilvoorde), David L. (pilier du fumoir), Philippe Charlier (Ex Président du club Smoke is beautiful et bien d’autres.




Le maestro de la soirée fait son entrée dans la tente, il est accompagné de Juan Antonio Jaramillo, son associé et partenaire, plus tard celui-ci me dira que Robert fait la production, l’achat des tabacs… donc tout ce qui concerne les produits de Caldwell Cigar Company et que lui a en charge l’aspect financier et logistique : facture avec les distributeurs, livraison…




 


Pour cette visite belge, Robert est accompagné également de Philippe Van Wilderodyan et Marc D’Argembeau.




La soirée est lancée. Nous allumons un King is dead, et écoutons attentivement Robert. Sa société est jeune puisqu’elle a connu le jour en 2014, avec un programme très simple : créer des cigares spéciaux à partir de tabacs rares bien vieillis et profiter pleinement de ce que nous faisons. Nous sommes une entreprise fondée sur l'amitié et le plaisir. Nos objectifs seront toujours: Création, innovation et ambition. Il nous explique que le monde du cigare est divisé en 3 parties (pour lui) les cubains, les non-cubains qui sont des monuments : Arturo Fuente, Davidoff et les autres qui réussissent à faire de belles et bonnes choses avec leurs moyens.
Il nous explique aussi que le cigare que nous dégustons est assez crémeux et avec des saveurs douces, mais pour celui que nous prendrons après il nous conseille vivement de le fumer slowly, very slowly car les feuilles de tabacs qui rentrent dans sa composition ont un taux assez élevé de nicotine.
Après ces quelques mots très intéressants, nous sommes rentrés sous la tonnelle pour finir notre cigare avec un verre de vin. Christof nous a annoncé que le buffet était ouvert… 




Faut insister que Nancy et lui ont fait fort avec la complicité du Traiteur Barras : fromage à gogo,
U.S.A préparé, rillettes, jambon, saucisson… et j’en passe car rien que d’y penser je salive de nouveau.
J’en profite pour parler avec Daniel, Hervé et Yves de notre première dégustation et des achats que j’ai fait en passant. Dans l’ensemble, ce cigare a été apprécié de tous.




Il est temps pour nous de passer au deuxième cigare, The Last Tsar. Cigare plus robuste et plus dans mes envies du moment. Je profite aussi de ce moment pour échanger avec Robert et Juan. C’est ainsi que j’ai appris que celui-ci était non-fumeur, qu’il vivait près d’Orlando et donc qu’il faisait ses échanges principaux avec Robert via Skype. Mais qu’il voyageait souvent à travers le monde avec lui.
Pendant ce temps, Robert se pliait sympathiquement à la tradition de signature de boite de cigares.




Lentement les participants se sont retirés et il ne reste plus que les membres des Intra puros, 2-3 personnes et moi. Le club de Binche donne un coup de main pour débarrasser pendant que je vais m’asseoir un moment avant de reprendre la route. Je sais que je vais le payer d’être resté 4 heures debout mais le jeu en valait la chandelle. C’était vraiment une soirée agréable et enrichissante.
Merci à Christof et Nancy pour leur organisation, à Marc et Philippe d’avoir amené Robert et Juan et à eux de leur disposition, leurs échanges et partages.

D'autres photos sur ma page Facebook 

Commentaires