L’Homme, les cigares…

L’Homme, les cigares…

Soirée du 27 octobre 2018

Brasserie Salvi, Herstal





Je le reconnais j’étais assez septique comme la fosse du même nom quand Jacky m’a parlé de la brasserie à côté de la piscine d’Herstal, mais comme il certifiait qu’on y serait bien, on a donc décidé de s’y retrouver pour une soirée à quelques jours d’Halloween. Et je dois dire que les Dieux du tabac étaient avec nous : participation massive, endroit parfait (juste un peu froid), cigares bons et repas digne d’un roman de Gargantua.
Malgré que nous avions 5 membres absents, nous étions quand même 15 à avoir répondu présents à l’invitation. Avec des nouvelles têtes qui j’espère reviendront à nos soirées et une délégation du Club Los Puros Del Renegado avec son président en tête. Comme nous étions aux environs d’halloween nous avons même eu la présence d’un dégustateur mystère et le petit prince (non pas le mari de Meghan Markle ou le sorcier de Poudlard, mais le fils de Christophe et Aurélie) a joué à Gasper le fantôme toute la soirée avec son plaid sur la tête pour ne pas être dérangé dans le visionnage de son film.




La soirée a démarré par l’accueil des invités, puis nous sommes passés au premier cigare : Farce (décidément on reste dans le thème). Pendant que nous dégustions le cigare, nous avons fait un test de différence de goût avec un morceau de chocolat Galler 70% à la menthe et citron.




Le garçon qui était aux petits soins nous a proposé un plateau de charcuterie que nous avons accompagné d’un apéro.
Les conversations allaient bon train (pas celui qui mène à l’école des sorciers), elles se sont portées sur le cigares, avec une blague par ci par là, bref une ambiance festive comme on l’aime dans notre club.





Nous avons passé les commandes des plats, je suis resté à mon U.S.A. préparé alors que d’autres prenaient un plateau du pêcheur qui était juste gigantesque et très goulu (oui il y en avait de trop donc j’ai déguster un peu de tout). Mes amis n’en revenaient pas de la grosseur des plats que ce soient mon américain, les entrecôtes ou les fameux plateaux.
Un silence presque religieux s’est abattu sur la table en même temps que le froid malgré que le patron ait tout prévu : chauffage et plaids.




On est ensuite passé à la deuxième dégustation avec un ElCredito Série R Esteli.

Pour terminer calmement la soirée, nous avons pris un petit digestif et puis les participants ont commencé à lever le camp, il faut dire que la nuit devenait vraiment très fraiche.

Après avoir été saluer le patron et son épouse, et les féliciter pour la qualité des services et des plats, j’ai repris le chemin de la maison à mon tour.

Vraiment une belle soirée une fois de plus, vivement celle de novembre.

D'autres photos sur la page du club ou sur mon Facebook.

Commentaires