Barbãr Rouge

Barbãr Rouge

Brasserie Lefevbre





Si vous suivez le blog, vous connaissez déjà la blonde et l’amour que je lui porte. Et bien ce soir, je teste pour vous la Barbãr Rouge. Qui dit bière aux fruits, dit obligatoirement l’avis de ma fille. Ce n’est pas du tout du machisme ; non je ne pense pas que c’est une bière de femme, mais je reste persuadé que pour ce genre de bière, un avis féminin est important.

Je ne ferai pas de grands discours sur l’étiquetage car bien qu’il soit rouge, il est fort semblable à celui de la Barbãr blonde. Une grosse différence attire quand même mon attention : si sur la blonde l’étiquette met en avant le fait que c’est une bière forte et au miel, ici le forte à disparu et au miel est remplacé par aromatisée au miel. Cela demande quelques explications et c'est Cécile F. (Responsable Marketing & Communication de la brasserie) qui va me les donner, il s'agit en fait d'un problème de législation : Sur l'étiquette, il est indiqué : Bière aromatisée, au miel. Cette appellation est malheureusement une obligation dans la législation française. La bière contient du miel pur (c'est la recette de la Barbãr Blonde) mais nous utilisons du jus de carottes et des arômes de cerises noires... Ce sont ces arômes qui nous obligent à parler de bière aromatisée. L'appellation nous a été imposée...C'est une bière au miel qui est aromatisée à la cerise noire.... 
Contrairement à d’autres brasserie, chez Brasserie Lefevbre on n’a pas fait un verre spécifique pour cette bière, on utilise la pinte de la Barbãr.




Nous nous installons donc pour déguster cette bière fruitée. Au nez, j’ai vraiment la saveur des cerises. Je verse ma bière dans son verre: elle fait un beau col de mousse qui accroche bien à celui-ci.
Je trempe les lèvres et je suis frappé par l’acidulé et la saveur particulière de la cerise. Ma case mémoire s’active et me dirige vers un souvenir bien précis : quand je commercialisais les compléments alimentaires et les vitamines NUTRILITE, j’avais dans mon panel une vitamine C faite à base d’acérola (ou cerise des Antilles) qu’il fallait croquer et je retrouve exactement la même sensation. Un mélange de cerise avec une pointe de cite citrique (comme on disait chez nous pour les bonbons de ma jeunesse, les soucoupes en ostie).
Je pense que cela est également renforcé par les écorces d’orange qui sont rentrées dans la fabrication de la bière.
L’effet cerise passé, j’ai des saveurs douces apportées par le miel ainsi que de la coriandre.
La fin de bouche est plus rafraichissante, même si l’on sent bien qu’on a affaire à une bière qui a du caractère, une bière de dégustation et pas une pils rosée.

Wendy la compare à la Waterloo Strong Kriek, car elle lui retrouve une certaine ressemblance: elle la trouve désaltérante mais pas rafraichissante car elle a une certaine capacité à bien remplir l’estomac, où le brasseur passe… le boulanger ne passe pas.

En conclusion : une bière agréable qui a de la saveur et qui se laisse déguster tranquillement. Elle est tirée à 8%. Alc, elle rassasie et n’a pas du tout d’amertume.
Une bière que je vous invite franchement à découvrir. Pour ma part, certainement la première bière fruitée que je ne trouve pas trop sucrée.

Commentaires