Tits Rondeur et Ardeur

Tits

Rondeur et Ardeur





C’est en juillet 2017, qu’Angelo me fait découvrir cette bière et malgré que je l’apprécie, je ne crois pas savoir pourquoi je suis resté un an sans la boire.
Mais lors de ma deuxième et troisième dégustation, j’ai compris. Cette bière désaltérante ne se boit pas comme une pils mais une canicule est propice à sa dégustation. Et cela n’est pas monnaie courante dans notre plat pays.




C’est dans la région de Pepinster que deux potes, Laurent Janssen & Guillaume Leyens ont décidé de s’associer pour sortir une bière artisanale qui sera brassée sur le plateau de Herve (connu pour son sirop de liège et son fromage).

Qui dit bière artisanale dit processus lent et recherché, la Tits est faite à base de 3
Sortes de houblon, 2 différents malts d’orge, du blé et de l’orange.
L’originalité de ce produit repose aussi sur son étiquette et son verre.




En plus des mentions légales, de la marque, de la composition… l’étiquette comporte la représentation d’une femme à la poitrine opulente et généreuse qui tient une bouteille de Tits dans son décolleté. Il faut le faire dans une période où on ne peut plus rien faire, rien dire sans que cela soit mal interprété, quand je vois que la FIFA a rouspété sur les femmes sexy dans les gradins en Russie. En fait cette petite provocation est tout l’inverse puisque cette charmante demoiselle a un regard et une langue qui montrent clairement son amour de cette bière. Le choix de ce personnage veut accentuer le fait que les bonnes bières ne sont pas réservées aux hommes mais aux Hommes (la race humaine).




Le verre est clairement orienté dans le même sens puisqu’il représente le corps de ladite femme. Avec sur l’arrière de celui-ci la marque et le logo.
Au moment où je vous écris, Laurent et Guillaume ne distillent toujours pas leur bière pour engranger de gros bénéfices puisque ceux-ci sont redistribués dans des associations et/ou la recherche. 50% va directement à la recherche contre le cancer du sein.
Quelques chiffres : En Belgique, 10.466 nouveaux cas de cancer du sein ont été enregistrés en 2014. En 2008, 2.329 femmes en sont décédées. Environ une femme sur 9 sera atteinte d’un cancer du sein avant l’âge de 75 ans. Le cancer du sein est le premier des cancers chez la femme en termes de fréquence. 75% des cas de cancer du sein apparaissent après l’âge de 50 ans. Même si le cancer du sein chez l’homme est rare, on dénombre néanmoins environ 80 nouveaux cas chaque année (source fondation contre le cancer).

Mais passons à des choses plus joyeuses et à la dégustation.
Ma bière tirée à 7.5 est une bière bonde, triple et servie en bouteille de 33 cl,
La mousse est généreuse, elle tient bien au verre et lui fait un beau col, attention vu la conception du verre, il faut vider encore plus doucement qu’une bière spéciale classique. La robe est légèrement trouble.
Une première gorgée, une fois la mousse passée, je ressens la subtilité de l’amertume du houblon qui libère par la suite toutes les caractéristiques des agrumes.
Je suis conquis et j’apprécie cette bière.

En conclusion : j’ai une bière à 7.5 mais qui ne les fait pas à la dégustation, donc attention surtout que je préconise de la déguster par fortes chaleurs, elle est rafraichissante et désaltérante, elle va à la fois être douce, légèrement amer et acidulée avec une belle touche de rondeur. Une bière qui mérite en tout cas d’être découverte et puis tant qu’à faire si cela peut aider à sauver des vies. Prix de cet article au moment de la rédaction 2.20 euros (vidanges comprises).
Je vous invite aussi à passer sur leur site internet, vous y trouverez les points de vente.

Commentaires