Macanudo Inspirado White

TORO





La marque la plus vendue dans le monde (principalement grâce au marché américain) agrandit sa gamme Inspirado. En effet après l’orange et le noir, ils sortent la blanche pour fêter les 50 ans de la marque.




Blanche pour la douceur puisque c’est le cigare le plus doux de la gamme Inspirado. Chez nous, celle-ci est commercialisée en deux modules : ROBUSTO et TORO. Elle était déjà disponible depuis 18 avril chez les partenaires de STG, mais depuis mai elle se trouve dans toutes les civettes.




Ma dégustation se déroulera sur le TORO: j’ai une cape brun doré, belle au regard, avec une belle bague argent et blanc. En arrière-fond de celle-ci on retrouve le logo classique de Macanudo, le nom de la marque et Inspirado (c’est la première fois qu’ils attirent l’attention sur la gamme au niveau de la bague).

Une coupe normale et à cru, mon cigare me donne déjà le ton : herbes, épices.
La mise à feu du pied à l’allumette c’est quand même le top ; quelques bouffées et me voilà dans un jardin fleuri qui donne une sensation de douceur agréable au démarrage (beaucoup de cigares actuels ont un gros démarrage qui diminue d’un coup). Ici on est dans le très doux qui monte assez vite vers une puissance moyenne avec une belle palette d’épices comme le poivre blanc et le café moka, le cuir brut et le cèdre mais aussi assez bien de sucre qui va enrober le tout.
Le humus, le chêne vont faire leur apparition avec une pointe de réglisse. Cela a le mérite de faire monter ce cigare dans la catégorie "j’aime bien".




La cendre est bien blanche, signe d’un bon équilibre. Elle est aussi extrêmement compacte, ce qui renforce ma conviction d’une belle construction.

J’avais commencé cette gamme par le ROBUSTO, et j’avais décidé de ne pas faire d’article dessus tant la déception était grande. Pas au niveau construction ou combustion, ni même parce que c’était un mauvais cigare mais simplement par ce qu’il était beaucoup trop doux pour moi. Par contre comme vous le lisez ce TORO me plait bien.
Je me suis aussi laissé dire que le nom white serait un clin d’œil pour la soirée Blanche qui clôture Procigars en Rép. dom., événement à vivre au moins une fois dans sa vie.

Ce TORO fait 16.5 cm pour un cepo de 50, il est fabriqué dans les usines Honduras.

Cape : Equateur Connecticut Broadleaf (tabac qui pousse en plein soleil, recherché pour la complexité de sa saveur) ici les feuilles ont 6 ans
Sous-cape : Indonésie
Tripe : Nicaragua (Condega, Japala), San Andrés (Mexique). Les feuilles de tripe ont 4 ans.

En conclusion : la gamme est bien construite et parfaitement équilibrée, le ROBUSTO serait pour un débutant ou un cigare du matin, le TORO, nettement plus dans mes cordes, n’a pas une grande puissance comme son frère Black, mais il compense bien par la complexité des saveurs boisées, herbacées, épicées, le tout, en douceur…
En plus, comme à son habitude STG reste avec ses cigares à moins de 10 euros puisque le ROBUSTO est à 6 et le TORO à 6.5 euros (prix au moment de la rédaction de cet article).
Je ne peux que vous conseiller de courir vers votre civette pour faire la découverte de cette nouvelle couleur dans la gamme Inspirado.

Commentaires