Alec Bradley Tempus Nicaragua


Médius 6 





La dégustation du jour portera sur une nouveauté dans la grande famille des cigares d’Alec Bradley. Il nous vient tout droit du Nicaragua. Et on le trouve pour le moment chez nous en un seul module, un Toro.




Comme son nom l’indique j’ai un cigare puros dans les mains avec une cape brun moyen rehaussée de deux bagues. Celles-ci sont principalement de couleurs : brun, or et argent.
La principale reprend en détail la marque, le logo de AB et la gamme TEMPUS, le tout surmonté d’un calice entouré de deux ailes, signe de la gamme puisque Alan Rubin, propriétaire de la marque Alec Bradley, produit aussi des Tempus Natural et des Maduro.
Je remarque aussi une petite inscription qui dit Live True.

La deuxième bague est plus classique puisqu’elle porte juste le nom Nicaragua.

Un petit coup de Xikar et un premier tirage à cru me donne déjà des sensations de cannelle, de cacao, des épices…
L’allumage se fait sans aucun problème et le tirage est parfait.
Les épices sont plus présentes comme le piment (classé comme chaleureux sur l’échelle de Scoville), un peu de terre glaise avec une finale crémeuse. Chaque bouffée apporte un beau lot de fumée. Vers le milieu de ma dégustation le piment vient en avant sans devenir brulant, pour repartir vers l’arrière et faire un nouveau virage vers le Tabasco.
Le tout est toujours accompagné de la terre et du crémeux.




Comme vous le constatez ce cigare n’a pas une riche palette de saveurs mais c’est quand même un cigare très agréable et cette différence dans les piments est assez particulière et change des différents poivres que je retrouve habituellement.
Laissez-moi revenir un moment sur son nom Tempus. Le temps est précieux mais il faut savoir aussi arrêter le temps, prendre son temps, jouir du temps présent.
Alan a pris son temps puisqu’il a mis 10 ans pour développer sa première gamme Tempus, et je vous conseille de prendre votre temps pour déguster ce cigare pour justement profiter un maximum de ce carrousel de piment.

La dégustation du soir s’est faite sur un cigare de 15.2 cm pour un cepo 52, un puros Nicaragua, mais avec des feuilles de diverses régions : Jalapa, Esteli, Condega. Autre particularité de ce cigare : il a une double sous-cape.
En conclusion : un très agréable moment avec ce cigare, je dois dire qu’Alec Bradley on aime ou on n’aime pas mais ces cigares ne nous laissent jamais indifférents, et celui-ci rentrera haut la main dans la case J’Aime. Je vous le recommande surtout si vous avez, comme moi, un faible pour les puros du Nicaragua.
prix au moment de la rédaction 8.5 euros.
Vous le retrouvez aussi dans le Toro Pack avec 3 autres cigares de la gamme.




Live True : sois fidèle à toi même

Commentaires