Accéder au contenu principal

Casa Belga


Marbella, Málaga





C’est en 2009, dans la petite ville d’Hochfelden, que je fais la connaissance de Laetitia Boussar. Depuis, comme son père est comme un frère et mon meilleur ami, j’ai souvent de ses nouvelles. C’est ainsi qu’il me parle un jour, des projets de sa fille d’ouvrir un café belge en Espagne.
Je suis de suite enthousiasmé par l’idée car je me rappelle que pendant mes séjours à l’étranger nos bonnes bières belges me manquaient et comment j’étais heureux de trouver un établissement qui en vendait.
C’est ainsi que j’ai suivi de près l’évolution du rêve de cette jeune femme, et à ce jour, je peux enfin vous en parler car Casa Belga est sur la bonne voie.




En route donc vers Marbella et son café belge, Casa Belga,  c’est une patronne dynamique, qui parle parfaitement plusieurs langues et qui amène dans son sourire un petit bout de notre Belgique : bières et plats typiquement belges.




Attention quand je dis bières, ce n’est pas que de la Stella Artois ou de la Leffe. Non, Laetitia a une belle carte de bières spéciales comme la Barbar, la Tripel Karmeliet, la Waterloo, la Cuvée des Trolls, la Chouffe… En fait il y en a pour tous les gouts : blanches, Trappistes & Abbayes, fruitées, spéciales.





De plus, comme vous savez, la bière ouvre l’appétit donc elle a pensé à tout et vous propose en version Tapas : Frites belges, tomates crevettes, fricadelles mais aussi l’usa (filet américain) maison, la carbonnade flamande ou les moules.




Casa Belga c’est un endroit cosy, une ambiance chaleureuse, une terrasse et un grand écran pour les matchs du mondial, cela serait un peu réducteur car on ne peut pas rentrer dans cet établissement sans sentir l’énergie positive que dégage Laetitia. Oh bien sur elle a son caractère trempé et le sang chaud de ses anciens, Wendy et moi on l’a déjà vu faire du boudin comme on dit chez nous, mais dès qu’elle franchit la porte de son établissement, elle laisse sa vie privée sur le seuil et donne le meilleur pour satisfaire sa clientèle de plus en plus nombreuse.
J’en ai comme preuve que lorsque je parle d’elle aux délégués des brasseries je n’ai que des échos positifs.
Et le soir quand vient le moment de fermer le volet, Laetitia fait son mastic et prépare au mieux son établissement pour vous recevoir dans les meilleures conditions le lendemain matin.






A Casa Belga, on est fier d’être belge et on le montre dans les cartes, les tenues de Laetitia ou même dans les plateaux dégustations de bières.

Mais permettez-moi de lui céder la parole puisqu’elle a volontiers participé au jeu des questions-réponses.

1.   Tu as connu la Belgique, L’Alsace (région particulière de France), la France, le Maroc et l’Espagne, pourquoi avoir choisi de développer tes activités commerciales à Marbella ?
Il est vrai que j'ai connu de nombreux pays malgré mon jeune âge. Tous ces pays m'ont donné une expérience, une maturité et un vécu non négligeable. L'Espagne est un pays dans lequel les possibilités sont nombreuses, j'ai vécu à Madrid où j'ai pu apprendre et découvrir la culture espagnole.
Marbella est pour moi la ville offrant la possibilité de me rapprocher du Maroc et ainsi ramener ma touche belge avec mon bar contenant plus de 40 bières et de nombreuses tapas à la façon belge.

      2.   Est-ce que tu travailles surtout avec des gens de passages, des touristes ou as-tu des clients du cru, des habitués ?
A l'heure actuelle, ce sont surtout des touristes anglophones ou quelques belges habitués ou de passage qui recherchent une bonne bière au bon moment.
Après, j'ai ouvert le bar en basse saison donc j'attends avec impatience les locaux lors des grandes chaleurs et surtout pour la Coupe de Monde de Football en juin.

      3.   Si tu devais faire le top 3 des bières les mieux vendues dans ton établissement
Les bières les plus consommées sont la Leffe blonde, la Duvel et la Stella Artois après je ne vous cache pas que ma bière préférée est la Tripel Kaarmeliet.

      4.  Sans dénigrer tes concurrents (même si je sais que cela n’est pas ton genre), pourquoi est-ce que les clients devraient venir chez toi, qu’est-ce que tu offres de plus ?
Si les bières belges et les tapas comme les moules frites ne vous convainquent pas encore, je peux rajouter que le bar Casa Belga est à 30 secondes de la plage, que chaque vendredi je fais des Happy Hour et que tout se fait dans la joie et la bonne humeur car je suis heureuse d'avoir ce bar pour faire découvrir ma culture et discuter avec chaque client.

      5.    Tu es à l’aurore de ta carrière professionnelle, mais on sent déjà que tu aimes beaucoup ton bébé, as-tu des projets pour l’avenir : carte plus étoffée, agrandissement…
Pour être honnête, mes projets sont à court, moyen et long terme. A court terme j'espère embaucher quelqu'un pour travailler avec moi. A moyen terme, j'aimerais augmenter le nombre de bières proposées dans mon bar et étoffer ma carte. A long terme, cela pourrait être un agrandissement du bar, un changement de lieu ou tout simplement l'ouverture d'un bar d'un autre genre. Je suis jeune, je n'ai que 24 ans, l'avenir est devant moi, je profite déjà de l'instant présent.

En conclusion : ce n’est pas parce que c’est un peu ma nièce, mais je suis scotché par le professionnalisme de cette jeune femme, on ne s’invente pas cafetier cela se vit et lors de nos échanges, je sens de la fierté et de l’amour dans ce qu’elle a entrepris. Laetitia a la chance de vivre son rêve, alors si vous passez par Marbella, que le côté bières savoureuses vous manque cruellement ou que vous voulez vous replonger un moment chez nous, je vous invite à ne rater cet établissement sous aucun prétexte. Si vous voulez voir un bon match des Reds Devils, ou profitez de la terrasse après un moment à la plage, il n’y a qu’un endroit qui peut vous satisfaire c’est Casa Belga.
Je remercie Laetitia pour sa collaboration à la rédaction de cet article et longue vie à Casa Belga.

Casa Belga
Calle Juan Ruiz Muñoz, 11
29602 Marbella, Málaga
Espagne

Ouverture du Mardi au Samedi de 13h à minuit
Dimanche de 13h à 16h




D'autres photos sur le groupe Facebook 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le Bouton d’Or

Le Bouton d’Or C’est chez Christophe P. (JPP Cigares) que j’ai rencontré ce grand barbu pour la première fois, de suite il m’a fait penser au film Le Dernier Trappeur, cet homme des bois dans le bon sens du terme, proche de la nature et dans le respect de celle-ci. C’est ainsi que j’ai appris que cet amateur de cigares et de whiskys était le propriétaire du restaurant Le Bouton d’Or. J’ai donc décidé de lui rendre une petite visite avec quelques amis. Nous y avons fait la connaissance de Florence, l’épouse et partenaire de Roch. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. Dans le restaurant c’est simple, Roch en cuisine et Florence en salle. Celui-ci est pourvu d’un assez grand parking, ce qui est intéressant vu le trafic et le peu de place sur la chaussée. La salle est cosy, avec son mélange de

Cigares linéaires ou pas ?

Cigares linéaires ou pas ? Trois tiers contre le reste du monde Depuis un certain temps je vois une guéguerre sur les réseaux sociaux (principalement Facebook) ou même sur certains blogs. La phrase que je retrouve régulièrement est ce cigare est trop linéaire. Cela m’a fait penser à un échange avec Henke Kelner (Master Blender pour la Maison Davidoff), il disait ceci : le monde change, les hommes changent, il n’y a pas de raison que le fumeur ne change pas. Cela pour expliquer pourquoi il faisait des cigares de plus en plus linéaires. Mais que pensent les autres personnes travaillant dans le monde du cigare ? J’ai commencé par demander à Marc De Coen (Cubacigar Benelux) : Je pense que c’est une volonté de Habanos, la marque de fabrique de Cuba. Tu sais c’est Cubataba qui achète le tabac, qui l’apporte à la fabrique et qui dit si tel ou tel cigare va être confectionné et donc je pense qu’ils veulent vraiment garder ce qui fait leur réputation depuis des années c

Barbãr Rouge

Barbãr Rouge Brasserie Lefevbre Si vous suivez le blog, vous connaissez déjà la blonde et l’amour que je lui porte. Et bien ce soir, je teste pour vous la Barbãr Rouge. Qui dit bière aux fruits, dit obligatoirement l’avis de ma fille. Ce n’est pas du tout du machisme ; non je ne pense pas que c’est une bière de femme, mais je reste persuadé que pour ce genre de bière, un avis féminin est important. Je ne ferai pas de grands discours sur l’étiquetage car bien qu’il soit rouge, il est fort semblable à celui de la Barbãr blonde. Une grosse différence attire quand même mon attention : si sur la blonde l’étiquette met en avant le fait que c’est une bière forte et au miel, ici le forte à disparu et au miel est remplacé par aromatisée au miel. Cela demande quelques explications et c'est Cécile F. (Responsable Marketing & Communication de la brasserie) qui va me les donner, il s'agit en fait d'un problème de législation :  Sur l'étiquette, il est indiqu

Praline au tabac Macanudo Inspirado Black

C’est lors d’une soirée ChezDan que j’ai eu l’occasion de découvrir cette praline très particulière, réalisée par Frédéric Doumont. Cet ancien chimiste reconverti en chocolatier a appris que Julien faisait une dégustation de rhum et cigares, cela lui a donné l’idée de développer une praline spéciale pour l’évènement. Il m’explique que c’est un vrai travail d’alchimiste qui a demandé plusieurs tests. Au début, il a travaillé avec le tabac du macanudo inspirado black gordito et le chocolat noir, mais le résultat n’était pas satisfaisant car le tabac se faisait sentir trop bas dans la gorge, cela était désagréable et pouvait même faire tousser. Fréderic a donc modifié son chocolat pour le remplacer par un chocolat au lait. Il a commencé par fumer sa crème puis a utilisé de l’infusion de feuilles de tabacs pour l’incorporer dans sa praline. Il me conseille de mettre tout en bouche, de prime abord la praline goûte simplement le bon chocolat mais quand il commen

Furia

Un nom qui a déjà fait couler beaucoup d’encre sur les réseaux sociaux, ce qui me fait penser aux 3 passoires de Socrate, mais le but de cet article n’est pas de polémiquer mais de vous faire découvrir cette marque. Cette gamme de 3 cigares est une nouvelle marque de Didier Houvenaghel (dh Boutique Cigars), déjà bien présent dans le monde du cigare avec des marques comme La Ley, La Preferida ou Nicarao, en collaboration avec Abdel Fernandez. Didier est aussi un fan de mythologie, comme on peut s’en rendre compte avec l’habillage de la boite de La Ley ou le choix du nom Nicarao. Il ne va pas déroger à la règle pour cette gamme. Furia, Déesses sombres à deux visages de la mythologie grecque, sont aussi connues sous le nom des Bienveillantes. Elles sont chargées d'exécuter la sentence des juges. Elles poursuivent les coupables avec acharnement et ne laissent aux criminels aucun repos, elles les tourmentent sans relâche.   Mais sont aussi protectrices