Davidoff Winston Churchill Late Hour

Robusto



Davidoff Winston Churchill Late Hour  Robusto


Everyone has his day and some days last longer than others, voilà une des nombreuses phrases favorites de Sir Winston qui me convient parfaitement, pas que je sois insomniaque mais j’ai pris l’habitude de travailler la nuit et parfois de veiller très tard. C’est aussi le moment que je privilégie pour fumer un bon cigare.


Davidoff Winston Churchill Late Hour  Robusto


Et ce soir, je déguste le Late Hour Robusto et pour la circonstance j’opte pour un concert de Lindsey Stirling.


Davidoff Winston Churchill Late Hour  Robusto
visuel de la bague


J’ai une cape très sombre, d’une belle construction et parée de deux bagues (une de plus que dans la gamme classique Winston Churchill). La première noire et or, nous montre une représentation de Sir Winston avec en dessous DAVIDOFF, sur la gauche et droite : GENEVE et Winston CHURCHILL. La deuxième (contrairement au reste de la gamme qui n’en possède qu’une) est dans les mêmes couleurs avec l’inscription LATE HOUR.

Que le spectacle commence ! Au nez, le long de la cape, j’ai une impression de floral avec du vieux cuir, par contre le pied de ma dégustation du soir me donne des saveurs florales avec du chocolat, du poivre blanc et du chêne.
L’allumage est simplement grandiose et la fumée remplit rapidement la pièce de dégustation. La combustion démarre plus que correctement et je suis envahi de chêne, cèdre et d’érable. La force est moyenne, et je suis un peu sur ma faim.
Lorsque j’arrive vers le milieu de ma vitole, son côté boisé s’amplifie, plus présent plus puissant avec son côté barrique. Un peu de vanille, et de framboise virevoltent par ci par là. Mon Late Hour se libère, j’ai une belle montée de puissance avec les premières sensations de Whisky. Un moment, j’ai de l’orange, un autre de la poire, et bien sûr encore et encore du chêne.
Je dépose mon cigare car je veux empêcher sa surchauffe et profiter pleinement de ce qu’il a à me donner.
A la reprise de ma dégustation, j’ai un léger granulé sur les lèvres quand un côté vient me perturber. Mais qu’est-ce donc ? J’ai beau creuser les replis de ma mémoire, je ne vois pas. Quand soudain cela me revient comme un boomerang, c’est la sauce steak (pas la piquante mais celle qui est entre la sauce anglaise et la sauce soja).
Son inébranlable combustion, qui le conduira vers la mort, se poursuit et des saveurs plus classiques de toast, cacahuètes rentrent dans la danse.
Franchement je suis sous le charme, quel bon cigare.

Je voudrais revenir un moment sur sa particularité, maturé dans des fûts de Scotch Whisky. C’est une partie de la tripe qui va séjourner 6 mois dans les fûts. Le tabac Condega Visus du Nicaragua va séjourner 3 mois dans les fûts, avant d’être retourné pour 3 mois supplémentaires.

Dimensions et Composition

12.5 cm de longueur pour un cepo de 52

Cape : Habano Equateur
Sous-cape : Negro San Andrés (Mexique)
Tripe : San Vicente Mejorado Visus, Piloto Seco et Olor Visus (République dominicaine), Estelí Visus et Condega Visus (Nicaragua)


En conclusion : Quel plaisir, quel moment de détente avec ce cigare. Une très belle réussite,  d’une grande complexité et d’une construction parfaite. Je sais déjà ce que certains vont dire que c’est trop cher (prix au moment de la rédaction de l’article 18.5 euros) et je leur répondrai que le travail qu’il y a derrière, ainsi que la recherche pour nous faire passer un beau et long moment méritent amplement le prix. Même si je ne le fumerai pas tous les jours, j’en reprendrai à l’occasion.


Davidoff Winston Churchill Late Hour  Robusto

Commentaires