Amrut Raj Igala

Le roi des aigles



Amrut Raj Igala


C’est lors d’une dégustation à We Are Whisky à Orp-Jauche que j’ai découvert ce whisky indien. Le patron m’a expliqué que l’Inde était non seulement le plus gros producteur de whisky du monde mais également le plus grand consommateur. Ils ont même des poches à whisky (style Capri-Sun).

C’est au moment de l’indépendance de l’Inde en 1948 qu’Amrut a vu le jour. Au départ elle fabriquait de l’alcool pour booster les troupes. Petit à petit elle s'est  spécialisée dans la fabrication du whisky. Ce nom vient de la mythologie indienne et peut être traduit par élixir de vie.


Amrut Raj Igala


Ce soir je déguste donc le Raj Igala, le roi des aigles. Ce whisky vieilli dans des fûts de bourbon est présenté dans une boite bleu nuit avec ses inscriptions en blanc et doré, la bouteille de 70cl contient un breuvage de couleur vieil or à 40%. Celle-ci est partiellement recouverte de deux étiquettes, dans les mêmes couleurs que la boite, qui me donne des indications comme : Single Malt, orge cultivé au pied de l’Himalaya. Mon whisky porte le B N°10 et il a été embouteillé en octobre 2016…


Amrut Raj Igala


Elle porte aussi le symbole de l’aigle bicéphale, Le Gandaberunda, qui est considéré dans la mythologie hindoue comme possédant une immense force magique.

Je me verse un peu de cet or magique dans un verre à dégustation, et je le porte au nez: ce sont les agrumes qui m’arrivent en premier, accompagnés de pêche. Une saveur de caramel complète le tableau (alors qu’aucun colorant n’a été ajouté lors de l’embouteillage).
Je fais tourner légèrement mon verre et remarque de longues jambes marquées de quelques gouttelettes. Si j’en crois certains formateurs, cela serait signe d’une bonne longueur en bouche, wait and see.

Je prends une première gorgée, je suis dans du vieux chêne, de la réglisse et du poivre noir. J’ai aussi des impressions salines et sucrées.
Une seconde gorgée va me conforter dans mes premières impressions: ce whisky me plait et en plus il tient bien en bouche. Je me demande avec quels cigares je vais le tester ?

En conclusions : je suis content d’avoir été à cette Xème dégustation gratuite chez We Are Whisky car si j’étais parti pour une bouteille de Finlaggan, je suis revenu avec cette autre bouteille qui m’a fait découvrir de la meilleure manière qu’il soit les whiskys indiens, même si celui-ci n’est pas classé dans les tourbés, il en a quand même des nuances.


Prix de la bouteille au moment de la rédaction de cet article : 38,69 euros

Commentaires