Agio


Visite de l’usine Agio Cigars Belgium



agio westerloo


Geert Claerhout, national sales manager be-lux chez royal agio cigars, nous avait donné rendez-vous à 10h30. Pour l’occasion, j’étais accompagné de mon ami Angelo S.
Agio est dans le monde des cigares depuis 1904, ils ont une philosophie qui me plait bien, c’est que même si beaucoup de leur production est faite par des machines, le cigare reste un produit naturel qui ne peut pas être standardisé et c’est toujours les gens qui vont faire la différence.

Je ne vous dirai pas grand-chose sur la compagnie aujourd’hui car je vais organiser une visite avec un groupe dans le courant du 1er trimestre 2018. Mais vous devez savoir qu’entre le moment où Monsieur J. Wintermans a commencé et maintenant, il y a eu 4 générations de la famille qui sont passées par là, la production est de ± 800 millions de cigares par an et elle exporte vers 150 pays.
Que notre petite Belgique est importante dans l’organisation d’Agio puisque toute les tripes y sont mélangées, les cigares y sont produits et emballés.

balmoral selection


Pendant que nous écoutons Geert, nous dégustons un Balmoral Sumatra Collection, cigare 100% tabac, fait machine, mais qui nous laisse une bonne impression.
Nous partons vers la découverte de l’usine et nous constatons qu’elle a beaucoup de points communs avec celle de STG que nous avons visitée précédemment.


agio westerloo

agio westerlo


Mais je trouve que les moyens didactiques sont plus variés chez Agio.


agio westerlo


Au niveau de la production, il y a des machines plus perfectionnées et de nouvelles générations.  Vous devez savoir qu’Agio a développé dans son complexe hollandais ATD Machinery (Agio technical department) qui produit leurs propres machines.

Cette visite était très intéressante et instructive et je pense que ceux qui m’accompagneront en 2018 ne seront pas déçus.

Agio c’est bien sûr la gamme Balmoral, Panter, Mehari’s… mais revenons aussi à l’essentiel, ce qui nous intéresse le plus : les cigares longfillers (faits main).


Balmoral Royal Selection


Agio développe une gamme de cigare faits main que je déterminerais de classique. De bons cigares mais sans plus et sans grandes envolées : Balmoral Royal Selection. Elle est faite avec des tabacs de République dominicaine et est commercialisée en version claro (rouge) ou maduro (vert), ainsi qu’une série reserva (bleu) qui est un blend de 3 pays : Brésil, Rep. dominicaine et Nicaragua.


Balmoral anejo xo


Et puis il y a la gamme Añejo, là on joue dans la cour des grands, on a d’abord eu droit à une édition limitée la Añejo 18, puis maintenant la gamme Añejo XO.

Agio Belgium importe aussi des cigares de la gamme DrewEstate avec le UnderCrown, MUWAT Kentucky Fire Cured et de la maison La Aurora avec Untamed et Fernando Léon Family Réserve.
Et la toute nouvelle gamme de San Pedro de Macoris en gamme Brazil et Ecuador.


Geert Claerhout


Geert qui vient de fêter ses 25 ans dans l’entreprise, nous parle de quelques nouveautés ainsi que des projets pour 2018. C’est ainsi que je peux vous dire que certaines de vos civettes vont recevoir Larutan Root (Drew Estate) qui est un cigare particulier puisqu’il est parfumé à l'arôme moka cappuccino. Ces civettes vont vraiment servir de test pour une éventuelle commercialisation du produit en Belgique. Dès le mois de novembre nous aurons le module corona de la gamme Añejo XO…

Quand je demande à Geert pourquoi il n’y a pas plus de nouveautés au niveau de Agio, la réponse est directe : tu sais Patrick, nous aussi on aimerait avoir des nouveautés plus régulièrement sur le marché mais cela prend du temps aussi bien au niveau du cigare, il faut choisir le bon blend, il faut laisser le temps au tabac d’arriver à maturité… qu’ au niveau des designers qui doivent se mettre d’accord sur la couleur des bague, des boites, sur le graphisme… et cela n’est pas toujours évident de mettre les chefs de départements d’accord mais en plus Agio est une entreprise familiale mais qui travaille sur une échelle mondiale donc quand on sort un produit c’est pour le monde et pas comme certains de nos concurrents qui décident de faire un cigare pour les States ou un autre pour l’Europe.

Nous avons terminé cette journée d’échange avec un Añejo XO Rothschild Massivo et un café.
Au moment de prendre congé de Geert, nous avons croisé Monsieur A. Wintermans, Chairman Royal Agio Cigars, qui nous a salué et qui était content de notre présence dans son usine. J’ai été frappé par la simplicité de ce monsieur qui regrettait que nous ne parlions pas néerlandais pour échanger un peu plus avec nous.

Cette journée a été intéressante à plusieurs points et je me réjouis de partager cette expérience avec vous et j’espère que cet article vous donnera envie de venir en 2018 mais aussi de tester les cigares Añejo XO et de faire votre propre idée.

Commentaires