QUESADA SELECCIÓN ESPAÑA CORONA



Cette référence en cigares m’a été offerte par un frère d’armes, membre de notre club. Il rentrait de vacances en Espagne et il est passé à la maison pour en fumer un.
Si je dis référence, ce n’est pas un cigare qui est au sommet de ma pyramide de dégustation mais il est fortement apprécié sur le marché espagnol ; certains le situe même comme une copie parfaite des cigares de la Havane.




J’ai un cigare de couleur brun foncé dont la cape est pourvue de deux bagues assez simples. La première mélange l’or et l’argent, porte le logo de Quesada : une grande feuille de tabac sous la forme d’un Q, la marque QUESADA, République dominicaine et fait main.
Pour la seconde, ils ont choisi du noir, or et argent. On y retrouve SELECCIÓN ESPAÑA.

L’allumage se fait parfaitement bien et le début de la combustion est bonne. Je suis dans des sensations de douceurs et de sucré : cacao, pain d’épices, cèdre.
Un très léger poivre fait son apparition, ainsi que le chocolat.




Un moment, ma vitole chauffe bizarrement, et l’œil d’Horus fait son apparition bien en dessous de la cendre et très vite s’élargit pour former comme un cratère sur mon cigare. Heureusement, cela a l’effet immédiat de refroidir mon cigare et en fumant lentement, j’arrive à le rectifier de lui-même.

Je suis maintenant entre le cacao, le vieux cuir tanné et le poivre, ce qui augmente très légèrement la puissance de mon cigare.
Je passe un moment agréable avec cette dégustation mais sans plus. Je ne me sens pas porté et encore moins emporté par celui-ci.
La cendre est friable et les saveurs, certes bonnes et équilibrées, ne me donnent pas d’explosion.

J’ai un cigare de 13.97 cm pour un cepo de 42.

Cape : Equateur (Arapiraca)
Sous-cape : République Dominicaine
Tripe : Nicaragua, République Dominicaine et Broadleaf Connecticut


En conclusion : un bon moment de détente avec un cigare assez classique. Je me demande toujours comment ce cigare a été recommandé comme le meilleur cigare fabriqué en Rép. Dominicaine et comment on peut lui donner le nom de Habano européen.

Commentaires