Jerry Lewis

Jerry lewis


Encore un monstre sacré de ma jeunesse qui s’en va rejoindre le paradis des fumeurs et rejoindre ses amis Dean Martin et Louis de Funès.

Jerome Levitch, connu sous le nom de Jerry Lewis, a marqué des générations par ses talents d’humoriste, acteur, producteur et réalisateur de cinéma. 


bande dessinée Jerry Lewis


Il y a même eu une bande dessinée qui parlait de lui.
Il est né le 16 mars 1926 à Newark dans l'État du New Jersey, aux États-Unis, de parents russes et juifs.
S’il était fumeur de cigarettes, il est reconnu comme amateur de cigares, généralement des gros boulons comme beaucoup d’américains. 




Il est impossible de ne pas se souvenir de ce gag dans le film le Zinzin d’Hollywood.




Ou encore dans un pitre au pensionnat.


docteur jerry et mister love

parechutiste malgré lui

3 bébés sur les bras


Quand j’étais jeune, on passait ses films aux cinémas Crosly ou Carrefour, je me rappelle les fous rire dans les salles avec 1958 : Trois bébés sur les bras, Parachutiste malgré lui ou Docteur Jerry et Mister Love.

Jerry Lewis était aussi un grand amateur de golf, ce qui lui a fait dire un jour : Le businessman américain est un monsieur qui, toute la matinée, parle de golf à son bureau et qui, le reste de la journée, discute affaires sur le terrain de golf.

Mais derrière les caméras, les cigares et le golf, cet homme avait un grand cœur qui se donnait à fonds dans les causes qu’il croyait juste.


Jerry Lewis Telethon


En 1966, Il fonde le téléthon annuel qui récolte des fonds pour la dystrophie musculaire, il en fera l’animation jusqu’en 2010. Sous la guidance de Monsieur Lewis, cette soirée télévisée rapportera 2,45 milliards de dollars pour la recherche et les malades.
Ce projet de récolte de fonds, il le commence en 1952 avec son ami et partenaire de l’époque Dean Martin mais cela se fait par des appels épisodiques aux dons souvent lors d’émissions radio au moment de Thanksgiving. En 66, les organisateurs sont obligés de changer la date et de mettre sur pied la première émission télévisée lors du weekend de la fête du travail car c’était le seul créneau de libre. Contre toutes attentes, cela fût un succès, il a même fallu que Jerry Lewis monte sur une échelle pour ajouter à la craie un 1 devant le compteur à six chiffres qu’on leur avait prévu. Son engagement lui vaudra plus tard un prix Nobel de la Paix.
Le 6 décembre 1987, il apporte son soutien à l’association française contre les myopathies et présente le 1er Téléthon en France, diffusé sur Antenne 2. Encore un formidable succès. Il terminera sur ces phrases : Je veux dire à tous les Français que pour la première fois dans l’histoire de la France et de cette maladie, le peuple français a donné de l’espoir. Soyez fiers d’avoir apporté de l’espoir à ces enfants. Nous espérons vous revoir l’année prochaine.





Jerry Lewis a souvent été imité par Darry Cowl, Michel Leeb… Mais pour moi il n’a jamais été égalé.
Le rire faisait partie de sa vie : Cela vous gardera en vie pendant 10 ans supplémentaires si vous riez une fois par jour : soit provoquez-le, soit regardez le laboratoire le plus fougueux du monde, le public.
La seule ombre est son film Le jour où le clown pleura, en gros cela raconte l’histoire d’un clown qui se retrouve dans un camp de prisonniers politiques pour s’être moqué d’Adolf, le camp à côté est peuplé de jeunes enfants juifs. Le clown va commencer par les distraire à travers les barbelés, puis il les accompagnera vers les douches et finira par y rentrer lui-même pour leur offrir un dernier spectacle hilarant. Jerry Lewis a souvent été contradictoire sur ce film ; un jour il disait que c’était une réussite, un jour il regrettera de l’avoir si mal fait… Il faudra attendre pour se faire sa propre idée sur ce rôle surement marqué par ses origines.
Deux ans avant son décès, Jerry Lewis avait en effet cédé les précieux négatifs du film à la Bibliothèque du Congrès, à la condition de ne pas les dévoiler avant 10 ans.



Les gens me détestent parce que je suis un talentueux génie multifacettes.


Au revoir l’artiste et merci







Commentaires