Brick House Mighty Mighty Robusto Maduro





J’ai reçu ce cigare en dégustation et j’étais assez récitant avec mes souvenirs de mes expériences dans la gamme Brick House.

Mais comment se faire un avis sans tester ?

Ma première question est : qu’est ce qui a changé dans cette édition maduro ? Vous vous doutez bien mes chers lecteurs que le premier changement viendra de la cape, en effet la cape Havana Subido ™ (une exclusivité de la gamme faite à partir de feuilles sun grown Ecuadorian Habano) a été remplacée par une cape maduro Brésilienne Arapiraca (La municipalité d'Arapiraca a gagné en renommée comme La capitale du tabac du Brésil en raison des feuilles délicieusement subtiles qui y sont cultivées).


brick house robusto maduro


Le deuxième changement concerne la bague du cigare : si celle-ci reste la bague classique de la marque, elle est suivie d’une autre qui porte MADURO sur un fond jaune rehaussé d’or et de rouge.




La cape est assez rugueuse et d’une belle fabrication. Je pratique une coupe et aspire sur mon cigare, celui-ci me donne déjà des signes avant-coureurs d’un bon tirage. Je distingue aussi des notes de cuir ainsi que de humus, je suis assez surpris par le peu de poivre.
L’allumage se fait de façon magistrale et la combustion est parfaite.
Mon cigare dégage une belle fumée et son pied porte une cendre épaisse de couleur blanche avec des reflets gris clair.
Le cuir a tendance à disparaitre pour laisser place à du chocolat noir avec une pointe d’acidulé très agréable.
Je constate que la cendre reste ferme alors que je suis déjà bien avancé dans ma dégustation du jour.
J’ai une belle douceur qui s’installe avec un mélange de thé du labrador et de sirop d’érable, et oui mes souvenirs de la forêt boréale sont bien présents, même si cela m’effleure l’esprit sans vraiment me replonger dedans.
Je suis franchement étonné par sa douceur, je parle bien de douceur et pas de légèreté, persistante. Comme si le côté poivré du tabac nicaragua était subtilement distillé par la cape du Brésil.

Franchement je passe un bon moment de dégustation.

Mon cigare va mériter de mourir dignement, comme tout le tabac qui passe entre mes mains, dans le cendrier avant d’aller rejoindre la Terre Mere.

La dégustation du jour a été réalisée sur un cigare de 15.7 cm pour un cepo de 60

Cape : Maduro Arapiraca (Brésil)
Sous-cape : Nicaragua
Tripe : Nicaragua
Les feuilles sont âgées de 5 ans

En conclusion : ce gordeo m’a enchanté, j’ai passé un très agréable moment et j’ai envie de le faire découvrir aux amateurs de saveurs douces et bien équilibrées. Il m’a donné envie aussi de retester celui de la gamme classique alors qu’en 2015 j’avais dit qu’on ne m’y prendrait plus (wait and see), alors envie de plaisir et de vous faire vos impressions… demandez à vos patrons de civette.

Son prix au moment de l’élaboration de cet article : 8.2 euros

Commentaires