Epicure & volutes souper du jeudi 20 juillet



Ah, juillet et ses comités restreints, malgré les vacances et contre vents et marées nous avons tenu notre soirée club la veille de la fête nationale belge.
9 marins téméraires ont pris place sous la petite chaloupe de notre navire corsaire le Chebec avec pour mission d’amener à bon port deux templiers qui visitaient d’autres contrées inconnues. Nos passagers étaient des hôtes de marque puisqu’il s’agissait d’Aladin (président du club Les cigares des Templiers) et de Jean-Christophe Hollay (General Manager et Vice-Président Nord Europe du groupe Davidoff, membre fondateur du même club).




La petite salle s’est remplie petit à petit et les premiers arrivés ont commencé par un cigare de leur réserve personnelle en sirotant leur apéritif.
Pour l’occasion j’ai opté pour un Camacho ABA avec une Leffe blonde.
Les discussions étaient variées : cigares, foot, marathon, souvenirs… Elles étaient souvent ponctuées de grands éclats de rire.




Notre conseiller cigare, Christophe P. (JPP Cigares) a distribué le premier cigare du jour le Cusano Dominican Maduro Toro, un bon cigare fort semblable au Robusto.
Nous finissions notre cigare quand notre Maitre Coq est arrivé avec les mises en bouche et le vin blanc. 




Potage carotte, foie gras au sésame, feuilleté de légumes au curry.

J’aime les soupers en petits comités car cela nous donne un choix dans notre menu. C’est ainsi que pour la suite nous avons eu la possibilité de choisir entre les Scampis aux pèches rôties ou Salade au chèvre chaud, lardons au balsamique, croûtons et noix.




Votre serviteur a opté pour les scampis, choix judicieux car ce fût un vrai délice.





Que le Maitre serve la suite, Filets de daurade au fenouil ou Magret de canard aux cerises amarema.
Je pense qu’après ce repas je dois aller consulter car j’ai choisi le poisson, cela est à marquer d’une croix rouge, un repas sans viande.




Il est temps de passer aux choses sérieuses au niveau dégustation, Christophe nous distribue le deuxième cigare, Avo ImprovisationLimited Edition. Je suis aux anges, vous connaissez mon amour pour cette marque.
On le déguste en conversant de choses et d’autres mais ce qui se dit dans le club reste dans le club…
Pour ma part je pourrais dire que la soirée touche à sa fin car je n’ai plus faim mais pour mes amis, ils restent l’étape cruciale du dessert. En l’absence de notre cher el Présidente, c’est Jean François qui s’y colle, double ration pour lui puisqu’il a le plaisir de recevoir ma glace.





Glace cookies, caramel beurre salé ou assortiment de fromages.
Tiens, il prend une glace aussi, certaines mauvaises langues disent que c’est parce qu’il connait la qualité des fromages, il répond à cela d’une main de maitre en nous expliquant de façon très pro les différents fromages qui décorent les assiettes. J’ai retenu qu’il y avait un très bon Bleu belge, du Herve et du chèvre.

Il est l’heure de reprendre la route pour certains et la salle se vide lentement, JF s’accroche mais doit aussi déposer les armes et prendre le chemin de ses pénates.
Il ne reste donc que les habitués aux fermetures, et là c’est le drame, la catastrophe, un cataclysme s’abat sur notre coquille de noix, Joseph n’a plus d’Orval.
Le visage de Michel se crispe, Pascal en perd la voix, j’ai une pensée émue pour mon ami de la Juve qui a eu droit à la dernière lui qui ne boit pas de vin.




Heureusement, l’orage s’éloigne il a encore de l’Hopus.
Nous finissons tranquillement nos cigares, nos palabres et notre bière avant de rejoindre la civilisation.

Sur le chemin de retour, je pense à cette fameuse équipe de joyeux lurons et j’ai le sentiment d’une soirée bien réussie.

D'autres photos sur la page Facebook ou sur la page du club 

Commentaires