STG Belux Lummen





C’est à 9H30 que nous avions rendez- vous avec Piet Verlinden, Key Account Manager at Scandinavian Tobacco Group Belux, pour une journée découverte.




C’est pour mon club l’Homme, les cigares… que j’avais organisé cette visite, mais en parlant avec Piet, j’ai décidé d’agrandir le cercle de nos amis et d’ouvrir cette visite à tous les amateurs qui pouvaient se libérer un lundi (malgré que j’avais reçu des consignes de max 25 personnes).
Je dois dire avec une certaine fierté que nous étions 27 inscrits et que les clubs avaient répondu présent puisque j’avais en plus de la majorité de nos membres, une belle représentation du Club Epicure & volutes, du Club Liégeois des Passionnés de Cigares, du club Les Cigares des Templiers, même le Club Cigares & Divas de Paris était représenté par Céline R.

Le compte rendu de cette merveilleuse journée va se scinder en deux parties : le groupe STG et la visite de l’usine de Lummen.

Donc après les présentations, la remise des badges d’accès et un petit déjeuner, Piet nous a présenté le groupe STG.

Il faut savoir que Scandinavian Tobbaco Group, c’est 8200 employés dans le monde, plus de 200 marques dans leur portefeuille et 31 entreprises.
C’est aussi des cigares machines, des cigares faits mains, des tabacs à pipe, des tabacs à rouler, des briquets Cricket et les fameuses allumettes Union Match.




La production se divise en 40% pour les cigares machines, 29% pour les faits mains, 9% pour tabac à pipe, 9% tabac à rouler et 13% pour les briquets et allumettes.





STG a un marché plus ou moins semblable aux USA qu’en Europe et ils sont n°1 pour les cigares faits mains aux USA et n°1 pour les cigares machines aux USA et en Europe.
S’il a une telle position au niveau des cigares machines, c’est en grande partie grâce à son usine implantée dans notre pays, et nous pouvons être fier d’avoir la plus grande usine d’Europe dans notre petite Belgique. Cela est aussi dû au fait que depuis 2005 et son implantation, la compagnie n’a cessé de racheter des marques comme Mercator, La Paz, Gold…




Ci-dessus vous avez une projection de la gamme des cigares du groupe.

La société a subi aussi une évolution depuis 2005, puisque le groupe Sales Organisation Belux est devenu STG Belux en 2009, que les usines de production de Geel et de Louvain ont été fermées en 2010 pour être regroupées dans l’usine actuelle à Lummen.
STG Belux c’est 474 travailleurs dans un complexe de 46000 m carrés, c’est 27 personnes dans le pool sales & marketing pour visiter 6600 clients (beaucoup d’entre vous connaissent Thierry S.) et c’est 5 millions de cigares machines par jour.




Les cigares sont connus sur cette dénomination.

Mais pour notre plus grand bonheur STG Belux, c’est aussi des cigares faits mains comme CAO, Macanudo, Don thomas et El Credito.




Voici un aperçu des différentes gammes, vous remarquerez que des cigares que vous avez connus comme MX2, OSA, Italia ne sont plus dans la gamme, c’est un choix de Piet et ses collaborateurs soit par ce que il y avait trop de problèmes de cape comme pour le MX2, soit des éditions limitées comme la CAO Italia.  Mais c’est aussi parce que STG sort continuellement des nouveautés et ils se rendent bien compte que les revendeurs ne savent ni agrandir continuellement leur humidors, ni avoir des stocks incroyables surtout qu’il n’y a pas des casas del STG et que les revendeurs doivent aussi combiner avec les autres marques. C’est ainsi que la gamme OSA a été retirée pour Belux.




Quand je vous disais qu’il y a des nouveautés… le cigare CAO Amazon Basin vient de revenir sur le marché et la nouvelle gamme Diesel vient de sortir.





STG sélectionne aussi les différents modules qui seront commercialisés sur notre marché comme vous pouvez le constater ci-dessus.




Après ce riche exposé de 45 min, Piet nous a convié à déguster un cigare machine de leur gamme, une grande nouveauté pour plusieurs d’entre nous.
Ce qui leur a fait dire qu’ils étaient heureux de trouver des cigares faits mains car il y a un monde de différence. Pour ma part, je fume des cigarillos mais des 100% tabac de Sumatra et s’ils sont de la gamme STG, ils sont faits en Hollande car ils rentrent dans la catégorie Marque Privée puisqu’ils sont fabriqués avec la marque Maison Demoulin (ma civette officielle sur Liège). J’ai donc été surpris de refumer un La Paz.

D’autres photos sur le groupe Facebook, j’en profite pour remercier Isabelle, Jacky, Jean-Pierre et Angelo pour celles-ci 

Commentaires