Davidoff Winston Churchill Petit Corona






C’est le seul de la gamme que je n’avais pas encore dégusté, il fallait remédier à cela et c’est donc chose faite.





J’ai un cigare que Davidoff a baptisé l’Artist, puisqu’il compare ce cigare au niveau réussite du mélange à la partie artistique de Sir Winston. Churchill est connu pour son art de la guerre, sa façon de diriger le pays, son goût prononcé pour les cigares mais aussi pour ses qualités de peintre.




J’ai un cigare à la cape de très bonne construction, huilée à souhait, elle est décorée d’une bague blanche (pour les explications de celle ci voir l’article sur la version Churchill).

A cru, j’ai un bon tirage et déjà quelques belles sensations.
L’allumage est parfait ainsi que la combustion, je suis dans un tabac légèrement poivré avec du chêne qui arrive assez vite, je retrouve également des sensations de pain brioché.

Certains diront que c’est un cigare linéaire, et ils ont raison mais je rappelle que c’est la volonté de Monsieur Henke Kelner, « Master Cigar Blender » du groupe Oettinger Davidoff. Moi cela me plait car une fois de plus la combinaison puissance/ arômes est parfaitement équilibrée.

Dans la gamme je le classerai dans le dernier au niveau de mes préférences, car il me manque quelques centimètres, mais c’est un très bon cigare d’apéritif ou de moment de pause, comme par exemple comme je dis toujours aux gens, prenez du temps pour vous. Posez-vous et laissez-vous bercer par le temps, en fumant ce bon cigare.

J’ai un cigare de 11,43 cm pour un cepo de 41.

Cape : type Connecticut d'Equateur
Sous-cape : Mexique
Tripe : République dominicaine et Nicaragua

En conclusion : un cigare qui est une réussite dans cette gamme, qui permet de se poser un moment sans ne plus réfléchir à rien et qui permet aussi de ne pas trop casser l’ambiance quand on s’éloigne pour fumer puisqu’il ne dure qu’une petite demi-heure.


Prix de vente au moment de la rédaction de cet article : 10 euros

Commentaires