Lefort Tripel



C’est en faisant mes recherches sur la bière Omer que j’ai eu vent que la brasserie produisait aussi la bière Lefort.

Celle-ci est une bière dite de haute fermentation et est tirée a 8,8 %
Je décide de faire une dégustation accompagnée d’un cigare San Lotano Toro.

Je prépare donc le verre prévu avec cette bière, je n’insisterai jamais assez sur la nécessité d’avoir les verres adaptés, car des chercheurs ont passé des heures pour trouver le verre qui va permettre à la bière de rendre le meilleur de ses capacités.
Je prends la bouteille de 33 cl qui a été gardée à une bonne température (entre 6 et 8 degrés) et verse le contenu dans le verre.




Je suis surpris par le coté pétillant de ce breuvage et comme je suis gourmand de sensation, je vide la bouteille dans son intégralité en respectant la marque sur le verre qui indique les 33 cl, ce qui me laisse une bonne marge pour une mousse onctueuse et bien blanche.


A l’œil, cette bière est déjà très attirante.
En portant le verre à la bouche, mes narines sont chatouillées par une odeur importante de vanille, aïe cela ne va pas le faire, j’ai horreur de la vanille (j’ai même demandé à une amie très chère de changer de parfum lors de son dernier séjour a la casa).
La bière a un côté très rafraichissant avec des saveurs prononcées de vanille et clou de girofle.
Lors de la dégustation, des saveurs de citron se mélangent avec celle de la pomme rouge.
J’ai donc une bière très savoureuse qui ne tape pas au cerveau et ne tombe pas dans les jambes, preuve de son bon équilibre malgré son taux d’alcool important.




Elle se marie bien avec mon cigare puisqu’elle est désaltérante, et sa longueur de bouche qui se dissipe lentement ne prend pas le dessus sur le cigare.

En conclusion : une bonne bière qui mérite d’être découverte et idéale pour l’été, perso, je n’y reviendrai pas juste pour son coté vanille, mais si vous n’êtes pas comme moi, je vous la conseille vivement.

Prix au moment de la rédaction de cet article entre 1.25 et 1.30 en fonction de votre magasin.     

Commentaires